World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 23.08.12 | 16:34 WORLD-ENDURANCE.COM | 23.08.12 | 16:34


Dix semaines, c’est la longue attente vécue par l’équipe Signatech-Nissan depuis les 24 Heures du Mans pour reprendre sa route vers Silverstone, lieu de la quatrième manche du World Endurance Championship.


Avant cette “rentrée des classes“ pour les concurrents du championnat du monde d’Endurance, Olivier Lombard a eu tout loisir de parfaire sa condition physique pendant ses vacances, notamment lors d’un séjour dans les Alpes italiennes.

Avant de rejoindre la plus prestigieuse des pistes britanniques, Olivier Lombard a repris le volant lundi dernier sur le circuit nivernais de Lurcy-Lévis, où Signatech-Nissan a programmé une séance d’essais.

« Il s’agissait simplement d’un classique “shakedown“ entre midi et 14h, pour vérifier que tout fonctionne bien. Il faisait d’ailleurs très chaud, et ça ne risque pas d’être le cas à Silverstone, où un peu de pluie est annoncée... »

Pour les fortes températures, les concurrents du “WEC“ devront sans doute attendre la manche de Bahreïn, programmée fin septembre, après celle de Sao Paulo, et avant le déplacement asiatique au Mont-Fuji et Shanghai.

En attendant, Silverstone marquera en quelque sorte un nouveau départ de saison pour Signatech, qui n’a pas été particulièrement en veine lors des trois premiers rendez-vous 2012. Et spécialement pour l’Oreca 03-Nissan #23 qu’Olivier partage avec Franck Mailleux et Jordan Tresson. Leur proto est d’ailleurs le seul des deux engagés par l’équipe à être éligible pour marquer des points au classement LMP2, la voiture-soeur #26 du trio Panciatici-Ragues-Rusinov n’ayant été inscrite qu’à partir de la deuxième manche à Spa. En Grande-Bretagne, la #23 visera tout simplement son premier podium de la saison en LMP2, et pourquoi pas la victoire, un honneur qu’Olivier avait connu l’an passé avec le team Greaves.

Signatech-Nissan pointe pour l’instant en 6e position de la catégorie avec 26 points marqués à Spa et au Mans, soit à 53 unités des leaders. Mais avec cinq épreuves à disputer, toutes d’une durée de 6 heures, tous les espoirs sont permis pour inverser la tendance.

A l’approche de cette reprise, Olivier a préparé l’épreuve en “révisant“ un peu sur vidéo ce tracé aux grandes courbes qu’il apprécie, et en “bûchant“ le mémo technique préparé par les ingénieurs de Signatech-Nissan.

« C’est toujours sympa de retrouver Silverstone, avec ses fans de sport auto », tient-il à préciser. « L’ambiance anglaise est différente de la française, l’effervescence y est agréable. »

Vous pouvez retrouver Olivier Lombard sur sa page Facebook Olivier Lombard / Pilote

Guillaume FAU – MEGAPRESS



Cliquez pour agrandir l'image
Olivier Lombard espère retrouver le podium (D.R.)
Olivier Lombard espère retrouver le podium (D.R.)
  • Dans la même catégorie

  • Nelson Panciatici est prêt à affronter la concurrence

  • OAK Racing prêt pour les 6 Heures de Silverstone avec deux Morgan 2012 LMP2

  • Christophe Bouchut Etincelant aux USA !

  • Mike Parisy apprécie la McLaren MP4-12C du team ART Grand Prix aux 24 heures de Spa Francorchamps

  • Demay… de main de maître !

Plus de news »

Publicité