World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 19.09.16 | 15:32 WORLD-ENDURANCE.COM | 19.09.16 | 15:32


Le Suzuki Endurance Racing Team a remporté le 80ème Bol d'Or disputé ce week-end sur le Circuit Paul Ricard au Castellet, devant la SRC Kawasaki et le Trick Star Racing, pour l'ouverture du championnat du monde d'Endurance #FIM #EWC.


Une compétition passionnante  qui a enchanté les 65 000 spectateurs présents.

Si le beau temps était au rendez-vous, la ligne droite du Mistral et un vent fort poussant les machines au surrégime ont peut-être expliqué les 23 abandons sur 55 équipages au départ.
 
Cette seizième victoire au Bol d'Or pour l'équipe Suzuki Endurance Racing Team (SERT), managée par Dominique Méliand, s'est dessinée dès le début de l'épreuve. En effet, après une heure de course, Vincent Philippe était déjà en tête avec 28 secondes d'avance sur Niccolo Canepa (GMT 94 Yamaha). Suivaient la Kawasaki de Trick Star Racing, menée par Osamu Deguchi, puis Julien Da Costa sur la Honda Endurance Racing. Une avance confortée par Anthony Delhalle ensuite, surpris de se retrouver seul en tête : « Je m'attendais à la guerre habituelle, mais elle n'a pas eu lieu ». Peut-être parce que les principaux adversaires du SERT allaient presque tous connaître leur lot de malchance.

Dans la deuxième heure, une chute de Niccolo Canepa, puis de Lucas Mahias allait faire perdre toute chance de victoire au GMT 94 Yamaha. Relégués en 48ème position, ne baissant jamais les bras, les deux pilotes associés à David Checa se sont hissés à une neuvième place finale.

Dans la troisième heure, c'est la BMW Penz13.com - BMW Motorrad Team, alors deuxième, qui allait être victime d'une casse mécanique et devait abandonner. Vers 22 heures, une chute de Julien Da Costa (Honda Endurance Racing) le faisait repartir à la 19ème place. Au cœur de la nuit, Randy de Puniet  (SRC Kawasaki) regagnait son stand à la poussette : « Pousser une moto avec la roue arrière bloquée, c'est un bon bizutage » sourit l'ex-pilote de MotoGP qui est alors passé de la seconde à la  huitième place en ayant perdu plus de neuf minutes. Vers 7 heures, Sheridan Morais (YART Yamaha Official EWC Team) rentrait au stand avec l'aide de ses mécaniciens et était contraint à l'abandon. Dommage pour le YART, le meilleur temps en course ayant été réalisé par l'un de ses pilotes, Broc Parkes en 1'59''124. Cet abandon profitait à la Kawasaki du team Trick Star Racing, second à neuf tours du leader, et à la SCR Kawasaki.

Un peu après midi, la Honda Endurance Racing rentrait dans son stand, boîte de vitesse cassée et abandonnait. Les positions allaient rester stables jusqu'à l'arrivée à 15 heures. Etienne Masson (SERT) passait sous le drapeau à damier avec neuf tours d'avance. « Ça fait chaud au cœur. J'ai eu le temps d'apprécier tout ça », indique le pilote du SERT qui remportait le Bol d'Or pour la 16ème fois. Quant à  Vincent Philippe, il s'est offert sa huitième victoire au Bol d'Or : « Je voulais surtout gagner sur les deux circuits (Magny-Cours et le Castellet) », commente-t-il avant d'expliquer la méthode du SERT : « Nous avons agi comme si on n'avait que quelques secondes d'avance ». Une méthode qui s'est avérée payante face à la SRC Kawasaki, deuxième : « Personne n'est imbattable, mais je les félicite », lâche Grégory Leblanc, un des pilotes. « Nous n'avions pas les capacités pour aller les chercher ». Même honnêteté pour Fabien Foret qui attend tout de même sa revanche : « Ils méritent leur victoire et je leur donne rendez-vous pour les 24 Heures Moto au Mans ».

Sur la troisième marche du podium, Erwan Nigon, le seul Français de l'équipe japonaise Trick Star Racing, se montre satisfait de la performance : « C'est une bonne nouvelle pour la suite du championnat. Nous voulons faire un podium à chaque sortie.» Des propos confirmés par Hitoyasu Izutsu qui sait que la dernière course du championnat du monde aura lieu dans son pays à Suzuka : « On espère gagner ce championnat ! ».
 

Débuts réussis pour Alexis Masbou en Superstock
Dans la catégorie Superstock, la Yamaha du Team Moto Ain CRT s'est classée sixième. L'équipe avait pour pilotes Hugo Clere, sacré champion de France Supersport il y a huit jours : « C'est mon année, toutes les courses se passent bien », et Alexis Masbou, pilote de Moto3 : « J'ai arrêté les Grands Prix il y a quelques semaines et j'ai rebondi sur l'Endurance. Ça m'a beaucoup plu et pourquoi ne pas continuer ? J'ai découvert le travail en équipe et je suis très content d'avoir partagé ça avec eux ».

Le Team Moto Ain CRT l'a emporté après une magnifique bagarre avec la Kawasaki du Tati Team Beaujolais Racing (Julien Enjolras, Dylan Buisson et Anthony Violland), et la Yamaha du Team 3ART Yam'Avenue (Louis Bulle, Alex Plancassagne et Luca Marconi).



Le Bol d'Or c'est sur www.boldor.com

Le FIM EWC c'est sur www.fimewc.com



Circonférence Communication





  • Bol d'Or Moto au Castellet (2/8) » Voir Bol d'Or Moto...
  • Bol d'Or Moto au Castellet (3/8) » Voir Bol d'Or Moto...
  • Bol d'Or Moto au Castellet (4/8) » Voir Bol d'Or Moto...
  • Bol d'Or Moto au Castellet (5/8) » Voir Bol d'Or Moto...
  • Bol d'Or Moto au Castellet (6/8) » Voir Bol d'Or Moto...
  • Bol d'Or Moto au Castellet (7/8) » Voir Bol d'Or Moto...
  • Bol d'Or Moto au Castellet (8/8) » Voir Bol d'Or Moto...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Suzuki domine le Bol d'Or 2016 (Esprit-Racing)
    Suzuki domine le Bol d'Or 2016 (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    Plus de news »

    Publicité