Erwan Nigon Rejoint Le Team Kawasaki France En 2008
Championnat du Monde d'Endurance QMMF 2008


Erwan Nigon rejoint les verts en 2008 - Photo : Alexandre Chailan / DR
Erwan Nigon rejoint les verts en 2008 Photo : Alexandre Chailan / DR


Erwan Nigon rejoint le Team Kawasaki France en 2008

Erwan Nigon est l’archétype du pilote du 21ème siècle. Il Débute très précocement puisqu’il monte sur une petite moto dès 4 ans, qu’il s’attaque à la compétition à 11 ans au guidon d’une Kawasaki déjà, une KX 60 en l’occurrence, et qu’il se confronte au bitume 3 ans plus tard à l’age de 14 ans. En 1998, à 15 ans, on le retrouve en Open 125, championnat qu’il termine à la 7ème place. Un an plus tard il le termine 2ème et franchi la dernière marche en devenant champion en 2001.

Remarqué par ce parcours brillant, il attire l’œil des dirigeants de L’équipe de France espoir et intègre cette structure qui dispute le championnat Open Français et celui d’Europe en 250. C’est dans cette même année 2002 qu’il découvre l’univers des Grands Prix en remplaçant Vincent Philippe dans l’Equipe de France GP toujours en 250.

Il faut attendre 2003 pour qu’Erwan enregistre des résultats probants puisqu’il intègre à deux reprises le top 10 en terminant 7ème au GP de Hollande à Assen et à celui d’Australie à Philipp Island. Deux circuits réputés par la beauté de leur tracé qui mêle technicité et sens de l’attaque et qui révèlent impitoyablement le talent du pilote.

2004 et 2005 sont des années a oublier car Erwan Nigon pilote pour un team allemand, le team Kurz qui connaît un manque de compétitivité manifeste. Naoki Matsudo, le co-équipier d’Erwan, actuellement pilote d’essai Kawa GP, qui avait terminé 8ème en 2003 ce qui avait incité Erwan a signer chez Kurz, ne fait pas mieux. Leurs motos rendent 20 à 25 km/h aux motos d’usine en vitesse de pointe et en plus, ne sont pas fiables.

Du coup, après deux ans sans résultat, Nigon ne trouve pas de solution pour relancer sa carrière. C’est Casacarino du Motosport Courneuvien qui l’embauche pour le Bol d’Or sur une ZX-10R et lui offre l’opportunité de disputer une course en 2006. Hélas le moteur casse au bout de deux heures. Erwan a le mot juste : Il marchait trop bien.

Pierrot Cascarino renouvelle sa confiance en Nigon et le fait participer au championnat de France Superbike. Bien lui en prend car Erwan occupe les avant-postes et réalise 1 superpôle et 5 premières lignes aux essais qualificatifs alors qu’il découvre les pneus de qualification, et monte une fois sur la deuxième marche du podium. En parallèle, Erwan Nigon dispute le championnat du Monde d’Endurance avec Endurance Moto 38. C’est lors de ces épreuves d’Endurance que Christian Bourgeois, team manager Kawasaki, remarque le talent et la fiabilité d’Erwan qui ne chute qu’une fois en essai de toute la saison.

Il lui offre l’opportunité d’intégrer le team officiel sur la deuxième ZX-10R engagée au Bol d’Or. Meilleur temps des essais de nuit en 1'43.0, 2ème de sa série qualificative et dans les 10 meilleurs temps réalisés lors de ces essais, Nigon démontre son potentiel et sa pointe de vitesse. L’histoire est en marche et Erwan Nigon sera co-équipier de Mazuecos et Gabbiani pour tenter de décrocher le titre de Champion du Monde 2008.

- Intégrer une équipe officielle en Endurance, ça te fait quoi ?
C’est un véritable plaisir de travailler avec des gens hyper-compétents et de disposer d’un matériel vraiment au top. Je suis très heureux de rejoindre Kawasaki et je ferais tout pour remercier Christian Bourgeois de m’avoir donné ma chance d’autant que je suis amoureux de la marque et apprécie sa philosophie perceptible sur ses modèles.

- Quelles sensations as-tu aux guidons de la ZX-10R ?
La puissance du moteur est impressionnante et la moto est très « vivante ». Elle est physique à inscrire et un peu juste en maniabilité mais sa motricité est bluffante. Avec elle, il n’y a pas de surprise, elle est particulièrement saine et je me suis senti instantanément à l’aise avec elle. Mes premiers tours de roue à ses guidons a eu lieu sur le mouillé et malgré cela, j’ai tout de suite été en confiance.

- Quel est ton programme et quels sont tes objectifs 2008 ?
Je vais disputer le Championnat de France Superbike avec Gwen Giabbani comme co-équipier avec le titre en ligne de mire et le championnat du Monde d’Endurance avec comme objectif d’être le mieux placé possible et d’essayer de remporter les deux épreuves mythiques françaises, à savoir les 24 heures du Mans et le Bold’Or.

- Comment perçois-tu l’équipe technique ?
On sent que ce sont des professionnels avec une grande expérience de la course. Gilles Stafler qui est aux commandes impose une qualité exceptionnelle et l’entente est parfaite.

- Que penses-tu des Pirelli ?
Ce sont d’excellents pneumatiques qui offrent un très bon grip et qui préviennent bien de la limite sans aucune traîtrise. En revanche ils procurent un peu de mouvement à la moto et le choix des enveloppes est un peu limité notamment pour les fortes températures.

- Ton rêve ?
Accéder au Championnat du Monde Superbike.

Sur infos de Kawasaki France
www.kawasaki.fr



Imprimez cet article ! Envoyez cet article à un ami !
World-Endurance - Ducat53 - 26/11/2007 09:56:03