World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 28.10.12 | 16:14 WORLD-ENDURANCE.COM | 28.10.12 | 16:14


OAK Racing termine troisième des LMP2 avec la Morgan-Nissan 2012 LM P2 n°24 de Jacques Nicolet, Olivier Pla et Matthieu Lahaye aux Six heures de Shanghai et quatrième au Championnat du Monde FIA d’Endurance, avec quatre podiums en huit courses.


La LM P1 OAK-HPD n°15 de Bertrand Baguette, Dominik Kraihamer et Takuma Sato finit elle en septième position de la catégorie pour cette deuxième épreuve de la voiture. Des résultats en deçà des attentes de l’équipe et du potentiel réels des voitures, mais de très bon augure pour la saison prochaine.

 La bataille pour le podium a été rude dans la catégorie LMP2 pour la finale de la première édition du Championnat du Monde FIA d’Endurance. Olivier Pla, qui avait qualifié la Morgan-Nissan 2012 LM P2 n°24 en quatrième position de la catégorie, a donc pris le départ. Un départ fulgurant où il a réussi à prendre instantanément la tête des LM P2. Il a conservé brillamment sa position de leader au cours de son relais, tout comme Matthieu Lahaye qui a résisté à la pression de l’Oreca-Nissan d’ADR tout au long d’un double relais magistral, devançant Mathias Beche de cinq secondes.

Jacques Nicolet, le pilote silver de l’équipe, a alors eu la lourde charge de prendre la suite. Quand Olivier Pla est sorti des stands à son tour pour terminer la course, il était en cinquième position de la catégorie. Animé de la même motivation que celle avec laquelle il avait commencé la course, il est remonté en troisième position, place à laquelle il a terminé la course, derrière le vainqueur ADR-Delta et Starworks Motorsports, distançant d’une trentaine de secondes Pecom Racing. Il se classe ainsi neuvième au général.
 
De son côté, la LM P1 OAK-HPD n°15, qui effectuait sa deuxième course de la saison, était emmenée par Dominik Kraihamer et partait de la huitième place, après la qualification de Bertrand Baguette. A l’issue du premier relais du pilote autrichien, Takuma Sato est monté dans le baquet pour un double relais. Malheureusement, les deux pilotes ont été gênés par un problème de frein et n’ont pas pu exploiter tout le potentiel de la voiture. Après trois heures de course, le pilote belge du RACB Bertrand Baguette qui était alors en septième position a subi la casse du disque de frein avant gauche.

Malgré la rapidité d’intervention de l’équipe, la OAK-HPD est redescendue à la huitième place de la catégorie. Ses six tours de retard ont privé l’équipage de la possibilité de lutter dans le top cinq des équipes privées. La voiture a cependant retrouvé un excellent rythme entre les mains de Bertrand puis Dominik Kraihamer qui ont accompli un très beau relais. Dominik a terminé quatorzième au général et septième de la catégorie remportée par Toyota et Rebellion pour les équipes privées.
 
Sébastien Philippe, Team Principal :  « En LM P2 nous n’avons commis aucune erreur, nous avons été performants et il nous a manqué peu de choses pour aller chercher la victoire, car dans le top trois nous finissons tous dans le même tour. Olivier Pla et Matthieu Lahaye ont fait une course remarquable. Les mauvaises conditions météo des essais ont privé Jacques Nicolet d’un temps de roulage qui lui aurait permis de donner le meilleur de lui-même sur ce circuit atypique. En LM P1, nous en sommes à nos débuts avec le moteur HPD et si nous nous sommes bien rapprochés en performance de nos concurrents, des problèmes de freins ne nous ont pas permis de nous battre parmi les équipes privées, malgré les efforts de l’équipage. Dans l’ensemble, l’équipe a bien évolué au cours de la saison même si nous n’avons pas pu concrétiser par un résultat à la hauteur de nos espérances et si nous méritions sans doute un peu mieux ! »
 
Jacques Nicolet, Président de OAK Racing (pilote de la Morgan-Nissan LM P2 2012 n°24) :  « C’est une saison en demi-teinte qui s’achève. Les résultats ne reflètent pas les moyens mis en œuvre, même si nous sommes montés quatre fois sur le podium en LM P2. Nous avons beaucoup travaillé, changé de moteur en milieu de saison et nous n’avons pas toujours eu la chance avec nous. Nous avons cependant réussi à démontrer les qualités et la performance de notre Morgan 2012 LM P2, comme nous l’avons fait en European et American Le Mans Series, ce qui est satisfaisant pour la partie constructeur et le Bureau d’Etudes qui a créé la voiture. C’est de bon augure pour l’avenir, tout comme les performances en course aujourd’hui de la LM P1 OAK-HPD qui n’en est qu’à sa deuxième course de la saison. Les résultats ne sont certes pas à la hauteur de nos attentes, mais nous allons en tirer les conclusions et nous attaquer très vite à 2013. »
 
Matthieu Lahaye, pilote de la Morgan-Nissan LM P2 2012 n°24 : « C’est toujours positif de terminer la saison sur un podium. Les 6 heures de Shanghai se sont plutôt bien déroulées. Olivier a pris un excellent départ. Nous avons réussi à conserver la tête jusqu'à mi-course. La deuxième partie de course a été plus compliquée et nos concurrents semblaient plus forts que nous. Le bilan de la saison est un peu frustrant car nous avons accumulé les soucis techniques. Mais la performance a toujours été présente et nous avons démontré que la Morgan 2012 LM P2 est une des meilleures voitures du plateau, au cours d’une saison sans doute la plus relevée depuis que le LM P2 existe. Nous n'avons pas à rougir de nos résultats. J'ai passé une super saison avec mes deux coéquipiers. Je suis dans le team depuis cinq ans maintenant et j'avais déjà roulé avec Jacques. J'ai découvert un pilote talentueux en la personne d'Olivier Pla. »
 
Olivier Pla, pilote de la Morgan-Nissan LM P2 2012 n°24 :  « Nous visions la victoire qui nous manquait ici à Shanghai et même si la troisième place est appréciable, c'est dommage pour le team. Nous avons eu notre lot de pépins tout au long de la saison mais nous avons démontré la performance de notre LM P2. Mis à part Fuji, nous avons en effet été systématiquement en tête des épreuves de la saison. Ce qui prouve tout le potentiel de l'auto. Le résultat global est un peu mitigé car nous n'avons pas gagné une seule course et que nous partions clairement en début de saison pour le titre final. Il faut l'accepter. Je remercie l'ensemble du team, mécaniciens et ingénieurs, pour le travail accompli tout au long de la saison. Ils ont su préparer une très bonne voiture et c'était un plaisir de travailler avec eux. »
 
Bertrand Baguette, pilote de la OAK-HPD LM P1 n°15 :  « Le début de course s’est avéré très difficile. Le frein avant gauche chauffait énormément et le disque a fini par casser dans mon relais. Dès lors qu’il a été remplacé, nous avons gagné une seconde et demie et nous étions revenus dans les chronos des autres LM P1. C'est donc un énorme point positif par rapport aux 6 heures de Fuji, même si malheureusement, une nouvelle fois, la fiabilité n'a pas été avec nous. Takuma et Dominik ont réalisé un super travail de leur côté. C'était un plaisir de partager cette fin de saison avec eux, sans oublier Guillaume Moreau qui m'a beaucoup appris en début de saison. La OAK équipée du moteur Honda est performante et nous finissons en étant dans le coup, même si nous souffrons de nos trois courses d’interruption, et c'est vraiment dommage que la saison se termine. »

Un communiqué OAK Racing



Cliquez pour agrandir l'image
OAK Racing accroche son quatrième podium (Esprit-Racing)
OAK Racing accroche son quatrième podium (Esprit-Racing)
  • Dans la même catégorie

  • 1000 miles du Petit Le Mans, la Nissan DeltaWing termine 5ème !

  • OAK Racing vice-champion LM P2 en European Le Mans Series

  • Patrice Goueslard et son équipe SOFREV ASP vice champion Pro-AM

  • 6 heures de Fuji, des motifs de satisfaction pour Nelson Panciatici

  • Hexis Racing remporte sa première victoire en Endurance !

Plus de news »

Publicité