World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 07.07.16 | 22:33 • Mis à jour le 10.07.16 | 02:32 WORLD-ENDURANCE.COM | 07.07.16 | 22:33 • Mis à jour le 10.07.16 | 02:32


Pour fêter ses 10 ans de participation, l’équipage Mister John of B / D. Ferrer / Soheil Ayari engagera plusieurs autos aussi différentes que compétitives.


C’est devenu une tradition biannuelle, Soheil participera ce week-end au Mans classique pour la 6e fois, après avoir découvert la mythique course de véhicules historiques de compétition en 2006 (victoire sur Porsche 935, Plateau 6).

Dans la course de support des Groupes C tout d’abord, avec une Rondeau M382 et une Lancia LC1 de 1982, deux prototypes qui ont fait les belles heures de leurs marques et ont marqué l’histoire des 24 Heures du Mans. Deux autos dotées d’un moteur puissant (550 CV pour la Rondeau), et de caractéristiques techniques permettant un pilotage semblables aux voitures de compétition actuelles.

« Ces deux protos ont des pneus performants et un châssis très efficace offrant beaucoup d’aéro. On peut rentrer fort dans les virages, sur les freins, et les piloter un peu comme les prototypes modernes. » commentait Soheil.

Ce sera un peu moins le cas avec les autres voitures engagées par l’équipage dans les six plateaux d’époques repartis entre 1923 et 1979 (voir les plateaux) et qui constituent le coeur du Mans Classic.

Dans le Plateau 5 (1966-1971), une Ligier JS1 de 1969 et une Ligier JS3 (320 CV) de 1971 (500 CV) seront engagées, disputant comme ce sera le cas pour chaque plateau 3 manches de 50’ (2 diurnes, et 1 nocturne).
« Deux voitures françaises qui symbolisent la passion et l’inventivité de Guy LIGIER. »

Une magnifique Lancia Beta Gr. V et une Ferrari 512 BBLM, toutes les deux de 1979, seront inscrites dans le Plateau 6 pour le plus grand bonheur de Soheil qui a signé de belles performances aux côtés de John of B au volant de la Ferrari au Mans Classic 2014.

« Avec une telle variété de voitures à piloter, l’édition 2016 s’annonce passionnante. Si les Groupe C se pilotent avec plus ou moins les techniques de pilotage de maintenant, celles des Plateaux 5 et 6 dotées de moins d’aéro et de pneus d’époque un peu moins efficaces se conduisent davantage à l’instinct. On rentre moins fort dans les virages et on sent plus le travail du pneu, on tente des choses pour retrouver petit à petit les secrets de pilotage de nos aînés, et l’ambiance extraordinaire à bord !

L’ambiance, on l’aura aussi en dehors de l’auto car cette épreuve est vraiment unique, avec notamment un village exposants également d’époque, très animé et qui n’a rien à envier à celui des 24 H. du Mans. »


Sassan Ayari
www.Ayari.com





  • #LeMansClassic, Racing With Style (2/8) » Voir ...
  • #LeMansClassic, Racing With Style (3/8) » Voir ...
  • #LeMansClassic, Racing With Style (4/8) » Voir ...
  • #LeMansClassic, Racing With Style (5/8) » Voir ...
  • #LeMansClassic, Racing With Style (6/8) » Voir ...
  • #LeMansClassic, Racing With Style (7/8) » Voir ...
  • #LeMansClassic, Racing With Style (8/8) » Voir ...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    LIGIER JS3 (Esprit-Racing)
    LIGIER JS3 (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    Plus de news »

    Publicité