World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 22.08.12 | 22:35 • Mis à jour le 22.08.12 | 22:36 WORLD-ENDURANCE.COM | 22.08.12 | 22:35 • Mis à jour le 22.08.12 | 22:36


Ce week-end avait lieu le rendez-vous de la vitesse moto en Belgique, « Les 6H de Spa ». Au programme, bien entendu l’endurance de 6H mais aussi deux manches du Belgian Superbike.


Pour Greg, le week-end s’annonce compliqué, il revient tout juste d’Oschersleben (3ème manche EWC) avec une cheville droite extrêmement douloureuse. Greg a été victime d’une très grosse chute due au disfonctionnement d’un capteur qui provoqua un arrêt brutal du Traction Control de sa moto.

En BMEC, lors des qualifications et bien qu’affaibli, Greg se montre le plus véloce des pilotes de Team Herpigny Motors BMW Motorrad Belux. C’est donc  lui qui est sélectionné par Gaetan Herpigny pour effectuer la Superpôle qui déterminera l’épi de départ de l’édition 2012 des 6H de Spa. Greg donne le maximum, et arrive à décrocher le deuxième meilleur temps derrière le team 2 Fast Concept, il devance le Team Deschouwer et le team DGsport.

Samedi 14h30, le départ est donné sous une chaleur accablante, les relais s’enchainent pour Mertens, De Cooremeter et Fastré. Greg souffre mais tiens bon, il effectue tous ses relais avec un rythme soutenu qui permet au Team Herpigny Motors de s’installer à la deuxième position du classement provisoire. Peu après 3H de course, coup de théâtre, l’équipage #96 leader de la course rencontre des soucis mécaniques.

Le trio Mertens/Fastré/ De Cooremeter en profite pour s’emparer de la tête de la course pour ne plus jamais la quitter. C’est une splendide victoire pour le team Herpigny Motors BMW Motorrad Belux qui décroche en bonus le titre au championnat BMEC.

Greg : « Je suis très heureux de cette victoire, car malgré mon handicap, j’ai donné le maximum de moi-même, gravir la première marche du podium est une récompense inespérée qui je l’espère m’aidera à tenir le coup demain lors des deux manches Superbike »

En Superbike, Greg est qualifié en 9ème position, 3ème pilote Belge derrière Bastien Mackels et Gian Mertens.
La blessure de Greg ne lui permet pas d’être suffisamment incisif lors du départ, Greg redoute énormément le premier virage de la source dans lequel sa jambe droite blessée est totalement exposée.

Lors de la première manche, il boucle le 1er tour en 13ème position 4ème pilote Belge. L’objectif est de finir devant Sebastien le Grelle qui le devance au championnat. Après seulement 4 tours, Greg revient rapidement dans le sillage de Sébastien et s’apprête à passer en seconde position quand le drapeau rouge est agité en raison d’une chute d’un autre concurrent.

La direction de course décide de donner un nouveau départ pour seulement 2 tours. C’est le pire scénario possible pour Greg qui sait que le départ va être difficile. En effet Greg ne peut se mêler à la bagarre dans les premiers virages et le temps perdu ne peut être comblé par manque de temps. Il se classe donc 3ème pilote Belge derrière Sebastien le Grelle et Bastien Mackels.

En deuxième manche, c’est à une course similaire que l’on assiste à une différence près qu’aucune interruption n’est à noter. A l’entame du dernier tour Bastien est solide leader tandis que Sébastien et Grégory sont roue dans roue et se battent pour la seconde place. Greg va alors puiser dans ses dernières forces pour dépasser le Grelle et franchir la ligne d’arrivée en 2ème position. A sa rentrée au stand Greg s’effondre : « C’était dur, très dur !!! Mais j’y suis arrivé… »  sont les seuls mots qu’il prononça.   

A l’issue de ces deux manches Superbike de Spa, seulement 6 points séparent Sébastien le Grelle, Bastien Mackels, et Grégory Fastré. Les prochains rendez-vous d’Assen et de Zolder s’annoncent palpitants.

En attendant Grégory a dès le lundi suivant la course de Spa consulté un médecin spécialiste. Verdict Greg doit se faire opérer mercredi 22 août. Il devra ensuite respecter une période de repos de plusieurs semaines. C’est donc avec regret que Grégory doit déclarer forfait pour les 24h du Mans.

Eric Maréchal



Cliquez pour agrandir l'image
Victoire contre la douleur pour Grégory Fastré (Jonathan Godin)
Victoire contre la douleur pour Grégory Fastré (Jonathan Godin)
  • Dans la même catégorie

  • Le Team FMA Assurances aux 24H00 de Barcelone : entre espoir et désillusion

  • Double podium pour Gregory Di Carlo lors de sa première course d'Endurance.

  • Bol d'Or Classic 2012

  • En route pour Barcelone !

  • 24 Heures Karting : le positif l'emporte

Plus de news »

Publicité