World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 29.01.18 | 10:58 WORLD-ENDURANCE.COM | 29.01.18 | 10:58


Après une place dans le top 5 pour sa première participation aux 24 Heures du #Mans en juin dernier, 4ème en catégorie #LMP2, #United #Autosports a renouvelé la performance pour ses débuts aux #24 Heures de #Daytona.


La Ligier JS P217 #32 de l'équipe anglo-américaine a franchi la ligne d'arrivée à la 4ème position, après une très belle course et 804 tours parcourus.

United Autosports a bouclé ses premières 24 Heures de Daytona avec une très belle 4ème place. Partie de la 15ème position, la Ligier JS P217 #32 était emmenée par Will Owen, Hugo de Sadeleer, Paul Di Resta et Bruno Senna, ce dernier étant le seul à avoir déjà participé à la classique floridienne. ​​Après une remontée progressive dans le top 10 puis le top 5, l'équipage a mené une très belle course. Ils auraient pu viser une place sur le podium, mais un problème d'embrayage les a retardés pour finalement franchir le drapeau à damiers à la 4ème place, derrière les Cadillac #5 et #31 et l'Oreca LM P2 #54.

La deuxième voiture de l'équipe était confiée à Phil Hanson, Lando Norris et Fernando Alonso, trois pilotes expérimentés mais « rookies » aux 24 Heures de Daytona. Après un très bon début de course qui lui permettait de se hisser jusque dans le top 5, Fernando Alonso pointant même provisoirement en tête du classement pour sa première course au volant d'un sport-prototype. La Ligier JS P217 #23 a ensuite enchainé au fil des heures divers soucis techniques, notamment une crevaison, la casse du maitre-cylindre d'un frein ou encore un problème d'accélérateur. Le potentiel de la Ligier JS P217 #23 était cependant confirmé avec le meilleur temps des LM P2 en course. La raison a conduit l'équipe à jouer la sécurité en laissant filer les derniers tours de course depuis les stands pour ensuite passer sous le drapeau à damiers, classant ainsi ses deux Ligier JS P217 à l'arrivée de ses premières 24 Heures de Daytona !

Tequila Patron ESM, qui s'était imposé lors de l'édition 2016 avec la Ligier JS P2, a connu une course beaucoup moins heureuse cette année. Dans le rythme du peloton de tête avec ses deux Nissan DPi, l'équipe américaine pouvait viser un bon classement mais elle a été contrainte dans la nuit à un double abandon en l'espace de quelques heures.

La Nissan DPi #2, classée quatrième lors de l'édition 2017 pour sa première course, et victorieuse à Petit Le Mans pour la finale du championnat 2017, a souffert d'un problème de boîte de vitesses un peu après le passage de la mi-course. Partie de la 20ème place sur la grille de départ, dernière de la catégorie Prototype, pour ne pas avoir participer aux qualifications en raison d'un changement de moteur, la Nissan DPi emmenée par Scott Sharp, Ryan Dalziel et Olivier Pla naviguait dans le top 10 et s'était hissée jusque dans le top 3.

Quelques heures plus tard, ce sont des problèmes de moteur qui ont contraint la Nissan DPi #22 à l'abandon. Victorieuse à Road America quelques mois plus tôt, la deuxième voiture d'Extreme Speed Motorsports était ce week-end entre les mains de Johannes van Overbeek, Pipo Derani et Nicolas Lapierre. Après un très bon début de course, deux crevaisons avaient fait descendre la Nissan DPi #22 dans le classement, mais elle remontait jusqu'au top 5 et signait le meilleur temps provisoire dans son 156èmepassage, amélioré plus tard par une seule voiture.

Quant à la formation AFS/PR1 Mathiasen Motorsports, née durant l'intersaison du rapprochement entre AFS Racing et PR1/Mathiasen Motorsports, elle a bouclé ces 24 Heures de Daytona à la 12ème place de la catégorie Prototype. L'équipe a joué la régularité, malgré une sortie de piste au milieu de la nuit, avec la Ligier JS P217 #52 confiée pour l'occasion au quatuor Sebastian Saavedra, Gustavo Yacaman, Roberto Gonzalez et Nicholas Boulle.


La deuxième manche du WeatherTech SportsCar Championship se déroulera de nouveau en Floride, du 14 au 17 mars prochain, pour les 12 Heures de Sebring.


Jacques Nicolet : « Bien sur nous aurions rêvé de rééditer la performance de 2016, avec la victoire de la Ligier JS P2, mais nous devons aussi savoir analyser cette course et en tirer le meilleur. Les Nissan DPi d'Extreme Speed Motorsports avaient une belle carte à jouer. Elles étaient dans le rythme, avec de bons équipages, et pouvaient viser un bon résultat. Malheureusement la mécanique en a décidé autrement. Avec les Ligier JS P217, un podium était également à portée de main pour United Autosports, bien que l'équipe et quasiment tous ses pilotes découvraient l'épreuve. Les voitures ont réalisé de belles performances en course. J'espère que nous pourrons monter sur le podium dès le prochain rendez-vous, avec la Nissan DPi ou la Ligier JS P217, voire les 2 ! Mais la concurrence est très sérieuse, et nous devons faire face à des équipes et des voitures extrêmement compétitives. »


Onroak Automotive c'est sur www.onroak.com



Cliquez pour agrandir l'image
Une Ligier JS P217 au pied du podium des 24 Heures de Daytona (D.R.)
Une Ligier JS P217 au pied du podium des 24 Heures de Daytona (D.R.)
  • Dans la même catégorie

  • Le Mans Classic approche !

  • Paul-Loup CHATIN chez IDEC SPORT pour la saison 2018

  • TDS RACING annonce son engagement dans la super saison WEC 2018/2019

  • Toyota - L’Endurance, La légende continue

  • JAMIROQUAI au MMArena !

Plus de news »

Publicité