Abg Performance : Minuit, L'heure De L’abandon A Sonné
Championnat du monde d’endurance 2008 à Magny-Cours


Team ABG PERFORMANCE - Photo : Esprit-Racing
Team ABG PERFORMANCE Photo : Esprit-Racing


Rien d’euphorisant, à raconter sur cette 72eme édition du BOL d’OR, concernant le team ABG PERFORMANCE...

Team ABG PERFORMANCE
Pilotes :
Franck GAZIELLO
Yannick PIERRE
Camille HEDELIN


Nous étions tous là, nous étions tous prêts, plus motivés que jamais pour aborder ce Bol d’Or et rouler 24 heures sur le circuit de Nevers Magny-Cours.

Après des essais qualif. Sans problème, bien que très perturbés par la pluie, nous attendions avec impatience le départ de ces 2 tours d’horloge, avec la secrète conviction que ce Bol allait nous sourire et enfin allait être le notre.
Grosse envie d’additionner les tours de piste et de hisser notre GSXR 134 vers les hauteurs du classement.

Notre objectif : passer sous le drapeau à damiers de l’arrivée et rentrer à la fin de ces 24 heures dans le top 5 de la catégorie superstock.
Sur la grille de ce bol. 55 équipages dont 25 EWC, 24 superstock, et 6 en catégorie open.

Avec un très bon départ aux commandes de la 134, Camille HEDELIN allait être tout de suite dans le rythme infernal de la course.

A la fin de son premier relais de 50 minutes, Camille donnera le guidon à Franck GAZIELLO. La 134 a déjà repris 4 places à la concurrence et se positionne 12ème en superstock.
Une heure plus tard, c’est au tour de Franck de passer le relais à Yannick PIERRE. Camille effectuera son 2ème relais entre 18 heures et 19 heures.
Une heure à aligner de bons chronos réguliers, permettant ainsi, au bout de 4 heures de course, de positionner l’équipage d’ABG Performance, à la 9ème place des superstocks.

Alors que la course dévore le temps, le ciel de Magny-cours se charge de vilains nuages gris. Vers 20 heures Yannick est en piste, et la pluie commence à tomber sur le circuit. Goutte à gouttes puis averse.
Durant une dizaine de tours, Yannick continuera de rouler pour retarder au maximum la décision de rentrer au stand pour chausser les pneus pluie.
Quand la pluie devient trop forte et que la piste devient impraticable pour les pneus slicks, et surtout avant de chuter, tous les pilotes rentrent au stand, les uns pour chausser des intermédiaires, les autres des pluies…et déjà se dessinent des choix et des stratégies différentes pour chacune des équipes en course.
Pour ABG le choix se portera sur les pneus pluie, à l’avant et à l’arrière.
Yannick repartira pour 36 tours alors que la pluie cesse peu à peu et que la piste devient séchante.

Vers 21heures 40, Camille reprendra le guidon à Yannick, la moto toujours chaussée de pluie. Mais au bout de 17 tours, soit 30 minutes après avoir quitté la Pit Lane, Camille rentrera pour passer un pneu arrière intermédiaire, le pneu pluie étant détruit à force de rouler sur une piste pas assez mouillée.
Franck dans le box est déjà prêt, un rapide coup d’oeil avec Camille, et c’est Franck qui repartira sur la 134.
Une demi-heure plus tard, la Suz.134 rentre au stand.
La pluie a à nouveau fait son apparition sur le circuit. Et c’est à une fois de plus la valse des entrées et sorties pour toutes les motos du plateau.
Chaussé de pneus pluie Franck repart. A la fin de son relais, il est 23 heures 20, Franck passe le guidon à Yannick. Ce dernier de fera pas un tour de plus.
Nous ne le verrons pas passer devant notre cabine de chronométrage, et pour cause !!!



Il a chuté au bout de la ligne droite d’Imola, victime d’une erreur de trajectoire d’un autre concurrent, le poussant inévitablement à la faute.
Yannick chute, Yannick se relève et court relever la Suzuki couchée sur le coté.
Mais là !!! Impossible pour lui de remettre la moto sur ses roues.

Emmené d’urgence au PC médical, par les commissaires de piste, un examen clinique et radiologique, révèlera que notre pilote souffre de multiples fractures des métacarpes de la main gauche.
Il faut opérer d’urgence !

Évacué sur l’hôpital de Nevers, Yannick n’obtiendra pas la permission par le service médical du circuit, de poursuivre la course.

N’étant pas en mesure de retourner sur les lieux de sa chute pour récupérer la moto et la rapporter au stand, où toute l’équipe est prête pour une remise en état et reprendre la course, ABG PERFORMANCE est contraint à l’abandon.

Ainsi s’achève ce Bol d’Or pour nous. A minuit, à la 9ème heure de course, nous signons notre abandon et tirons le rideau métallique du box pour avaler notre salive et commencer la lente digestion de cette défaite trop prématurée.


A moins de 2 mois des 8 heures de Doha, le team ABG PERFORMANCE, doit se remettre en piste et pour cela trouver un autre pilote pour remplacer notre malheureux Yannick, indisponible pour les 4 mois à venir.

Nous allons tous nous remettre au travail pour tenter de clôturer ce championnat du monde d’endurance moto 2008 par un podium en superstock les 6, 7, 8, novembre prochain au QATAR, lors de la 6ème et dernière manche du championnat.

Pour tous ceux qui nous soutiennent, nous auront à cœur de tout tenter pour leur offrir en remerciement, le meilleur résultat possible.



Retrouvez toutes les infos du Team ABG PERFORMANCE sur le site : www.abgperformance.com




Imprimez cet article ! Envoyez cet article à un ami !
World-Endurance - Fred14 - 16/09/2008 00:56:02