World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 01.08.15 | 09:57 WORLD-ENDURANCE.COM | 01.08.15 | 09:57


Symphonie spadoise inachevée et concerto pour kart endiablé


Même si elle n’a pas vu le drapeau à damier, l’Audi R8 LMS Ultra de Saintéloc a marqué les esprits aux 24 Heures de Spa. A la fin de la sixième heure de course, au moment de la première attribution de points, Greg Guilvert, Edward Sandström et Marc Basseng figuraient à la 2ème place, devant les six autres Audi engagées en Pro Cup. Greg a également démontré ces derniers temps qu’il n’avait rien perdu de sa pointe de vitesse au volant d’un kart 125cc à boite. Il a gagné la première manche du championnat de France KZ Master Long Circuit à Lédenon et pris la 2ème place au Trophée Kart mag.

 

GT : des 24 Heures de Spa menées tambour battant

Entamée à Monza, la Blancpain Endurance Series n’a pas apporté que des satisfactions à Greg à Silverstone puis au Paul Ricard. Toutefois, en côtoyant des équipiers aussi réputés qu’Edward Sandström, le champion du Monde FIA GT1 Marc Basseng ou les pilotes DTM Edoardo Mortara ou Adrien Tambay, le Seine-et-Marnais a pu constater qu’il n’avait pas à rougir de la comparaison. Qualifiée 23ème en Angleterre sur une grille de départ pléthorique de 60 voitures, l’Audi française a rallié l’arrivée à la 12ème place dans le même tour que les vainqueurs. Il y avait presque autant de prétendants au Paul Ricard, qui n’est pas le tracé favori de la R8 LMS Ultra. La voiture de Tambay, Mortara et Guilvert a connu quelques soucis mais une énergique remontée l’a conduite au 23ème rang du général au terme des 1000 kilomètres de course.

Greg a participé cette année aux 24 Heures de Spa pour la troisième fois, toujours avec l’équipe Saintéloc de Sébastien Chétail. En 2014, cette association avait obtenu une probante 4ème place. Le niveau était plus relevé que jamais cette année, avec 57 voitures au départ et 11 marques représentées. Parmi les pilotes des sept Audi de la catégorie Pro Cup, on trouvait 6 vainqueurs des 24 Heures de Spa et 4 vainqueurs des 24 Heures du Mans, dont deux qui ont déjà remporté les deux épreuves.

« C’est Edward Sandström qui a été chargé de qualifier la voiture » explique Greg. « Il a dû couper son élan sur le jus des pneus à cause d’un premier drapeau rouge, puis un deuxième l’a stoppé au moment où il tentait de se relancer. Dans la séance de nuit, il y avait trop de trafic. Bilan : P28 sur la grille. Mais Marc a réussi un très bon chrono sous la pluie au warm-up malgré un set-up plutôt typé pour le sec. Nous savions donc que l’auto était polyvalente et nous étions confiants. »

Marc Basseng a pris le départ et Greg lui a succédé au début de la troisième heure de course. « A ce moment la pluie a redoublé et j’ai perdu trois fois la voiture en aquaplaning dans mon tour de sortie de stand ! Heureusement, le safety car est intervenu jusqu’à ce que la piste redevienne praticable. J’ai fait deux relais diaboliques. Nous avons presque tout de suite figuré aux avant-postes grâce à la stratégie de l’équipe qui a toujours choisi les bons pneus au bon moment. » En y ajoutant la performance des pilotes, cela a donné une deuxième place absolue à la 4ème et à la 5ème heure de course, toujours la 2ème place et aussi celle de meilleure Audi au cap de la 6ème heure, P3 et encore meilleure Audi à la fin de la 8ème heure. L’équipage ne s’est écarté du tiercé de tête qu’à la fin du double relais de Sandström, faute d’avoir fait rentrer le Suédois pendant le safety-car mais au moment où la course était relancée. « On s’est retrouvés P8 mais on est vite remontés à la 3ème place, hélas à la fin de la première partie de mon deuxième double relais, le moteur a cassé. Je suis un peu déçu, mais c’était vraiment plaisant de jouer aux avant-postes dans une telle course. »


Karting : Greg retrouve son violon d’Ingres

Même quand il ne pratiquait pas en compétition, Greg a toujours possédé un kart à boite pour garder la forme. Cette discipline propose des sensations hors du commun, avec des moteurs 125 cm3 2 temps à boite 6 vitesses qui développent près de 50 chevaux (400 chevaux au litre !) et permettent de frôler les 200 km/h en pointe. La première manche du Championnat de France FFSA Long Circuit a eu lieu fin mai à Lédenon. « On a jeté le kart par terre et j’ai été le premier à passer le triple gauche à fond. Tout de suite, j’ai été dans le bon rythme, mais bien sûr au fur et  mesure, d’autres candidats à la victoire ont émergé, la préfinale comme la finale se sont jouées à la photo finish. Je voulais à tout prix gagner cette course… » Au volant de son BirelART-Tm, Greg a terminé 4ème de la préfinale à 2 dixièmes de la victoire avant de gagner la finale avec 37 millièmes d’avance !

En juillet, Greg a retrouvé avec bonheur l’ambiance unique du Trophée Kart mag qu’il avait remporté en 2005, il y a tout juste 10 ans. « Le kart, c’est à la fois du plaisir et une façon de me ressourcer et de faire du sport. Cédric Spirgel (pilote et préparateur) m’avait apporté du très bon matériel. Tout a bien marché, et j’ai fini 2ème… 2 dixièmes derrière Cédric ! » Et devant les 60 autres concurrents engagés en KZ Master. Décidément, Greg ne choisit pas les épreuves les plus faciles !

Greg ayant décidé de mettre un terme à sa saison en Porsche Carrera Cup France, il ne lui reste théoriquement plus qu’une course auto à disputer cette année, et quelle course ! Il voudra achever en beauté la Blancpain Endurance Series, au Nürburgring les 26 et 27 septembre… Sans oublier les titres de champion de France KZ Master court et long circuit qu’il rêve d’ajouter à son palmarès…





  • Total 24 Hours of Spa 2015 (2/8) » Voir Total 24 Hours...
  • Total 24 Hours of Spa 2015 (3/8) » Voir Total 24 Hours...
  • Total 24 Hours of Spa 2015 (4/8) » Voir Total 24 Hours...
  • Total 24 Hours of Spa 2015 (5/8) » Voir Total 24 Hours...
  • Total 24 Hours of Spa 2015 (6/8) » Voir Total 24 Hours...
  • Total 24 Hours of Spa 2015 (7/8) » Voir Total 24 Hours...
  • Total 24 Hours of Spa 2015 (8/8) » Voir Total 24 Hours...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Des 24 Heures de Spa menées tambour battant (Esprit-Racing)
    Des 24 Heures de Spa menées tambour battant (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    • Du suspense jusqu'au bout pour AKKA-ASP

    • 2ème place aux Total 24H de Spa pour le Team WRT

    • Deux tours d'horloge qui tournent court !

    • Marc VDS gagne les 24 Heures de Spa

    • TDS Racing stoppé par une crevaison à Spa !

    Plus de news »

    Publicité