World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 08.05.17 | 07:47 WORLD-ENDURANCE.COM | 08.05.17 | 07:47


Le championnat du Monde d'Endurance #FIA #WEC s'est installé dans l'Ardenne belge pour la deuxième manche de la saison 2017, sur le circuit vallonné de Spa-Francorchamp. #TDSracing


Boosté par son très bon résultat à Silverstone (3ème LMP2), TDS Racing était dynamisé tout en restant humble car équipe débutante en Championnat du Monde. François Perrodo, Emmanuel Collard et Ben Hanley, venu en renfort suite à la blessure de Matthieu Vaxivière, ont terminé la course à la 9e place des LMP2. Un week-end de course éprouvant, tant pour les pilotes que pour les mécaniques.

Si la chance à souri à l'équipe TDS Racing à Silverstone, ce ne fut pas le cas en Belgique. La première séance d'essais libres a été inexistante pour les trois pilotes, suite un problème de faisceau électrique qu'il a fallu changer en cours de séance. Seul Ben Hanley a été en mesure de compléter quelques tours. Le travail de réglages et les besoins en roulage de François et Ben n'ont pu se faire, correctement cette fois-ci, que lors des séances libres 2 et 3.  

Le Britannique Ben Hanley et le Français François Perrodo avaient pour mission de qualifier la voiture, pendant qu'Emmanuel Collard était désigné pour prendre le départ.

Partant de la 7e ligne sur la grille de départ, « Manu » Collard accomplissait un double-relais sans faute, tout en effectuant le mieux possible la pénalité infligée au team plus tôt dans le week-end. En effet, lors des essais libres, l'équipe avait écopé d'un « drive-through » dans les 10 premiers tours de la course, pour avoir omis d'enlever un capteur à l'issue de sa dernière séance d'essais privés.  Le Français parvenait même à placer l'ORECA 07 #28 3e des LMP2 dans son premier relais de 37 tours. Il remettait la voiture à Ben Hanley pour les 38 suivants et François montait à bord pour 33 tours éprouvants, avant de remettre la #28 entre les mains du Britannique pour la fin de la course.


CE QU'ILS ONT DIT DE LEUR COURSE :
 
François Perrodo (BRONZE - FRA) :
« Nous avons accumulé des déceptions ce week-end, c'était difficile, il faut bien l'avouer. Pendant mon premier relais, je me suis bien amusé, j'ai même  réussi à faire deux ou trois belles performances. Après j'ai fais une erreur d'appréciation qui m'a coûté un tête-à-queue et fait perdre bêtement du temps. Mais c'est le métier qui rentre… Durant mon deuxième relais, j'ai eu malheureusement un problème de position dans le baquet et j'ai commencé à avoir très mal au dos. Dans ces conditions, une seconde d'inattention et c'est la sanction directe, c'est ce qu'il s'est passé quand je suis sortie de la piste. On a encore perdu du temps et je le regrette pour l'équipe, les mécaniciens et mes coéquipiers qui ont tous fait un superbe boulot… Ils ne méritent pas ça. Il faut tout de même retenir les bons points, et notamment la performance pure de notre voiture, car nous avons bien évolué et avons de quoi faire mieux la prochaine fois. C'est très bien. »

Ben Hanley (Gold - UK) : « J'ai rejoint l'équipe TDS Racing sur un circuit que j'apprécie, mais nous avons eu des soucis lors des essais libres, qui nous ont empêché de faire tout le roulage dont nous avions besoin.  Cela dit, l'équipe est vraiment super et je m'y sens bien. La course n'a pas été un long fleuve tranquille et la gestion des pneumatiques y est pour beaucoup. Nous avons par ailleurs cumulé un certain nombre de contrariétés avec la pénalité, l'antenne de télémétrie et avons perdu beaucoup de temps dans le garage. Mon dernier relais était super, j'ai pu me donner un maximum, mais il était trop tard pour espérer un meilleur résultat. Dans tous les cas j'ai passé du très bon temps avec l'équipe ce week-end et j'aurai bien aimé partager un podium avec elle. »

Emmanuel Collard (Platinium - FRA) : « Je suis parti sur un bon rythme, j'ai géré la pénalité au mieux mais, il fallait aussi faire attention à la gestion des pneumatiques… il faisait finalement assez chaud en début de course. J'ai fait une petite faute dans l'épingle alors que je résistais aux assauts de Bruno Senna… ce qui lui a permis de me doubler alors que j'avais pris la tête des LMP2… C'est dommage. Par la suite, dans mon deuxième relais, tout allait super bien, la voiture, le rythme… c'était super. »

Xavier Combet - Team Manager : « Malgré le résultat que nous aurions souhaité meilleur, ce week-end reste très positif pour l'écurie TDS Racing. Il a tout d'abord fallu que les coéquipiers fassent connaissance et s'adaptent les uns aux autres, ce qui s'est très bien passé. Ben Hanley a réalisé un sans-faute pour sa première course avec nous et c'est une très belle réussite. Concernant François, il faut noter que ses performances pures sont en nette progression, comme nous avons pu le vérifier en qualification. Avec Ben et son 4ème chrono, ils qualifiaient la voiture 7e des LMP2, comme ils l'avaient fait à Silverstone, où Matthieu avait signé le deuxième meilleur chrono. C'est très encourageant et cela démontre combien il prend à coeur son apprentissage du prototype. Manu a fait de bons relais et la sortie de piste de François n'est due qu'à une accumulation de circonstances atténuantes. Il y a de la performance, du rythme et un très bon niveau. Il ne nous reste plus qu'à poursuivre notre travail commun pour uniformiser et lisser ces performances afin de s'approcher de notre résultat de Silverstone le plus souvent possible. Nous avons démontré que cela est  à notre porté et  nous avons tout pour le faire. »



TDS Racing c'est sur tdsracing.fr



Cliquez pour agrandir l'image
TDS Racing 2017, 6h Spa-Francorchamps (D.R.)
TDS Racing 2017, 6h Spa-Francorchamps (D.R.)
  • Dans la même catégorie

Plus de news »

Publicité