Un Beau Bol D'or Pour Jérôme Bard
Bol d'Or 2008

Un beau Bol d'Or pour Jérôme BARD

Jérôme BARD Arrivée le mardi soir sur le paddock de Magny-cours en compagnie de mon mécano du SBK Adrien, on fait connaissance avec une partie du team cognage-dafy déja sur place qui s'attelle aux derniers préparatifs, on visite la semi (big...) qui sera notre lieu de vie pendant la semaine.

Dès le mercredi aprem' on attaque les 1er essais libres et tout est ok, les sensations et ressentis au guidon du pré bol sont là.

On attaque la big journée du jeudi avec 2 séances d'essais libres qui préparent pour la séance qualif qui se profile. Etant pilote rouge je pars dans la dernière séance qualif, donc j'ai le temps de voir que mes coequipiers assurent grave donc c'est cool mais ca veut dire que j'ai plutot intérêt de mettre du charbon... et aussi j'ai le temps d'assister au changement météo qui se profile, le ciel devient noir... pourvu que ça tienne jusqu'à ma qualif, surtout que la 94 vidange son moteur sur la piste donc red flag et retard....

Après 1/2 heure de retard les pilotes rouges sont lachés, et comme d'hab je me mets vite dans le rythme , j'suis un peu gené par le traffic mais j'arrive à faire un tour propre, ch suis en 1.48.6, satisfait mais je sais que je peux améliorer mais j'ai pas envie de trouver les limites des michelin car avec ces pneus, mon passé me rappelle que lorsque j'ai trouvé la limite et bien je me suis envolé... je repars, affine les trajs et rentre : 1.48.4 et suis 39ème de ma série, mission accomplie !

Le soir avec le team on assiste a une première sur un paddock: la pluie et l'orage sont si violent que les essais de nuit sont annulés et on a droit a une panne générale de jus...imaginez la tête des rares courageux partis en piste ...

Le vendredi le team décide de ne pas rouler puisque que la qualif est faite , bon on recule de quelques places puisque des teams ont amélioré (arrhh...) mais faut être réaliste on part pour 24H avec des prévisions météo humides donc qu'on parte 20, 30 ou 40, 50 ... Le soir ma moitié me rejoins avec p'tit Louis , et on passe une bonne soirèe avec tout le team et à 11H dodo car demain c'est Armagedon...

Samedi 15H c'est parti, c'est Adrien qui s'y colle ('tain j'ai beau en être à ma dixième course de 24 h ça fout toujours des frissons ces moment là).

Son rythme est top, mais après plusieurs tours il rentre , selecteur cassé, Greg et l'équipe changent la pièce plus vite qu'il me faut pour mettre ma chemise!!! La moto repart mais forcément on est loin, c'est pas grave Adrien reprend son rythme, suivi de Franck, on remonte... remonte, je monte sur miss R-one et je me mets vite dans le rythme, les tours s'enchaînent et je me fais grave plaisir, je commence à comprendre le fonctionnement des michmich, ils glissent tout le temps donc tu fais gaffe sur l'angle tu relève et tu soudes et comme la brêle a des watts et ben j'ai la banane sous le casque, je rentre après 28 tours (et oui elle consomme...).

Les relais s'enchaînent, la pluie fait son apparition et tous les trois on découvre les michelin pluie... et bien c'est pas si mal que ça, je suis même super emballé car pareil que sur le sec, une fois que j'ai pris confiance dans l'adhérence c'est GAZ en grand avec le genou au sol dans certains virages.
Bon à 1H du mat Franck a la bonne idée de faire un high side à l'entrée de la ligne droite des stands, il ramène la moto, la réparation se fait encore une fois très vite (connaissent leur job les gars : féloche!) Franck me dit que ça va aller mais je me doute qu'il en bave (les high side : c'est mon truc!!) je repars mais rentre après un tour... la moto freine seule... Greg change les roues et je repars : tout est ok et c'est reparti pour le manège chacun son tour (chapeau au passage à Franck).

Le matin est super délicat au niveau de l'adhérence (ça chute de partout devant mes roues) le revêtement est vraiment une grosse m... puis la piste séche et on attaque les 4 dernières heures de courses en slick et là re grosse tranche de plaisir, je m'éclate grave.

Franck passe l'arrivée et on est 26ème scratch et 17ème en EWC, c'est la joie totale on tombe tous dans les bras et comme pour le départ tas des frissons partout (tu peux pas être blasé de moments comme ça, c'est magique).

Le champagne coule dans le box, tout le monde est heureux et j'apprécie tout particulièrment cette arrivée, plus que certaines passées sûrement, faut pas oublier que 2 mois plus tôt je marchais avec des béquilles, que ce team m'a fait confiance malgré ma blessure et que TOUS ont été extra avec moi.

Ce Bol aura été plus dur psychologiquement que physiquement, mais une moto préparée au top (travail sérieux et rigoureux), un team affuté, réactif, compétent mais tranquille, des coéquipiers d'enfer, une course limpide malgré 2 aléas de courses et bien ça ressemble à une recette qui fonctionne pour que la réussite et le plaisir soit au bout !

J'adresse un gros merci à Greg et Rachelle d'avoir un team top, avec une super mentalité, en tout cas qui me convient, au Team d'avoir assuré et à Adrien et Franck mes coéquipiers.

Jérôme BARD c'est sur teamjbracing.over-blog.com



Imprimez cet article ! Envoyez cet article  un ami !
World-Endurance - Ducat53 - 03/10/2008 12:37:27