World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 27.06.16 | 11:26 WORLD-ENDURANCE.COM | 27.06.16 | 11:26


Ce premier week-end de juin a lieu la seconde édition des 12 Heures de MAGNY-COURS.


Après le départ du Bol d'Or au Castellet, le circuit de MAGNY-COURS a créé en 2015 sa propre compétition d'endurance : deux manches de 6 heures dont une arrivée en nocturne, sans oublier de nombreuses courses annexes (challenge Protwin, challenge des monos, Klass GP 250, Trophée de France Twin Cup, Promotion Cup 600 Dunlop, Promotion Cup 1000 Dunlop et Coupe de France Roadster  Cup) + un concert le samedi soir et feu d'artifice.

Des points sont attribués à chaque manche et le vainqueur est celui qui a cumulé le plus de points.

Cette année, les 12 Heures de MAGNY-COURS ont grimpé d'un cran puisque la FIM (Fédération Internationale de Moto) a labelisé l'épreuve "Coupe d'Europe d'Endurance".

Présents lors de la première édition, le team BOLLIGER et le team moulinois VILTAIS EXPERIENCE (qui avait gagné la première manche 2015) ne figurent pas parmi les engagés. Les 12 heures de PORTIMAO, comptant pour le championnat du monde d'endurance, ont été avancées au calendrier et les privent de l'épreuve de MAGNY-COURS.

Vingt-trois motos prennent le départ parmi lesquelles la kawa n° 35 du team HB Junior pilotée par Christian HAQUIN (un "vieux" de l'endurance) et son filston Paul.

Mais celui qui est attendu au tournant est le team local BMRT 3D. Non seulement il connaît bien le circuit puisqu'il est basé à côté mais il remet son titre en jeu avec la kawa n° 24. Après s'être classée deuxième lors de la première course et première lors de la seconde, cette kawa avait remporté la première édition des 12 Heures de MAGNY-COURS avec à son guidon Kévin DENIS, Jimmy MACCIO et Jonathan HARDT.

Cette année elle est pilotée par Gauthier DUWELZ ("le Belge" qui court en championnat d'Europe superstock), Jimmy MACCIO et Anthony VIOLLAND, deux pilotes du championnat de France superbike.

La deuxième moto engagée par le team est  la kawa n° 58 emmenée par trois pilotes nivernais : Romain MANGE, Cyril BURLIN et Maxime BONNOT qui, lui, court en championnat de France superbike et participe à sa première course d'endurance.

Suite à un problème de pneumatiques les essais se passent moins bien que prévu pour la kawa n° 58 (7ème) alors que pour la kawa n° 24 tout baigne : elle fait la pôle et Gauthier DUWELZ remporte la montre "Lotus Watches collection Marc Marquez" offerte au pilote ayant effectué le tour le plus rapide de la séance qualificative.

Le samedi, pour le départ à 19 heures, la météo est très incertaine. C'est Romain MANGE qui prend le départ sur la kawa n° 58 et Anthony VIOLLAND sur la kawa n° 24.

Pendant la première moitié de la course, la kawa n° 24 caracole en tête mais, pas de pot ! un problème de pot vient gâcher la fête et elle franchit la ligne d'arrivée en 5ème position.

Pour la kawa n° 58 la course est meilleure que les essais et elle monte sur la seconde marche du podium.

Le vainqueur est le team MOTOSTAND ENDURANCE avec la kawa n° 51 pilotée par Baptiste REGOUGY et Antoine VIELLARD.

Le dimanche, pour le départ à  11 heures 30, la météo n'est pas mieux et la pluie n'est pas loin. Où t'es soleil où t'es ?

Maxime BONNOT, prend son premier départ en endurance sur la kawa n° 58.

La première heure de course se passe bien pour les deux machines : la kawa n° 24 emmène le peloton et la kawa n° 58 est en 8ème position, mais tout bascule par la suite : Cyril BURLIN chute avec la kawa n° 58. La machine rentre dans le stand pour un examen, les petites fourmis s'affairent autour de la bête et elle ressort sous les applaudissements de toute l'équipe. Le pilote, lui, est un peu "froissé". On est redescendu 16ème au classement mais la course n'est pas finie !

Peu de temps après, bing ! c'est la kawa n° 24 qui chute, alors qu'elle était en tête, avec Anthony VIOLLAND au guidon. Alors là on se dit comme Patrick Timsit dans "Un indien dans la ville" : "on est mal ! on est mal ! on est mal !"

Mais les petites fourmis se mettent encore à l'oeuvre dans le stand et la machine repart sous les ovations de l'équipe. Mais on n'est plus premier, on est 13ème ! Ouais mais là on est en endurance ! et il y a encore quatre heures de course ! et pendant quatre heures il peut s'en passer des choses ! Effectivement ! Les pilotes se sont donné plus qu'à fond, malgré les épisodes pluvieux et les sorties du safety-car, pour faire une remontée fantastique qui les place, peu de temps avant l'arrivée, sur la troisième marche du podium !

Comme quoi, il faut toujours y croire jusqu'au bout ! C'est la magie de l'endurance !

Le vainqueur de cette deuxième manche est à nouveau le team MOTOSTAND ENDURANCE avec la kawa n° 51.

Au cumul des points, il remporte cette édition 2016 des 12 Heures de MAGNY-COURS et la Coupe d'Europe d'Endurance ; la kawa n° 24 est deuxième et la kawa n° 58 troisième ex-aequo avec la suzuki n° 68 du team XR 68 .

Un grand coup de chapeau à Christian HAQUIN qui, suite à la chute de son fiston Paul pendant la seconde manche, a enchaîné les relais pour franchir le drapeau à damier. On sent que le "métier" est là !

Après l'effort le réconfort ! De ce côté là je pense que les pilotes qui ont eu la joie de monter sur le podium auront à coeur de revenir car, en plus des trophées et coupes, ils sont repartis les bras chargés de super cadeaux.

Pour l'année prochaine reste plus qu'à inviter le soleil !



Renée Durin



Cliquez pour agrandir l'image
Seconde édition des 12 Heures de MAGNY-COURS (D.R.)
Seconde édition des 12 Heures de MAGNY-COURS (D.R.)
  • Dans la même catégorie

  • MRH45, un projet pour une première dans l'endurance moto !

  • 12H de Magny-Cours, Coupe d'Europe d'Endurance

  • Bol d'Or Classic 2015

  • Le Bol d'Argent 2015 au Castellet !

  • Moto Pilote IGOL Academy ...

Plus de news »

Publicité