World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 23.10.14 | 14:52 WORLD-ENDURANCE.COM | 23.10.14 | 14:52


Pegasus Racing a achèvé sa tournée européenne de l'endurance ELMS à Estoril


Pour Pegasus Racing, la saison 2014 fut celle du retour en ELMS, un championnat qu'elle avait assidûment fréquenté de 2009 à 2011 quand il s'appelait encore Le Mans Series.

Cette année sportive s'est achevée sur une 8ème place durement gagnée au terme de 4 heures de course à Estoril. Nos strasbourgeois auraient pu viser plus haut s'ils n'avaient été ralentis par une dégradation inattendue des pneumatiques de leur Morgan-Nissan LM P2.

La préparation de la voiture en vue de la course fut rendue délicate par la météo portugaise. La pluie a arrosé le circuit samedi matin, ne laissant aux teams que la deuxième séance libre pour tester leurs réglages et valider leurs set-ups. Heureusement le temps est resté au beau fixe pour la suite du week-end.

Julien Schell exprimait sa satisfaction après une séance de qualification bouclée avec le 9ème temps : « je ne m'étais jamais senti aussi bien dans l'auto. Nous étions au contact de nos adversaires, en qualification comme en début de course. Au départ, j'ai gagné deux places, et j'ai passé l'essentiel de mon relais en 6ème position. Malheureusement, au bout de 45 minutes, les pneus étaient fichus malgré un choix de qualité de gomme plutôt conservateur. Nous avons donc remis notre stratégie en question. Quitte à changer les pneus, on a aussi changé de pilote et Jonathan Coleman est reparti pour ce qui devait être un double relais… mais après son ravitaillement, les pneus avaient refroidi, ils se sont effondrés, Jonathan s'est mis à perdre beaucoup de temps. On a préféré écourter son deuxième relais. »

Du coup, Niki Leutwiler a effectué toute la fin de course. Au bout du compte, l'équipe aura utilisé beaucoup plus de pneumatiques que prévu dans ces 4 Heures d'Estoril. « Nous aurions pu terminer deux places plus haut à la régulière » estimait Julien Schell. « Je retire toutefois pas mal de positif de ce déplacement. D'abord, je suis toujours aussi satisfait d'avoir choisi la Morgan-Nissan LM P2 pour cette campagne 2014. Les gens de chez Onroak Automotive n'ont pas été avares de conseils à Estoril. Nous avons encore progressé en terme d'expérience, nous étions dans le match en début de course, et nous avons revu l'arrivée. L'équipe finit cette saison sur une bonne note à la veille d'attaquer la prochaine avec de belles ambitions ! »


Rappelons que Pegasus Racing, qui a terminé les 24 Heures du Mans dans le Top 10 de sa catégorie en juin dernier, engagera deux protos en LM P2 en 2015, avec, à nouveau, des vues sur l'European Le Mans Series et la grande classique mancelle.



Pegasus Racing c'est sur www.pegasus-racing.com





Romane Didier / future racing commm





  • 24 Heures du Mans, la course (2/8) » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans, la course (3/8) » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans, la course (4/8) » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans, la course (5/8) » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans, la course (6/8) » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans, la course (7/8) » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans, la course (8/8) » Voir 24 Heures du...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Pegasus Racing a achèvé sa tournée européenne de l'endurance ELMS à Estoril (Esprit-Racing)
    Pegasus Racing a achèvé sa tournée européenne de l'endurance ELMS à Estoril (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    Plus de news »

    Publicité