World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 26.05.17 | 10:57 WORLD-ENDURANCE.COM | 26.05.17 | 10:57


C'est à MAGNY-COURS, lors du stage de pilote de l'école #H2S des 23 et 24 mai 2017, que je rencontre Alexis #MASBOU qui arrive tout droit des 8 heures d' #OSCHERLEBEN où, en compagnie de Hugo #CLERE et de Robin #MULHAUSER du team MOTO #AIN, il est monté sur la plus haute marche du podium en catégorie #superstock.


Avec son petit accent du Sud Ouest, il est là en tant que moniteur.  Le timing est serré mais, pendant une courte pause, nous nous attablons et parlons moto bien entendu !

Je constate que les cicatrices, suite à la récente opération du syndrome des loges, sont encore bien visibles mais il en faut beaucoup plus pour ralentir un pilote !


Les GP ne te manquent pas trop ?
Non, pas tellement ; en ce moment ça va. L'endurance se passe bien. Je suis très heureux d'être dans l'équipe avec laquelle je suis actuellement : MOTO AIN. Ca se passe vraiment très très bien. Ca se passe  très bien aussi avec mes deux coéquipiers : Hugo CLERE et Robin MULHAUSER . On gagne des courses et on fait des podiums. C'est quand même ce que recherche un pilote. Je suis plutôt très heureux d'être en endurance en ce moment.

Tu penses revenir à la vitesse ?
C'est possible. En tous cas pour l'instant, comme je l'ai dit, je m'amuse vraiment beaucoup en endurance. J'y reviendrai peut-être. Quand ?  Je ne sais pas mais j'y reviendrai sûrement.

Avec MOTO AIN, je suppose que vous visez le titre ?
On le vise depuis la première victoire au Bol d'Or. On est repassé en tête du championnat depuis l'Allemagne. Il nous reste une épreuve avec la Slovaquie. On a quelques points d'avance.  Maintenant, l'idée c'est de rentrer à la maison avec ce titre de champion du monde.

Ce serait sympa qu'un team d'endurance engage trois ex-pilotes de GP. C'est envisageable ?

C'est complètement envisageable. On voit qu'il y a de plus en plus de pilotes de GP qui viennent à l'endurance ; dans l'équipe MOTO AIN on est  quand même deux pilotes de GP (Robin MULHAUSER et moi). Il y a de plus en plus de pilotes de GP ; je pense que, dans le futur, il y aura forcément des teams ou un team, où je pourrais être, avec trois pilotes de GP.

Quelle ambiance préfères-tu ? Endurance ou GP ?
Ah c'est difficile ! J'aime plus l'ambiance des Grands Prix parce que j'y ai passé de nombreuses années, parce que j'ai tous mes potes des dernières années qui sont sur les GP et je connais mieux le paddock des GP que celui de l'endurance. Après, je préfère le team avec lequel  je suis actuellement en endurance à certains teams avec lesquels j'étais en GP.

Ya t-il une différence entre un départ en endurance et un départ en GP ?
Je n'ai  jamais pris de départ en endurance mais c'est sûr ce n'est pas du tout la même philosophie :
En GP, le départ c'est ce qui fait presque 50% de la course. Si on ne prend pas un bon départ on est forcément en difficultés pour la course.
En endurance, un départ un peu moyen peut être compensé par un meilleur rythme en piste. Et surtout, en endurance, on part avec des pneus pas complètement en température donc les premiers virages sont plus délicats qu'en GP ou en vitesse. Ce sont deux choses qui sont quand même assez éloignées à ce moment là de la course.

Tu participes à des stages avec H2S. En 2016, tu as créé ta propre école " ALEXIS MASBOU EXPERIENCES ". Quels moniteurs travaillent avec toi ? Ceux d'H2S ?
Oui, c'est souvent les mêmes. C'est difficile de trouver des moniteurs compétents, performants avec un oeil professionnel et un retour pédagogique fiables.  Dans l'équipe H2S ce sont des gens avec qui je m'entends bien, avec qui  j'ai toujours travaillé. J'ai l'impression que c'est très professionnel et donc pour mon école c'est souvent David SCIBERRAS qui vient avec moi ; après, José KUHN ou Lucas DE CAROLIS peuvent venir me donner un coup de main quand j'ai besoin. Trouver un moniteur compétent  c'est pas forcément évident ; avec H2S je me sers des personnes que je connais et qui travaillent très très bien.

Tu es très ami avec Louis ROSSI. Qu'as-tu pensé de toutes les mauvaises critiques dont il a fait l'objet ?
Rien de plus que d'habitude. On est des personnes qui avons une certaine notoriété ; les gens attendent de nous qu'on fasse de bons résultats, qu'on soit devant et quand ça se passe mal certains ont plus de facilités à nous descendre. On ne roule pas pour être idolâtrés mais c'est sûr qu'après ce que l'on voit sur les réseaux sociaux  des fois on aimerait être plus respectés ; ce n'est pas seulement moi ou Louis qui le disons. Loris BAZ en parle aussi souvent. Il y a plein de pilotes qui en parlent et puis c'est beaucoup de pilotes français.
En France, on encense facilement les pilotes comme Johann ZARCO en ce moment et on les fracasse facilement comme Fabio QUARTARARO un peu plus en difficultés cette année. On n'a pas le droit à l'erreur donc les gens s'en servent pour critiquer mais après je pense que c'est tellement  plus facile d'être derrière son ordinateur et de critiquer que d'être sur la moto. Moi, je préfère faire ce que je sais faire de mieux et rouler sur la moto.

Tu as terminé premier au MOTOSPORT FESTIVAL D'ALBI en 2016. Tu comptes remettre ça en 2017 ?
Je ne serai pas là mais je crois que ça n'aura pas lieu cette année ;  mais pourquoi pas, dans le futur, participer à nouveau au MOTOSPORT FESTIVAL à ALBI.

Tu as rajouté une corde à ton arc : chroniqueur pour GP Inside. Les retombées sont positives. En plus d'être pilote, te connaissais-tu des dons pour l'écriture ?
Je ne sais pas si j'ai des dons pour l'écriture. En tous cas j'ai un oeil aiguisé pour voir ce qui se passe sur la piste.  J'ai passé des années en bord de piste en tant que brevet d'Etat et coach, donc forcément quand on me pose des questions, qu'on me demande de faire des interventions et dire ce que j'en pense, j'essaie de me servir de cette expérience pour répondre  le plus précisément et ça à l'air de plaire.

Merci Alexis de t'être installé à ma table de box ! Manquaient que les serveurs pour nous servir le café !



Renée Durin





  • 40ème édition des 24 Heures Motos (2/8) » Voir 40ème édition...
  • 40ème édition des 24 Heures Motos (3/8) » Voir 40ème édition...
  • 40ème édition des 24 Heures Motos (4/8) » Voir 40ème édition...
  • 40ème édition des 24 Heures Motos (5/8) » Voir 40ème édition...
  • 40ème édition des 24 Heures Motos (6/8) » Voir 40ème édition...
  • 40ème édition des 24 Heures Motos (7/8) » Voir 40ème édition...
  • 40ème édition des 24 Heures Motos (8/8) » Voir 40ème édition...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Interview d'un pilote - moniteur - chroniqueur : Alexis MASBOU ! (Renée Durin)
    Interview d'un pilote - moniteur - chroniqueur : Alexis MASBOU ! (Renée Durin)
    • Dans la même catégorie

    Plus de news »

    Publicité