Une Fin Frustrante Pour Fabrice Auger Et La 110 ...
72ème Bol d'Or Moto


Fabrice Auger sur la 110 du Team AM MOTO RACING COMPETITION - Photo : Esprit-Racing
Fabrice Auger sur la 110 du Team AM MOTO RACING COMPETITION Photo : Esprit-Racing


Bonjour à tous. Ce week-end se déroulait la 72ème édition du Bol d'Or sur le circuit nivernais de Nevers Magny-Cours.

Cette course comptait pour la 5ème manche du Championnat du Monde d'Endurance et le Team AM MOTO RACING COMPETITION partait avec de très bons espoirs compte tenu des deux excellentes courses que nous avions réalisé jusqu'à présent : 10ème aux 24 heures du Mans et 7ème à Oschersleben (l'équipe ne participant pas à l'intégralité du Championnat).


Mercredi 10 : Portant un numéro pair (110), l'unique séance d'essais libres de la journée se déroule le matin, de 10h à 12h sous un ciel pluvieux.
Ayant déjà beaucoup roulé dans ces conditions lors des essais pré-bol fin août, nous avions une bonne base de réglage et les sensations étaient très bonnes pour les trois pilotes. En revanche, nous manquions de roulage sur le sec pour optimiser notre châssis...
L'après-midi a été consacré au repos et aux vérifications administratives et techniques. Il fallait engranger des forces pour le reste de la semaine !


Jeudi 11 : Deux heures d'essais libres sont au programme et heureusement, le soleil est de la partie.
Nous parvenons à mettre au point la moto à la fin de la 2ème heure ce qui nous permet de partir confiant pour notre 1ère séance qualificative d'1/2 heure chacun en fin d'après-midi. Sullivan réalise un chrono de 1'44''520, Pierre signe un 1'44''765 et pour ma part, je roule en 1'44''050. Nous sommes tous les trois convaincus de pouvoir améliorer ces chronos le lendemain ayant eu des petits soucis lors de cette première
séance.
Théoriquement, 1h30 d'essais de nuit étaient prévus à partir de 21h mais la météo en a décidé autrement. Un gros orage s'est abattu sur le circuit et c'est sous le déluge que le feu vert s'est allumé... pour 5 minutes car une coupure d'électricité générale et ces conditions dantesques ont fait un cocktail détonnant qui est venu annuler la séance.
Nous n'avons donc pas pu réaliser de réglage au niveau des phares ni prendre nos repères... il faudra faire avec à partir de samedi soir !


Vendredi 12 : Les 2èmes essais qualificatifs partent à 10h15 sur une piste encore « grasse », souvenir de l'orage de la veille.
Dans ces conditions, Sullivan et Pierre n'ont pu améliorer leur chrono. Pour ma part, à 11h35, le tracé est quasi sec et les tâches d'humidité deviennent rares. Je parviens à améliorer de manière conséquente mon chrono de la veille puisque je roule en 1'42''585. Je suis content de ce chrono tout comme l'ensemble de l'équipe qui me félicite chaleureusement.
Au cumul des trois pilotes, nous réalisons un chrono moyen de 1'43''956 ce qui nous permet de nous élancer de la 12ème position sur la grille le lendemain pour la course.
Après-midi tranquille, massage pour les pilotes et visite des stands au public avec les traditionnelles tartes aux maroilles du team préparé par notre cuistot 4 étoiles « Titisse ». Un grand moment pour le nez et les papilles !!!


Samedi 13 : C'est le jour J et nous partons pour le warm-up à 10h10.
Dernières vérifications pour voir si la moto est ok. Tout va parfaitement bien, nous sommes prêts !

15h : Sullivan prend le départ.
Il parvient à maintenir la position de la moto et la ramène 12ème au terme de la première heure. Je repars pour 32 tours. Mon relais se passe bien hormis la sortie d'un Safety Car, après lequel les pneus ont été difficiles à remettre en régime. Pierre enchaine à son tour et nous pointons alors 10ème à 18h.

Je prends mon deuxième run à 19h et déjà, le ciel s'est assombrit ; quelques petites gouttes commencent à s'écraser sur la visière dans la ligne droite mais pas assez pour mouiller la piste. Je réalise des chronos rapides et réguliers (entre 1'43 et un petit 1'45 durant tout le relais). Les sensations sont excellentes et notre moto se comporte parfaitement. Lorsque je descends de la moto, nous sommes 9ème.

15 minutes après le départ de Pierre, une pluie très fine commence à tomber. Le tracé devient « gras » et piégeux. Il faut rester vigilant et passer les bons pneus au bon moment. La stratégie de l'équipe est très bonne et nous ne perdons pas de temps dans les stands. Les heures passent et la pluie s'intensifie. Les conditions sont difficiles mais nous remontons toujours au classement de par notre rapidité quelque soit les conditions de piste. A minuit, nous sommes 6ème.

Malheureusement pour nous, les choses vont un peu se gâter et suite à deux « petites » chutes (une pour Sullivan à Adélaïde et une pour moi à Imola), un suintement d'huile venu du carter d'alternateur s'est amplifié et en a provoqué une troisième au début de la ligne droite des stands alors que j'étais à 3 tours de la fin de mon relais. Sonné, je parviens tout de même à ramener la moto aux stands. L'équipe technique fait le maximum pour la réparer dans les meilleurs délais et Pierre repart. Il chutera à son tour provoquant l'arrêt définitif de la course pour la 110...
Une fin frustrante qui nous arrête dans notre élan, mais c'est la (dure) loi du sport. L'équipe AM MOTO RACING a montré son potentiel à se battre avec les meilleurs durant toute la saison, à tous les niveaux (mécanique, logistique et pilotage) et a marqué les esprits.

Encore un immense merci aux personnes du Team qui s'investissent dans cette belle aventure ainsi qu'à tous nos partenaires sans qui tout ça serait impossible. Je tiens aussi à remercier mes coéquipiers pour leur très bon travail ainsi que toutes les personnes qui m'ont soutenu durant cette course, amis, famille et sponsors !

Prochain rendez-vous pour moi le 26 septembre pour le départ de Reims du Dark Dog Tour !

A bientôt !

Fab OG c'est sur www.fabriceauger.com/



Imprimez cet article ! Envoyez cet article ŕ un ami !
World-Endurance - Webteam - 19/09/2008 21:59:45