World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 17.10.17 | 11:13 WORLD-ENDURANCE.COM | 17.10.17 | 11:13


Dans des conditions climatiques extrêmes, #TDS #Racing signe une belle 4ème place. #FIA #WEC #FUJI


Le Fuji International Speedway, connu pour sa météo capricieuse, accueillait la 7e manche du Championnat du Monde WEC 2017. Le brouillard épais et la pluie ont été d'actualité tout au long du week-end.

Pour François Perrodo, Matthieu Vaxivière et Emmanuel Collard, le circuit de Fuji rappelle de bons souvenirs, car c'est sur cette piste qu'ils avaient signé leur premier podium ensemble en 2014. Ils arrivaient donc au Japon avec la ferme intention de renouveler l'opération. La météo en aura décidé autrement, bien que le résultat était à portée de mains.

Dès la première séance d'essais libres de vendredi, l'Oreca 07 #28 du TDS Racing signait le deuxième meilleur chrono, des résultats en adéquation avec la motivation du trio français. Avec une météo compliquée, ils signaient le 6e et 9e temps des deux séances suivantes.  Pour la qualification, le team choisissait de faire partir François Perrodo en premier en laissant à  Matthieu Vaxivière la tache de signer un chrono dans les pires conditions de piste. Ils qualifiaient la voiture 9e des LMP2, et la plaçaient sur la 7e ligne de la grille de départ.

François Perrodo prenait son premier départ d'une course WEC en LMP2. Avec une météo plus que capricieuse et pour des raisons de sécurité évidentes, la direction de course prenait la décision de lancer le départ derrière la voiture de sécurité. Ce n'est qu'au bout d'une quinzaine de minutes que les feux passaient au vert, mais malheureusement pas pour une très longue durée, puisque la visibilité se faisant de moins en moins évidente, la voiture de sécurité reprenait la piste, avant une interruption totale de 20 minutes sous drapeaux rouges. Emmanuel Collard prenait le relais après l'interruption et menait sa barque tant bien que mal dans des conditions de piste toujours très compliquées. À la mi-course, l'Oreca 07 #28 prenait la tête du classement LMP2. Après plusieurs autres interventions de la voiture de sécurité liées à la météo ou à des sorties de pistes de concurrents, Matthieu Vaxivière emboitait le pas de son coéquipier, mais pas pour très longtemps, car les 6 Heures de Fuji allaient être arrêtées prématurément après un deuxième drapeau rouge. La monture du TDS Racing termine au pied du podium avec une petite frustration, car elle était en lice pour le podium final.

Xavier Combet, Team Manager : « Nous avons vécu une course à rebondissements dus aux conditions météo extrêmes ce week-end, avec beaucoup de brouillards épais et une piste très mouillée, qui ont obligé la direction de piste à neutraliser la course à plusieurs reprises soit par des voitures de sécurité, soit par des interruptions totales avec drapeaux rouges. Nous avons réussi à intégrer au maximum ces interruptions dans notre stratégie de course, ce qui nous a permis de toujours bien figurer au classement LMP2 et d'être en position de jouer le podium. Nos trois pilotes, dont François (Bronze), ont pris le volant, ce qui n'est pas le cas des équipes qui nous devancent. Si nous avions pu reprendre la piste après le deuxième drapeau rouge, nous pouvions faire mieux. Cela étant dit, je comprends les décisions de la direction de piste, qui ont été prises avec tout le bon sens qu'il faut pour préserver la sécurité des pilotes et des écuries. Ce qu'il faut retenir de notre week-end japonais, c'est que nous étions dans le rythme, que la voiture se comportait bien même dans ces conditions extrêmes, et que nos pilotes n'ont pas commis de faute sur une piste très piégeuse. Également la performance de François qui prenait le départ pour la première fois et qui a bien su gérer les complexités de la météo et la très faible visibilité en piste. »

François Perrodo (Bronze) : « C'est la première fois que je prenais le départ d'une  course WEC et qui plus est, au volant d'un proto. Je savais que ça allait être un peu compliqué à la vue des conditions météo, et je confirme... ça l'a été... Je n'ai pas pris un très bon départ et je me suis retrouvé derrière des GT. Avec la pluie et les projections c'était assez difficile à gérer par la suite. Je parvenais à les rattraper dans les secteurs rapides, mais dans le secteur 3, je ne pouvais pas faire mieux car elles avaient beaucoup plus d'adhérence que moi et je voulais surtout garder la voiture en piste.  Mais mon objectif était avant tout de faire le job, de ramener la voiture en bonne position. La sortie de la voiture de sécurité à la fin de mon relais m'a permis de reprendre le train des LMP2 et de remettre la voiture à Manu, en bon état et dans la course. En conclusion, nous partons derniers des LMP2 et terminons 4e, ce n'est pas si mal et si la course avait repris son cours, on aurait pu faire un très bon résultat car Matthieu était très motivé et notre stratégie avait été bonne. »

Emmanuel Collard (Platinum) : « Nous avons bien travaillé ce week-end et globalement, tout se passait très bien au sein du team et avec la voiture. Mais la météo était vraiment compliquée... beaucoup d'eau sur la piste et une visibilité très limitée. J'ai tout de même trouvé mon rythme dans ces conditions, et nous étions en lice pour le podium. Je trouve dommage de ne pas avoir pu reprendre la course après le deuxième drapeau rouge, car nous pouvions être bien placés sur le podium. Mais la sécurité doit être respectée. »

Matthieu Vaxivière (Gold) : « Ça a été une course étonnante avec 6 sorties de voitures de sécurité et deux interruptions totales, à cause d'une météo plus que capricieuse. Le brouillard était difficile à gérer et la piste détrempée. Au final, je n'ai pas eu l'occasion de rouler énormément, et même si la sécurité des pilotes est bien entendu très importante, je regrette de ne pas avoir pu reprendre la piste après le deuxième drapeau rouge, car nous avions bien géré notre stratégie, et nous n'avions plus de stop à réaliser. Ce qui veut dire que nous serions passés devant les concurrents qui nous devançaient et que nous aurions été sur le podium... peut-être même sur la plus haute marche. C'est dommage, mais ce sont les mêmes conditions pour tout le monde et maintenant, nous nous concentrons sur Shanghai dans 15 jours. »  




TDS Racing c'est sur tdsracing.fr





  • #LeMans24, La Course (2/8) » Voir #LeMans24, La...
  • #LeMans24, La Course (3/8) » Voir #LeMans24, La...
  • #LeMans24, La Course (4/8) » Voir #LeMans24, La...
  • #LeMans24, La Course (5/8) » Voir #LeMans24, La...
  • #LeMans24, La Course (6/8) » Voir #LeMans24, La...
  • #LeMans24, La Course (7/8) » Voir #LeMans24, La...
  • #LeMans24, La Course (8/8) » Voir #LeMans24, La...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    TDS Racing 2017, 6H00 of Fuji (D.R.)
    TDS Racing 2017, 6H00 of Fuji (D.R.)
    • Dans la même catégorie

    • Le brouillard prive Alpine de la victoire

    • Vaillante REBELLION remporte les 6 Heures de Fuji

    • Le LMP2 se prépare déjà pour 2018 !

    • Vaillante REBELLION P1 et P2 au départ des 6 Heures de Fuji

    • Vaillante REBELLION déterminé pour les 6 Heures de Fuji

    Plus de news »

    Publicité