World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 30.09.12 | 09:31 • Mis à jour le 30.09.12 | 09:33 WORLD-ENDURANCE.COM | 30.09.12 | 09:31 • Mis à jour le 30.09.12 | 09:33


OAK Racing a une fois encore démontré les excellentes performances de ses Morgan 2012 LMP2 aujourd’hui sur le circuit de Sakhir à Bahreïn. Après un début de course difficile, les pilotes se sont battus pied à pied pour réussir à terminer quatrième des LMP2 engagées en WEC, et sixième de la catégorie aux 6 Heures de Bahreïn.


L'équipe française nourrissait pourtant de grands espoirs après ses très bons résultats en avant-première de cette sixième manche du Championnat du Monde FIA d'Endurance. Ses deux prototypes, dessinés et réalisés par son département constructeur Onroak Automotive, avaient terminé chacune des trois séances d'essais libres avec le meilleur temps et annexé la deuxième ligne de la catégorie sur la grille.

Après un fantastique premier tour, où Olivier Pla a propulsé la n°24 de la troisième à la première place de la catégorie, le pilote français a réussi à creuser un écart de 11 secondes avec la Starworks Motorsport HPD avant de s'arrêter au stand.

Jacques Nicolet, à son tour, a fait du bon travail et maintenu un bon rythme au cours de son double relais où il est resté dans le top 5 bien qu'il ait dû batailler ferme face à des concurrents à la stratégie différente et armés de pneus neufs. Malheureusement, alors que la course entrait dans sa troisième heure, il a été heurté par la LM P2 Oreca n°26 de Signatech, ce qui a tordu la crémaillère de direction. Malgré l'efficacité de l'équipe, le changement de la pièce a fait pris presque 15 minutes, et la 24 a perdu plus de huit tours par rapport aux leaders. Elle s'est alors retrouvée en neuvième position.

Matthieu Lahaye est monté dans la voiture avec une grande détermination et a réussi à reprendre deux tours au cours d'un double relais fantastique, en alignant systématiquement les meilleurs temps de cette période.

Après qu'Olivier Pla ait lui aussi réussi un magnifique double relais et repris à nouveau un tour, Jacques Nicolet est remonté dans la voiture pour les dernières 40 minutes.

La voiture sœur, la n°35, a été frappée de malchance. Elle a dû abandonner à cause, a priori, d'une rupture de suspension au bout de 30 minutes de course. Dominik Kraihamer, qui aurait dû partager le baquet avec Bertrand Baguette et Alex Brundle, était solidement installé en cinquième position et n'a rien pu faire pour empêcher la voiture d'aller s'échouer dans les graviers au virage 1.

Sebastien Philippe, Team Principal : « Nous avons traversé aujourd'hui des moments chargés d'émotions très variées, mais je suis extrèmement déçu pour l'équipage de la n°35. La voiture n'est pas encore rentrée au stand, aussi il est difficile de savoir exactement ce qui s'est passé, mais cela ressemble beaucoup à une casse de suspension. Nous avons joué de malchance avec cette voiture toute la saison. Tout va bien en essais et ça se gâte pendant la course. C'est très déstabilisant. De son côté la n°24 a montré son potentiel, mais malheureusement, après la casse de la crémaillère à la suite d'un contact avec une autre voiture, nous ne pouvions plus espérer grand chose. Les performances des LM P2 sont si proches les unes des autres que nous ne pouvons pas nous permettre de perdre beaucoup de temps dans les stands. Il nous reste à tirer les enseignements de cette course et à nous préparer pour la suivante, à Fuji. »

Matthieu Lahaye, Morgan 2012 LM P2 n°24 :
« L'équipe a fait un super travail pour réparer la voiture endommagée par le contact avec l'autre LM P2. Aussi, j'ai mis un point d'honneur à me battre pour eux. Ceci dit, nous sommes tous déçus par le résultat, surtout que, une fois de plus, nous étions vraiment dans le rythme et nous pouvions atteindre la victoire. La voiture était très agréable et j'ai eu de très bonnes sensations au cours de mon double relais. Mais nous saurons retenir les aspects positifs et j'espère que nous mettrons tout dans le bon ordre pour les deux dernières épreuves. »

Dominik Kraihamer, Morgan 2012 LM P2 n°35 :
« Nous sommes tous terriblement déçus d'avoir dû abandonner si vite. La voiture a fait un tout droit au virage 1 sur un problème de suspension, je pense, et je n'ai rien pu faire pour la ralentir. Au départ, je m'étais retrouvé coincé à l'extérieur du virage et j'avais perdu quelques places mais j'étais remonté en cinquième position. Je n'attaquais pas trop et je voulais surtout économiser mes pneus avec cette chaleur. Je serai de retour en LMP1 à Fuji où j'espère la malchance va s'arrêter de nous poursuivre. »

Le Championnat du Monde FIA d'Endurance continue au Japon avec les 6 Heures de Fuji les 13 et 14 Octobre.



Un communiqué ORAK Racing



Cliquez pour agrandir l'image
OAK Racing arrache une quatrième place à Bahreïn (Frédéric Le Floc’h / DPPI)
OAK Racing arrache une quatrième place à Bahreïn (Frédéric Le Floc’h / DPPI)
  • Dans la même catégorie

  • Takuma Sato rejoint OAK Racing pour le retour de l'équipe en LMP1 en Asie avec HPD

  • A l'est, un nouveau challenge pour OAK Racing

  • La GreenGT H2 au Mondial de l'Automobile 2012

  • La Nissan Deltawing remet ça, et disputera la finale de l'American Le Mans Series

  • 6 Heures de Sao Paulo, Nelson Panciatici performant !

Plus de news »

Publicité