World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 01.08.16 | 15:57 WORLD-ENDURANCE.COM | 01.08.16 | 15:57


Après avoir passé le drapeau à damiers en tête de la catégorie LMP3, Dino Lunardi, David Droux et David Hallyday pensaient avoir écrit une des plus belles pages de l'histoire naissante du team Duqueine Engineering en remportant la première victoire de l'équipe en European Le Mans Series.


Malheureusement, la Ligier JS P3 N°19 se voyait infliger, après la course, une pénalité de 4 secondes, privant ainsi Duqueine Engineering de son premier succès sur la scène européenne pour moins d'une seconde…

Si la déception est bien sûre très forte après avoir perdu la victoire sur une décision des commissaires, la performance n'en reste pas moins de taille avec une deuxième place, premier podium européen pour l'équipe de Gilles Duqueine et Yann Belhomme. Brillant sur le tracé autrichien, l'équipage de la N°19 pourra se consoler en repartant du Red Bull Ring à une prometteuse deuxième place au championnat.

Du côté de la N°20, le week-end s'est révélé plus compliqué pour le tout nouveau trio, Antonin Borga remplaçant Romain Iannetta jusqu'à la fin de saison. Après avoir connu des soucis lors des essais libres 2, les trois pilotes n'ont pu trouver le rythme idéal sur un tracé exigeant. Maxime Pialat, Eric Clément et Antonin Borga terminent finalement à la 11ème place du classement LMP3.

Autre grande première du week-end, Duqueine Engineering engageait deux Renault RS 01 en RS Trophy, championnat organisé en  support de l'ELMS. Invités par Renault Sport, Diego Mejia et Ben Anderson (N°16) terminent à la dernière position de la course d'endurance, que Lonni Martins et Christophe Hamon (N°17) n'ont pu terminer après avoir reçu un drapeau noir pour avoir dépassé les limites de la piste. Les deux complices qui partageait en début de saison la Ferrari 458 GT 3 terminent respectivement les courses individuelles au 4ème et 8ème rang.

Avec un premier podium en ELMS et quatre voitures en piste lors de ce week-end autrichien, le bilan global reste largement positif pour l'équipe basée au Pôle Mécanique d'Alès. Après un repos estival bien mérité, Duqueine Engineering repartira en quête de victoire fin août au circuit Paul Ricard, lors de la prochaine étape du championnat européen d'endurance.


LES RÉACTIONS

YANN BELHOMME :
« Le premier sentiment après ce meeting du Red Bull Ring est bien sûr la déception. Nous sommes des compétiteurs et perdre une victoire pour moins d'une seconde est forcément rageant. Nos trois pilotes le méritaient vraiment et nous sommes désolés pour eux. En prenant du recul, il faut retenir le positif avec ce premier podium en ELMS et la deuxième place au championnat de la N°19, qui permet de conserver de sérieux espoirs pour la suite de la saison. C'est notre première année en ELMS et se battre pour la victoire en course comme au championnat reste une belle satisfaction. Le week-end a été plus compliqué pour la N°20 dont l'équipage a connu un remaniement avec l'arrivée d'Antonin Borga. C'est un trio qui dispose de très peu d'expérience sur ce genre de voitures et leur progression continue comme on a pu le voir avec l'excellent double relais d'Eric Clément qui a réalisé de très bons chronos. Lonni Martins et Christophe Hamon découvraient, eux, la RS 01 et tout s'est très bien passé. Avec un peu plus de repères, ils pourront très vite se montrer performants. Nous sommes très heureux de la confiance de Renault Sport dont nous exploitions une des autos ce week-end en faisant rouler Diego Mejia et Ben Anderson. C'est enrichissant de faire la connaissance de pilotes venus d'autres horizons et travailler avec le département course d'une marque aussi importante dans le sport auto que Renault est une forme de reconnaissance pour tout le travail accompli par Duqueine Engineering. Les vacances vont être courtes et nous aurions préféré partir avec une victoire… C'est le sport, on va se remettre au travail pour revenir plus forts au Castellet. »

DAVID DROUX : « J'ai pris un bon départ en étant capable de garder la tête au deuxième virage, je me suis ensuite appliqué à maintenir l'écart avec mes poursuivants. En LMP3, tout le monde a la même voiture et c'est vraiment le travail des teams qui fait la différence. Il faut donc remercier l'équipe.  »

CHRISTOPHE HAMON : « Le Red Bull Ring a été une vraie surprise ! Yann Belhomme nous avait conseillé de conduire la Renault RS 01, une voiture que nous n'avions jamais essayée auparavant. Nous avons été vraiment surpris et surtout très contents de l'efficacité de cette voiture. Je tiens vraiment à remercier Yann pour cette proposition, que nous ne regrettons pas du tout. J'ai été enthousiasmé par ce meeting regroupant ELMS et RS Trophy, on voit le professionnalisme des équipes. L'ambiance était très sympa, nous avons partagé des moments très agréables tous ensemble. Je suis très content du podium en LMP3 car Duqueine Engineering réussit à jouer avec les meilleurs dès sa première année en ELMS et cela montre l'évolution intéressante de cette jeune écurie. De notre côté, l'entente était parfaite… Une expérience magique ! »

ANTONIN BORGA : « Pour une première course en ELMS, ce fut vraiment une expérience enrichissante. J'ai pu me confronté à ce qui se fait de mieux et j'ai été réellement bluffé par le niveau. J'ai pris beaucoup de plaisir à rouler sur ce circuit et dans cette nouvelle équipe que je ne connaissais pas. Je suis plutôt satisfait de notre performance, nous nous connaissions très peu et nous avons réussi à trouver une super entente. Nous nous sommes très bien entendus et je suis vraiment satisfait de ce week-end au Red Bull Ring. »

DAVID HALLYDAY : « Nous étions un peu en difficulté en essais libres mais notre nouvel ingénieur Frank nous a permis de nous rapprocher de la concurrence pour les qualifications avec un 3ème temps à la clef, notre briefing de deux heures a porté ses fruits ! Lors de la course, David a fait un premier relais superbe en s'emparant de la première place dès les premiers virages, pour ne plus la quitter. Quand j'ai pris le volant, mon objectif était de garder une bonne vitesse sans commettre la moindre erreur, tout en gérant le mieux possible le trafic. Pour cela j'ai laissé la "place" aux LMP2, quitte à lever le pied avant d'arriver à la corde et perdre ainsi 3 ou 4 dixièmes. J'ai toujours sécurisé mes dépassements, je pense pouvoir dire que j'ai fait un relais intelligent. Dino a fini le travail mais malheureusement, les commissaires nous ont pénalisé pour avoir anticipé notre sortie des stands de 3 dixièmes de seconde, ce qui nous a fait perdre notre première place. C'est le règlement et il faut l'accepter. Mais ce n'est que du positif car nous nous replaçons pour la course au titre et nos adversaires savent désormais que nous sommes là, prêts à gagner à nouveau ! »


L'oeil de Nelson Panciatici :
Pilote Duqueine Engineering depuis deux ans, Nelson Panciatici connaît bien le Red Bull Ring pour y avoir remporté la victoire en LMP2 en 2014, année de son deuxième sacre en ELMS avec Signatech-Alpine. Il nous livre son regard sur ce week-end presque victorieux…

Nelson Panciatici : « Se voir enlever une victoire comme ça sur une décision de la direction de course après être monté sur la première marche du podium est un moment très dur pour un pilote et j'ai une pensée pour David Droux, Dino Lunardi et David Hallyday. J'avais déjà envoyé un SMS de félicitations à Yann quand j'ai appris la nouvelle… Nous sommes déçus mais il faut remettre les choses en perspective, monter sur le podium en ELMS avec une telle concurrence pour une première année représente déjà un très beau résultat. Exploiter quatre voitures sur un week-end est aussi une performance en soi, il faut féliciter toute l'équipe qui réalise un travail très important au quotidien. Je suis passé à l'atelier une dizaine de jours avant la course et j'ai senti tout le monde très concerné. Il reste encore des occasions pour aller chercher la victoire cette année ».



Cliquez pour agrandir l'image
Duqueine Engineering à quelques centièmes du bonheur en Autriche (VIMAGES/Fabre)
Duqueine Engineering à quelques centièmes du bonheur en Autriche (VIMAGES/Fabre)
  • Dans la même catégorie

Plus de news »

Publicité