World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 21.07.14 | 22:38 WORLD-ENDURANCE.COM | 21.07.14 | 22:38


L’Automobile Club de l’Ouest lance une nouvelle catégorie de voiture baptisée LM P3 (Le Mans Prototype 3) qui évoluera dès 2015 dans les championnats continentaux, Asian Le Mans Series et European Le Mans Series.


Une véritable formule d’accession à l’endurance de type Le Mans.
 
La présentation de cette catégorie a été effectuée conjointement dans l’enceinte des circuits Red Bull Ring (Autriche) et Inje Autopia (Corée du Sud) où se tiennent ce week-end la 3e manche d’European Le Mans Series 2014 et la première d’Asian Le Mans Series de la saison.

C’est en effet aux championnats continentaux de type Le Mans, organisés directement ou indirectement par l’ACO, que la LM P3 est destinée et ce dès 2015.

La finalité de ces calendriers est de permettre aux équipes, aux pilotes et aux constructeurs de s’aguerrir aux spécificités de l’endurance automobile avant d’accéder à l’échelon supérieur : le Championnat du Monde d’Endurance de la FIA dont l’ACO est promoteur et organisateur. Au sommet de cette pyramide prennent place les 24 Heures du Mans. Manche majeure du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA, elle est la course à laquelle toutes les participants aux différents calendriers d’endurance aspirent à participer et rêvent de gagner.

Mais pour y parvenir encore faut-il appréhender l’endurance. Ce à quoi est destinée cette LM P3.

Voiture moderne, simple et sûre, au look se rapprochant des prestigieuses LM P1 et LM P2 mais aux dimensions légèrement inférieures (longueur inférieur de 15 cm pour une largeur identique), et aux performances garanties (2’’ plus rapides que les LM GTE sur un tour de circuit conventionnel) elle pourra être fabriquée par n’importe quel constructeur.

Il devra prendre en compte le cahier des charges de l’ACO qui impose une voiture fermée, à châssis carbone, dotée d’un arceau de sécurité métallique ; un crash test obligatoire ; les normes de sécurité FIA ; une visibilité garantie identique aux P1 et P2 fermées ; une dérive de requin ; des ouvertures au sommet des passages de roues… et ce pour un poids compris entre 870 et 900 kg.

Le groupe motopropulseur sera unique et identique pour tous les châssis. Il est actuellement en cours de définition (finalisation avant fin juillet). Il s’agira d’un V8 atmosphérique développant 420 cv environ. La boîte de vitesses sera semi-automatique avec six rapports et palettes au volant. Le boîtier électronique sera fourni par Magneti Marrelli. Cet ensemble sera commercialisé par ORECA qui fournira aux équipes une assistance spécifique sur tous les circuits. Un seul bloc motopropulseur sera autorisé par voiture et par saison et chacun devra tenir 10 000 km sans maintenance. Un certain nombre d’autres pièces communes sera imposé. Les pneus seront de tailles similaires à celle de la Porsche Cup.

Toutes ces mesures permettront de contenir les budgets. Le prix de vente de ces voitures ne pourra être supérieure à quelques 195 000 € (châssis : environ 135 000 € ; groupe motopropulseur : environ 60 000 €).
L’exploitation d’une voiture par saison ELMS sera contenue entre 350 et 400 000 € et celle-ci ne demandera que peu de personnel lors des meetings.

Prototypes d’accession à l’endurance, les LM P3 sont destinées en priorité aux jeunes pilotes et aux gentlemen-drivers.

Dans la pyramide des LM P, la LM P3 constituera le premier échelon avant d’accéder à la catégorie LM P2 (acceptée dans toutes les séries comme aux 24 Heures du Mans) puis au LM P1 (autorisée uniquement en FIA WEC et aux 24 Heures du Mans).

Pierre Fillon, Président de l’Automobile Club de l’Ouest : « De la base au sommet, nous voulons permettre aux pilotes, équipes et constructeurs de s’engager en endurance. Pour les pilotes, nous promouvons une formation spécifique qui part de l’endurance karting – avec les 24 Heures Karting – jusqu’aux 24 Heures du Mans automobile. Nombre des derniers vainqueurs de cette course ont fait leur classe sur les circuits du Mans. Pour les équipes, il manquait une voiture rapide, sûre, peu onéreuse qui puisse leur permettre d’appréhender au mieux la discipline puis de gravir un à un tous les échelons. Cette LM P3 constitue le socle de notre pyramide consacrée aux différentes LM P. »

Vincent Beaumesnil, Directeur Sport de l’Automobile Club de l’Ouest : « Nous avons décidé la création de cette LM P3 afin de prolonger la logique de la filière de l’endurance. Ce prototype totalement nouveau, mais à la silhouette familière avec les différentes LM P sera à la fois hautement compétitif, robuste, sûr mais en plus commercialisé à des prix raisonnables et exploité à faibles coûts. On estime le budget annuel sur une saison ELMS majoré d’à peine 20 % par rapport à celui d’une CN fermée, tout en ayant un positionnement de produit bien supérieur. Nous avons tout imaginé pour que le niveau de contraintes pour les pilotes et les équipes soit le plus faible possible. Le règlement sportif régissant ces LM P3 dans les séries où elles évolueront sera lui aussi adapté à ces contraintes économiques sans pour autant dégrader la performance, la sécurité et la qualité du spectacle. »

Gérard Neveu, Directeur Général de European Le Mans Series : « La création de la catégorie LM P3 est une bonne nouvelle et sera assurément un atout dans le cadre de l’European Le Mans Series, un championnat d’ores et déjà destiné à offrir un terrain d’entrainement de choix pour les pilotes et les écuries désireux de faire de l’endurance à haut niveau. Les voitures de type « Sport Prototype » sont l’essence même de l’endurance, cette première catégorie de prototypes permettra à de jeunes écuries de mettre en valeur de nouveaux talents dans le cadre de l’ELMS. Nous accueillerons avec grand plaisir les participants à cette nouvelle classe dans notre série en 2015. »

Mark Thomas, Directeur Exécutif d’Asian Le Mans Series : « Pour l’Asian Le Mans Series, le lancement de la LM P3 est un pas en avant important pour le développement des prototypes de type Le Mans en Asie. Dans notre région en pleine croissance, il existe une demande réelle pour une catégorie de base, dotée d’un prototype économique qui peut permettre aux équipes comme aux pilotes d’effectuer leurs débuts en endurance. Nous avons déjà été en ce sens en 2014 avec l'ajout de prototypes CN en Asian Le Mans Series. Cependant, la LM P3 offre la meilleure solution à long terme grâce à cette voiture créée par l’ACO. Nous sommes convaincus que cette plate-forme sera particulièrement bien accueillie en Asie. Nous disposons désormais d’un panel de voitures idéal, à la fois pour appuyer le développement de l’Asian Le Mans Series tout en contribuant activement à la pyramide de l’endurance de type Le Mans, qui permettra à l’endurance automobile de se développer parfaitement dans notre région. »

Un communiqué ACO





  • 24 Heures du Mans, la course (2/8) » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans, la course (3/8) » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans, la course (4/8) » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans, la course (5/8) » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans, la course (6/8) » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans, la course (7/8) » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans, la course (8/8) » Voir 24 Heures du...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    L’ACO dévoile la nouvelle LM P3  (D.R)
    L’ACO dévoile la nouvelle LM P3 (D.R)
    • Dans la même catégorie

    Plus de news »

    Publicité