Une Belle 9ème Place Pour L'équipage 128 De Marc Fredix Et Richard Echevarria
Endurance Racing Twin by MEE - Le Vigeant


Une belle 9ème place pour l'équipage 128 de Marc Fredix et Richard Echevarria - Photo : DR
Une belle 9ème place pour l'équipage 128 de Marc Fredix et Richard Echevarria Photo : DR


Vendredi 5 Septembre : Essais Libres. La journée commence par de la pluie et par l’installation de Richard qui est arrivé le soir vers 23h30 sur le circuit.

Une belle 9ème place pour l'équipage 128 de Marc Fredix et Richard Echevarria Marc et Dominique Fredix étaient déjà sur place depuis la veille en fin d’après midi. Vu la météo, l’équipage #128 va se réserver 3 sessions dans l’après midi.

Sur les 2 premières sessions, Marc est en forme et termine en 2’00’’-4, fin prêt pour en découdre le lendemain sur le sec.
Richard quand à lui mets du temps à prendre ses repères, et termine la 2eme session en 2’06’’-8 ce qui n’est pas franchement bon pour la suite des événements.
La dernière session se fera sous des trombes d’eau et seul Richard ira rouler. Il fera un 2’21’’, pas exceptionnel, mais c’est toujours ça. On verra par la suite que le roulage sous la pluie sera une carte indispensable pour la course du dimanche.

Le soir nous rejoignent Pitou et Claudine d’Avenir Moto. Ils nous serons d’une grande aide tout au long du week-end, merci à eux (en plus de Dominique et Francky) !!!



Samedi 6 Septembre : Essais Qualificatifs

1ére séance sur le mouilloté pour Marc, il part en pneu mixte et ne se lâche pas a 100% du fait des conditions et également de la grande probabilité d’avoir du sec pour l’après midi. Enfin il sort un 2’24’’ et des brouettes en plus de boucler les 3 tours obligatoires pour prendre part à la course.

A noter que les séances qualifs qui avait été réduites de 20’ à 15’ vont finalement osciller entre 10’ et 12’ ce qui ne laisse pas beaucoup de temps pour se chauffer et claquer une pendule (3 à 4 tours maxs). Mais c’était pareil pour tout le monde.

Richard, lui, part chaussé en pneu pluie sous un déluge et réussis une 9ème place en 2’24’’ et quelque chose. C’est loin de la pole à 2’15’’ mais c’est déjà ça.

L’après midi tout est à recommencer car la piste est sèche. Marc part le 1er et termine à une très belle 10ème place en 2’01’’… et Richard boucle sa séance en 18ème place en 2’07’’ …

Temps cumulés sur la grille, l’équipage partira en 14ème position. Même place que lors de la manche de Carole.

Marc effectuera le départ sur le sec, car c’est la règle dans l’équipe, le plus rapide aux essais fait le départ. Si la piste est humide et nécessite des pneus pluies, c’est Richard qui partira, étant donné son habitude du mouillé.

Sur ce, après un très bon repas, comme pendant tout le week-end, nous partons tous nous coucher sans mettre de réveil car le lendemain, la course ne partira qu’à 15h.



Dimanche 7 Septembre : La course

Juste 1h avant le départ un orage éclate et la piste est complètement trempée. Nous décidons de monter les pluies sur le SV de Richard de manière à préparer son départ si la piste ne sèche pas.
Par la suite le soleil va ressortir et la procédure de départ va s’éterniser. Finalement c’est Richard qui va s’élancer avec les gommes pluies. 20% du plateau va tenter le pari de la piste séchante et va partir en mixte.

Après plus de 25’ de retard les pilotes effectuent le tour de formation et au loin on peut apercevoir de nouveaux nuages bien gris. Tous ceux qui ont gardé les pneus pluies prient pour qu’une averse tombe. De toutes manières le deal et que dès que si la piste sèche, Richard passera le relais à Marc, même avant la fin de la 1ère heure.

Finalement le départ est donné et Richard jaillit correctement après une petite course à pied (départ type 24h) il gagne 5-6 place dès le premier virage et boucle le 1er tour 8ème ou 9ème.

A partir de là, les plus rapides le repassent mais à ce moment dans le 2eme tour, la pluie refait son apparition, pour finalement se transformer en grosse drache. Les motos qui étaient chaussées en mixte vont, soit rentrer aux stands, soit chuter (Il y a eu plusieurs chutes des 1ers à ce moment là). Ce qui permet à la #128 de maintenir une position dans les 10.

La pluie devient de plus en plus violente et Richard commence à remonter sur les autres devant lui. Puis à ce moment là, le Safety-Car fait son entrée pour garantir la sécurité des pilotes.
La #128 est P9. Après 20’, la piste est à nouveau claire et Richard passe la # 2 pour passer P8. Position qu’il maintiendra jusqu'à la fin de son relais.

Le ravitaillement se passe sans encombre et Marc repart chaussé en pluie. Il sera P11 à la sortie des stands, pour très vite repasser en P10. Son relais se passe très bien, il est régulier dans les chronos. Il sera crédité de 3 petites équerres de la roue arrière sur les vibreurs où à la réaccélération, mais sans conséquences. Il fait signe que son pneu se dégrade et après 1h05 de relais il rentre au stand. Mission accomplie.

La décision est prise de faire repartir Richard en pluie sur une piste qui sèche à grande vitesse avec l’obligation de tenir 35’ sur la piste, quel que soit l’état du pneu arrière. L’idée étant de lancer Marc pour le dernier relais chaussé en mixte pour terminer en trombe sur le sec. Le ciel est dégagé et cette stratégie est la plus sure, et la meilleure de toutes. Nous ne prenons aucun risque.

Richard repart, et très vite tombe les chronos en 2’10’’, puis 2’09’’ puis 2’08’’ en revenant sur pas mal de machine. A ce moment la #128 est P8. Puis le pneu arrière va finir par glisser de plus en plus et la fatigue va se faire sentir. Les chronos vont remonter a 2’10’’ / 2’11’’ voir au delà est le panneau T3 est présenté a Richard pour qu’il rentre.

La piste n’est pas 100% sèche, mais dans les stands, la moto de Marc va repartir avec un pluie à l’avant et un mixte à l’arrière. C’est la meilleure option possible pour aligner de bons chronos en toute sécurité.

Marc repart et va très vite descendre en 2’07’’, puis 2’08’’ pour finalement accrocher un 2’04’’… a 3 ou 4’’ des leaders, c’est très bon. Malgré quelques glisses de l’arrière à la réaccel en début de relais.
Notre position P9 est, à ce moment là, assurée, et il est impossible de rattraper la machine de devant, plus rapide, et à plus de 1’35’’.

Les dernières 20’ vont être interminables et c’est finalement à la 9ème place que Marc va franchir la ligne.

Bravo à toute l’équipe pour ce fantastique résultat. 1ère fois que la #128 rentre dans les 15 !
- 18ème à Lédenon, 16ème àCarole, 9ème au Vigeant, vivement la prochaine épreuve…

Un grand merci à Marc, Dominique, Richard, Claudine, Pitou et Francky pour leur bonne humeur et leur aide tout au long du week-end.

Un grand merci à Avenir Moto pour son aide et pour sa structure !



#128 / Marc Fredix – Richard Echevarria



Imprimez cet article ! Envoyez cet article à un ami !
World-Endurance - Webteam - 10/09/2008 15:18:41