World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 27.06.17 | 15:44 WORLD-ENDURANCE.COM | 27.06.17 | 15:44


A l'aube de la manche Slovaque du Championnat du Monde d' #Endurance, ultime épreuve de la saison pour la catégorie #Superstock, Bastien #Mackels affichait clairement son objectif : remporter le titre, et ajouter ainsi à son palmarès déjà bien fourni une Coupe du Monde #FIM #EWC.


L'issue souhaitée pour cette dernière étape était loin d'être une folle illusion, puisque Bastien et son team pointait alors à la troisième place du classement Superstock, à seulement douze points du leader.

« A la régulière si nos concurrents directs terminaient dans les points, et avec le niveau élevé des équipes concernées, il paraissait au premier abord compliqué de prendre le titre. Mais bien sûr, nous sommes quand même partis pour nous battre ». Et se battre, les trois pilotes du Team Viltaïs Experience savent le faire puisqu'à l'issue des séances d'essais libres, ils se portent en tête de leur catégorie (6e au général) dominant même au classement des équipes de la catégorie EWC dont la renommée n'est plus à faire, telles que le Honda Endurance Racing et le Suzuki Endurance Racing Team. Bastien et ses coéquipiers démontrent ainsi leur facilité d'adaptation sur un tracé qui leur était totalement inconnu et sous une chaleur estivale particulièrement éprouvante. Si les débuts de l'équipe au Slovakia Ring furent prometteurs, il fut pourtant un peu plus compliqué pour le trio de confirmer la belle dynamique en qualifications, même si Bastien réussit toutefois à améliorer son chrono entre les deux séances qualificatives pour claquer un 2.05.789. « La pole position faisait partie de nos objectifs, mais cela ne s'est pas passé comme nous le voulions. Nous avons fini deuxièmes à 0.3 sec du leader de notre catégorie, ce qui nous positionnait 10e sur la grille de départ. Une petite déception donc, mais qui n'a pas entaché notre motivation pour la course ».

Le départ est donné pour l'ensemble du plateau samedi à 13h30 et pendant toute la première partie de la course, Bastien et ses coéquipiers confirment leurs ambitions en se battant aux avant-postes, malgré quelques soucis survenant fatalement lors d'une course d'endurance. « Mon coéquipier Florian Alt a pris le départ et a réalisé un superbe premier relai à l'issu duquel nous étions 5e au général et premier de notre catégorie. Il s'est réellement battu pour prendre la tête de la course et c'était donc vraiment motivant. De mon côté, mes deux premiers relais n'ont pas été très convaincants ; j'étais sur des œufs avec l'avant de la moto et je n'arrivais pas à prendre un bon rythme comme je suis capable de le faire habituellement. De plus, à la fin de mon premier relai, j'ai dû rentrer la moto dans le stand pour changer le carénage avant afin de remplacer le phare. Cela nous a fait perdre une minute trente. Quand on sait que nous avons fini la course en deuxième position à quinze secondes des premiers… Nous avons aussi rencontré un problème avec une mâchoire de frein sur laquelle il a fallu intervenir juste avant mon troisième relai. Ce fut à nouveau une vingtaine de secondes perdues ».

Si le Team Viltaïs Experience n'a rencontré que ces deux problèmes techniques, il n'en est pas allé de même pour ses deux concurrents directs qui iront à la faute à mi-course, laissant à Bastien et son équipe la voie libre pour aller chercher le titre dans la catégorie Superstock

« Malgré ces soucis techniques et mes problèmes de feeling avec l'avant de la Yamaha, mes temps nous ont quand même permis de nous maintenir en tête de la course (dans notre catégorie) et cela reste le plus important au final. Notre concurrent principal finit à un point derrière nous, c'est dire si la course à la victoire a été extrêmement serrée. Nous avons vraiment joué le championnat et nous ne nous sommes finalement pas battus pour la première place de cette manche, car nous ne voulions pas prendre de risque. D'une manière générale, la course fut satisfaisante, mais je pense que personnellement j'aurais pu faire quelque chose de mieux. Ce n'est que partie remise pour encore m'améliorer et j'y travaillerai très vite, après avoir savouré comme il se doit ce beau titre de Champion du Monde ».

Bastien Mackels et ses coéquipiers, Florian Alt et Axel Maurin, auront finalement hissé la Yamaha #333 du Team Vitaïs Experience à la deuxième place de leur catégorie, et se positionnent sixième au classement général. Ils remportent ainsi la Coupe du Monde FIM.

« Je souhaite remercier chaleureusement l'ensemble du team, des mécaniciens aux cuistots en passant par notre Team Manager et tous ceux que je ne peux pas citer. Une dédicace spéciale à mon télémétricien belge Mario Kupper. Je n'oublie pas mes coéquipiers qui ont fait un travail exceptionnel pendant toute la saison. Je pense que nous avons vraiment été très réguliers ce qui nous a permis de nous battre aux avant-postes lors de chaque manche. Nous n'avons pas eu de chute ni en course ni en essais, ce qui démontre notre concentration et le travail accompli pour en arriver là. C'est aussi très gratifiant de pouvoir apporter ce titre à Michelin, nous qui sommes les seuls à rouler avec ce manufacturier. Je voudrais ensuite remercier HJC pour mes casques, Furygan pour mes cuirs, et Daytona pour mes bottes. Bien sûr un immense merci aussi à Yamaha qui nous soutient beaucoup en Endurance, et qui m'aide énormément à titre personnel sur mon championnat allemand. Je pense également à ma famille à qui je dois beaucoup et tiens à les associer à cette victoire.

Il faut noter enfin que si la saison d'Endurance 2017 est terminée, je dois continuer à me concentrer sur ma saison en IDM SBK 2017 qui elle est loin de prendre fin. Je donnerai le maximum pour faire les meilleurs résultats possibles et viser le titre aussi en Allemagne
».


Bastien Mackels | Les qualifications | Yamaha Viltaïs Experiences | 8 hours of Slovakia Ring 2017

Bastien revient pour vous sur les deux séances de qualification sur le Slovakia Ring !





Bastien Mackels | 18H30 | Yamaha Viltaïs Experiences | 8 hours of Slovakia Ring 2017

La #333 est actuellement leader en Superstock et 6ème au général !





Bastien Mackels | Arrivée/Arrival | Yamaha Viltaïs Experiences | 8 hours of Slovakia Ring 2017

Deuxième de la course mais champion du monde catégorie Stock pour la #333 !





Franck MILLET Communication





  • 40ème édition des 24 Heures Motos (2/8) » Voir 40ème édition...
  • 40ème édition des 24 Heures Motos (3/8) » Voir 40ème édition...
  • 40ème édition des 24 Heures Motos (4/8) » Voir 40ème édition...
  • 40ème édition des 24 Heures Motos (5/8) » Voir 40ème édition...
  • 40ème édition des 24 Heures Motos (6/8) » Voir 40ème édition...
  • 40ème édition des 24 Heures Motos (7/8) » Voir 40ème édition...
  • 40ème édition des 24 Heures Motos (8/8) » Voir 40ème édition...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Bastien Mackels et le Team 333 vainqueurs de la Coupe du Monde FIM EWC Superstock (D.R.)
    Bastien Mackels et le Team 333 vainqueurs de la Coupe du Monde FIM EWC Superstock (D.R.)
    • Dans la même catégorie

    Plus de news »

    Publicité