World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 27.07.14 | 18:39 • Mis à jour le 12.09.14 | 14:50 WORLD-ENDURANCE.COM | 27.07.14 | 18:39 • Mis à jour le 12.09.14 | 14:50


Le Musashi RT Harc Pro remporte les 8 Heures de Suzuka pour la deuxième année consécutive.


Cette Honda s’impose avec le même équipage qu’en 2013, Takumi Takahashi, Leon Haslam et Michael Van Der Mark qui sont les auteurs des deux meilleurs tours en course. Yoshimura Suzuki Shell Advance est deuxième à moins d’une minute avec Takuya Tsuda (auteur de la pole position), Josh Waters et Randy de Puniet. Le Team Kagayama complète le podium avec Noriyuki Haga, Dominique Aergerter et Yukio Kagayama.

 

Monster Energy Yamaha with YSP termine au pied du podium dans le sillage du Team Kagayama. Très incisif au départ sur une piste humide et piègeuse, la Honda du Toho Racing with Moriwaki décroche la quatrième place devant deux autres CBR1000RR du Honda Suzuka Racing Team, déjà remarquée en Top 10 Trial hier, et la Honda Team Asia.

 

Le Suzuki Endurance Racing Team est le meilleur team permanent avec une huitième place à l’arrivée. Anthony Delhalle, Erwan Nigon et Damian Cudlin se sont débattus tout le week-end avec des problèmes de grip de leurs pneumatiques. Le SERT, contraint à l’abandon au Bol d’Or, marque ses premiers points à Suzuka. La superbe fin de course du Yamaha France GMT 94 Michelin lui permet de remonter en neuvième position mais cela n’a pas suffi à David Checa, Kenny Foray et Mathieu Gines pour reprendre le SERT. Cela leur permet pourtant pour prendre la tête du classement provisoire du Championnat du Monde FIM d’Endurance, teams et pilotes.

 

Dixième à Suzuka, le Monster Energy Yamaha YART marque lui aussi ses premiers points de la saison grâce à Wayne Maxwell, Rick Olson et Tommy Bridewell. Grand animateur du début de course mais retardé par une chute, le Team Green prend la 12e place devant une autre Kawasaki, celle du Bolliger Team Switzerland de Horst Saiger, Roman Stamm et Daniel Sutter. Le team suisse confirme ainsi sa troisième place au classement provisoire devant le Musashi RT Harc Pro qui fait son entrée en quatrième position.

 

Les autres teams permanents qui avaient fait le voyage au Japon ont connu des fortunes diverses. Le mieux placé aux essais et au départ, le Honda Endurance Racing pointe 33e à l’arrivée. Cela ne révèle pas les performances en piste de Sébastien Gimbert, Julien Da Costa et Freddy Foray, retardés à mi course par une panne électrique. Victime d’une chute en course et finalement privé de Matthieu Lagrive, trop sonné après sa grosse chute au warm-up, le Team R2CL termine 19e avec Gwen Giabbani et Gareth Jones.

 

Bien parti pour entrer dans le top 20 dès sa première apparition à Suzuka, le Team Motors Events April Moto a été retardé par un souci de durite d’eau. Grégory Fastré, Michael Savary et Jimmy Storrar terminent 25e Les deux autres teams permanents présents au Japon rallient l’arrivée, Motobox Kremer by Shell Advance en 31e position et le Team Flembbo Leader Team en 41e place.

 

Cette 37e édition des 8 Heures de Suzuka a été une course folle rythmée par plusieurs grosses averses, de nombreuses chutes et des rebondissements. Tout a débuté par l’arrivée de très fortes pluies juste avant le départ. La piste détrempée a imposé de retarder le départ de plus d’une heure. Le F.C.C. TSR Honda a  rapidement pris le commandement avec Kosuke Akiyoshi. Le F.C.C. TSR Honda va rester en tête durant plus  de 100 tours jusqu’à la chute d’Akiyoshi qui a réussi à ramener la moto au stand malgré un fémur fracturé.  Le F.C.C. TSR Honda termine en 40e position.

 

La fin de course a aussi été difficile pour le Eva RT Synergy Force Trick Star. Calé en 7e position, Gregory  Leblanc s’est fait piégé par une trace d’huile et a chuté au guidon de cette Kawasaki. Eva RT Synergy Force  Trick Star termine finalement 24e et donc hors de points importants pour Gregory Leblanc arrivé à Suzuka en  tête du classement des pilotes.

 

Autre favori malmené, le Legend of Yoshimura Suzuki Shell Advance #12 dont la course aura été de courte  durée. Nobuatsu Aoki a chuté quelques minutes après le départ alors qu’il était en bagarre avec Takuya  Tsuda au guidon de la Yoshimura Suzuki Shell Advance #34. Qualifié en 10e position, la Suzuki #12 de Aoki,  Kevin Schwantz et Satoshi Tsujimoto n’a pas repris la piste.

 

 

Ils ont dit...
Michael Van Der Mark, pilote de la Musashi RT Harc-Pro 
« L’équipe a fait un boulot extraordinaire et c’est étonnant de se trouver sur le plus haute marche du podium cette année encore. »
Randy de Puniet, pilote de la Yoshimura Suzuki Shell Advance
« Cela n’a pas été une course facile mais on a tous donné notre meilleur. C’était ma première fois à Suzuka. C’est une merveilleuse expérience et j’espère être là l’année prochaine »
Dominique Aerterger, pilote du Team Kagayama
« Je suis très heureux de retrouver Suzuka mais cette édition a été très particulière en raison de la météo et du départ retardé. Maintenant il va falloir que je demande à mon team de mettre autant de chevaux que la Suzuki Kagayama que dans ma Moto2.»
Yukio Kagayama, pilote du Team Kagayama
« C’est important de voir des garçons comme Michael (Van Der Mark) ou Dominique (Aerterger) sur le podium de cette course. Cela démontre l’intérêt de pilotes qui sont l’avenir du MotoGP pour les 8 Heures de Suzuka. »

Michael Van Der Mark, pilote de la Musashi RT Harc-Pro 

« L’équipe a fait un boulot extraordinaire et c’est étonnant de se trouver sur le plus haute marche du podium cette année encore. »

 


Randy de Puniet, pilote de la Yoshimura Suzuki Shell Advance

« Cela n’a pas été une course facile mais on a tous donné notre meilleur. C’était ma première fois à Suzuka. C’est une merveilleuse expérience et j’espère être là l’année prochaine »

 


Dominique Aerterger, pilote du Team Kagayama

« Je suis très heureux de retrouver Suzuka mais cette édition a été très particulière en raison de la météo et du départ retardé. Maintenant il va falloir que je demande à mon team de mettre autant de chevaux que la Suzuki Kagayama que dans ma Moto2.»

 

Yukio Kagayama, pilote du Team Kagayama

« C’est important de voir des garçons comme Michael (Van Der Mark) ou Dominique (Aerterger) sur le podium de cette course. Cela démontre l’intérêt de pilotes qui sont l’avenir du MotoGP pour les 8 Heures de Suzuka. »

 

Prochain rendez-vous en Championnat du Monde FIM d’Endurance le samedi 23 août pour les 8 Heures d’Oschersleben en Allemagne.

 

Communiqué FIM





  • 78ème Bol d'Or (2/8) » Voir 78ème Bol d'Or...
  • 78ème Bol d'Or (3/8) » Voir 78ème Bol d'Or...
  • 78ème Bol d'Or (4/8) » Voir 78ème Bol d'Or...
  • 78ème Bol d'Or (5/8) » Voir 78ème Bol d'Or...
  • 78ème Bol d'Or (6/8) » Voir 78ème Bol d'Or...
  • 78ème Bol d'Or (7/8) » Voir 78ème Bol d'Or...
  • 78ème Bol d'Or (8/8) » Voir 78ème Bol d'Or...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Honda Musashi RT Harc Pro (Good-Shoot.com / DR)
    Honda Musashi RT Harc Pro (Good-Shoot.com / DR)
    • Dans la même catégorie

    Plus de news »

    Publicité