World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 16.09.12 | 15:24 WORLD-ENDURANCE.COM | 16.09.12 | 15:24


Dans la cinquième manche du Championnat du monde d'endurance de la FIA (WEC), Audi n'a pas fini sur la plus haute marche du podium pour la première fois de la saison.


Les derniers vainqueurs des 24 Heures du Mans et leaders du championnat 2012, Marcel Fässler, André Lotterer et Benoît Tréluyer, ont terminé deuxièmes au volant de leur Audi R18 e-tron quattro, derrière l'équipe rivale Toyota et devant l'Audi R 18 ultra de leurs équipiers Lucas di Grassi, Tom Kristensen et Allan McNish. Marcel Fässler, André Lotterer et Benoît Tréluyer ont pris le départ des 6 heures de Sao Paulo en position de leaders du championnat pilotes avec une avance de 4,5 points. Après cette cinquième manche, leur avantage est monté à 7,5 points alors que trois courses restent encore à disputer.

Une nouvelle fois, les deux sport-prototypes Audi de concepts différents se sont livré un duel très intéressant. En tout début d'épreuve, Allan McNish occupait la deuxième position devant Benoît Tréluyer. Après neuf tours, le Français a dépassé l'Ecossais. Par la suite, quand il a pris le relais de McNish, Tom Kristensen est parti en tête-à-queue et a perdu du terrain sur Marcel Fässler. Mais l'octuple vainqueur des 24 Heures du Mans réalisera une belle remontée.

Lucas di Grassi a pris le relais de Tom Kristensen au volant de la R18 ultra. Le Brésilien a accompli des débuts très positifs avec Audi. Il n'a pas commis la moindre erreur et a également été performant dans le trafic, exercice auquel il n'était pas habitué. Au début du dernier relais, il a signé le meilleur tour en course pour Audi et a assuré, avec ses équipiers, la troisième place à seulement 14 secondes de la R18 e-tron quattro. Ce podium a permis à Kristensen et McNish de marquer 15 points supplémentaires au championnat. Un écart de 7,5 points sépare désormais les pilotes des deux équipes Audi alors que trois manches restent à disputer au cours des six semaines à venir, à Bahreïn, au Japon et en Chine. Sachant qu'une victoire rapporte 25 points, la course pour le titre pilotes reste très ouverte. Audi est en revanche assuré de remporter la couronne constructeurs depuis la manche précédente courue il y a trois semaines à Silverstone. (*)

Déclarations après la course

Ralf Jüttner (Directeur Technique Audi Sport Team Joest) :
Je félicite Toyota pour leur victoire. Nos voitures accomplissaient de plus longs relais avec un plein, mais ils ont été plus rapides au final et ont mieux géré le facteur pneumatiques. Nous n'avons pas commis d'erreur, nos ravitaillements se sont bien déroulés, nos pilotes ont été véloces et Lucas a réalisé une prestation particulièrement positive pour sa première course. Mais ne pas commettre d'erreur pour ne pas gagner n'est pas notre objectif. Nous devons voir ce que nous pouvons améliorer.

Marcel Fässler (Audi R18 e-tron quattro N°1) :Il était important pour nous d'augmenter notre avance au championnat pilotes. Cela n'a pas été une course facile car nous n'avions pas la cadence suffisante pour gagner. Nous avons fait le maximum. Mais nous n'avons pas non plus de raison d'être tristes. Nous envisageons la suite de façon positive en occupant une bonne position au championnat.

André Lotterer (Audi R18 e-tron quattro N°1) :
Nous ne pouvions pas mieux faire. Toyota était simlement plus rapide. Mais nous pouvons être heureux de nos points marqués au championnat. J'ai apprécié cette course au Brésil, j'espère que nous reviendrons.

Benoît Tréluyer (Audi R18 e-tron quattro N°1) :La course a été difficile. Mon premier relais s'est bien passé mais, dans le second, les pneus montaient trop en température. Cela nous a fait perdre du temps. L'intervention de la voiture de sécurité nous à coûté quelques secondes de plus. Mais nous savons précisément quel était notre problème et nous serons meilleurs pour la prochaine course.

Lucas di Grassi (Audi R18 ultra N°2) : J'ai vécu une expérience formidable. J'espère avoir fait le meilleur travail possible pour mon équipe. J'ai appris beaucoup de mes équipiers. Nous avons toujours fait le maximum depuis les essais jusqu'à la course. Cette course s'est déroulée comme un sprint. Nous avons conduit à la limite jusqu'au bout et nous avons fini assez près de notre voiture sœur. Malheureusement, nous avions un petit écart avec Toyota. Je les félicite pour leur victoire.”

(*) Sous réserve de la publication officielle des résultats par la FIA


Résultats
1 Wurz/Lapierre (Toyota) 247 tours
2 Fässler/Lotterer/Tréluyer (Audi R18 e-tron quattro) + 1m 00.778s
3 di Grassi/Kristensen/McNish (Audi R18 ultra) + 1m 14.679s
4 Prost/Jani (Lola-Toyota) – à 5 tours
5 Belicchi/Primat (Lola-Toyota) – à 7 tours
6 Leventis/Watts/Kane (HPD-Honda) - à 7 tours
7 Potolicchio/Dalziel/Sarrazin (HPD-Honda) – à 13 tours
8 Lahaye/Nicolet/Pla (Morgan-Nissan) –à 16 tours
9 Kaffer/Minassian/Perez Companc (Oreca-Nissan) – à 17 tours
10 Brabham/Chandhok/Dumbreck (HPD-Honda) – à 17 tours


Un communiqué Audi





  • 24 Heures du Mans, les images de la course 2/8 » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans, les images de la course 3/8 » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans, les images de la course 4/8 » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans, les images de la course 5/8 » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans, les images de la course 6/8 » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans, les images de la course 7/8 » Voir 24 Heures du...
  • 24 Heures du Mans, les images de la course 8/8 » Voir 24 Heures du...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    Marcel Fässler, André Lotterer et Benoît Tréluyer améliorent leur avance au championnat pilotes (Esprit-Racing)
    Marcel Fässler, André Lotterer et Benoît Tréluyer améliorent leur avance au championnat pilotes (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    Plus de news »

    Publicité