World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 17.09.12 | 20:52 WORLD-ENDURANCE.COM | 17.09.12 | 20:52


Le team derrière la radicale Nissan DeltaWing a déclaré ne pas avoir « fini le boulot »... Après avoir été écartée sans ménagement de la course mythique des 24 Heures du Mans en juin dernier, la Nissan DeltaWing va retourner finir ce qu'elle a commencé lors de l'événement jumelé, le Petit Le Mans.


La novatrice Nissan DeltaWing, qui a conquis le coeur de 240 000 supporters lors des 24 Heures du Mans voici trois mois, va à nouveau courir en disputant le mois prochain la finale de l'American Le Mans Series (ALMS) à Road Atlanta (USA), du 17 au 20 octobre prochains.

L'annonce, conduite par Bill Kruger, Nissan Americas Vice-Chairman, s'est déroulée au siège nord-américain de Nissan à Nashville (Tennessee).

Conçue avec pour objectif de prendre part à la célèbre épreuve des 24 Heures du Mans avec moitié moins de carburant et de pneumatiques que les prototypes sportifs du moment, la Nissan DeltaWing a été contrainte à l'abandon au bout de six heures de course, après un accrochage avec une autre voiture.

La détresse du pilote japonais Nismo, Satoshi Motoyama, qui a héroïquement tenté pendant 90 minutes de réparer, sur le bord du circuit, les dommages subis lors de l'impact avant de devoir admettre sa défaite, a valu à l'écurie un immense soutien de la part des supporters, dont l'attente de retour de la voiture sur circuit va maintenant être comblée.

Pris par leurs engagements actuels respectifs en compétition, les trois pilotes du Mans de la Nissan DeltaWing - Satoshi Motoyama, Marino Franchitti et Michael Krumm - sont indisponibles pour disputer la prestigieuse course du Petit Le Mans. Le champion de la toute première GT Academy Nissan, l'Espagnol Lucas Ordonez, est prévu comme pilote de la voiture aux côtés du champion en catégorie LMPC de l'American Le Mans Series Gunnar Jeannette.

Commentaires de Darren Cox, General Manager Nissan en Europe : « Le Mans a été pour nous un énorme succès. La voiture a dépassé nos attentes, preuve que les technologies novatrices que nous avons testées dans le cadre du plus grand laboratoire public du monde fonctionnent et qu'elles représentent une option viable pour le développement durable du sport automobile.

Le hic, c'est la manière dont la course s'est terminée pour nous, qui nous a entièrement échappé. Etant donné que nous avons prouvé que les technologies fonctionnaient, nous avions du mal à ne pas être très déçus. Nous avons été estomaqués par l'importance des manifestations de soutien et de bonne volonté exprimées par nos supporters. C'est la raison pour laquelle nous estimons, pour eux, devoir recourir.

Je suis très fier que Lucas puisse avoir sa chance au volant de la voiture, car la GT Academy est une innovation majeure du sport automobile qui met véritablement la compétition automobile à la portée de tous, y compris de ceux qui n'ont pas accès aux gros budgets et aux grands sponsors. Lucas est la preuve vivante que l'innovation, ça fonctionne.

Nous sommes également ravis d'accueillir Gunnar dans l'écurie. C'est un ancien champion de l'American Le Mans Series et il connaît Road Atlanta comme sa poche. Il est par conséquent le complément idéal de l'équipe
».

L'écurie estime que le Petit Le Mans, épreuve de 10 heures sur 1 000 miles, constitue pour la Nissan DeltaWing l'événement idéal, non seulement pour offrir aux supporters une fin de course conforme à leurs désirs, mais aussi pour démontrer son talent sur une piste plus classique que le circuit à grande vitesse du Mans composé de tronçons routiers publics.

L'annonce coïncide avec la révélation selon laquelle, dans le cadre de la fusion d'ALMS avec l'autre grande série de compétition automobile, GRAND-AM Road Racing, des dispositions seront prises pour la Nissan DeltaWing au sein du règlement du nouveau championnat qui en résultera, prévu pour démarrer en 2014.

L'écurie Nissan DeltaWing se compose d'un groupe de partenaires essentiels : l'entrepreneur américain de sport automobile Don Panoz ; le mécène du projet et propriétaire de l'écurie Indy 500 ; le manufacturier Michelin ; l'organisation All-American Racers de l'ancien pilote de F1 Dan Gurney, l'écurie Highcroft Racing de Duncan Dayton.

Commentaire de Don Panoz, à l'origine de l'organisation du « Project 56 » sous la bannière de laquelle la Nissan DeltaWing a entamé son périple vers Le Mans : « Le Petit Le Mans s'est bâti une réputation de troisième plus importante course automobile du Mans. L'organisation Nissan s'est investie à fond dans cette voiture et les supporters vont apprécier de pouvoir voir ce que Racer Magazine a qualifié de « gamechanger », de voiture qui change la donne.

La Nissan DeltaWing peut disputer l'American Le Mans Series 2013 et est partie prenante de l'accord de fusion entre ALMS et GRAND-AM. Les normes de sécurité et de performances restent à finaliser, mais on sait déjà qu'il est nécessaire de revoir la Nissan DeltaWing.La série édition 2014 devrait intégrer des prototypes de Daytona, des prototypes du Mans et peut-être même une Nissan DeltaWing
».

En attendant, Ben Bowlby, le créateur visionnaire de la Nissan DeltaWing, a déclaré :
« Au Petit Le Mans, nous aurons l'occasion non seulement de montrer aux supporters américains combien la voiture est sympa, mais aussi de prouver qu'elle marche mieux sur un circuit routier plus sinueux, avec des virages serrés, que sur un circuit bien plat où l'on atteint la vitesse de  300 km/h de type Le Mans. Il est important, à nos yeux, de progresser sur nos chronos, nos essais et les retours d'expérience des pilotes de façon à vraiment valider le concept tout entier ».

Nissan est devenu partenaire fondateur du projet en mars dernier. A la suite de quoi, l'écurie a dû affronter un énorme défi : avoir fini à temps la préparation de la Nissan DeltaWing expérimentale et de son moteur Nissan 1,6L DIG-T pour disputer l'éprouvante course des 24 Heures du Mans.

Le projet a constitué pour Nissan un banc d'essai pour le développement de futures innovations et intégrer dans les programmes de compétition internationale de l'entreprise ainsi que sur les prochains modèles de série. Ce sera encore le cas au Petit Le Mans, avec de nouvelles technologies testées en course et la poursuite du travail accompli par notre partenaire Michelin sur les pneumatiques dédiés à la Nissan DeltaWing.

Sur la base des données de consommation et d'usure des pneus enregistrées sur plus de six heures de course d'affilée au Mans, la Nissan DeltaWing était bien partie pour réaliser son objectif de terminer les 24 Heures du Mans avec moitié moins de carburant et de pneumatiques que ses concurrentes.

Les données relatives à une voiture LMP2 standard au Mans font état d'une consommation de carburant de 2 350 litres et d'un remplacement de pneumatiques tous les 480 kilomètres environ, représentant neuf trains de pneus. Et, alors que la LMP2 tournait à 56,5 L/100 km, la Nissan DeltaWing se contentait pour sa part de 26,4 L/100 km.

La promotion de l'innovation dans le sport automobile n'a rien de nouveau pour Nissan. Sa GT Academy s'est révélée être un véritable tremplin vers une carrière de pilote dans le monde réel. Lucas Ordonez a été le vainqueur de l'édition inaugurale, en 2008 ; trois ans plus tard, il faisait ses débuts aux 24 Heures du Mans, raflant un podium dans une catégorie LMP2 dominée par les moteurs Nissan. L'espagnol a fait partie des rares pilotes à essayer la Nissan DeltaWing lors de son rapide processus de développement au printemps dernier.



Un communiqué NISSAN





  • 24H00 du Mans Essais libres & Qualificatifs » Voir 24H00 du Mans...
  • 24H00 du Mans Essais libres & Qualificatifs » Voir 24H00 du Mans...
  • 24H00 du Mans Essais libres & Qualificatifs » Voir 24H00 du Mans...
  • 24H00 du Mans Essais libres & Qualificatifs » Voir 24H00 du Mans...
  • 24H00 du Mans Essais libres & Qualificatifs » Voir 24H00 du Mans...
  • 24H00 du Mans Essais libres & Qualificatifs » Voir 24H00 du Mans...
  • 24H00 du Mans Essais libres & Qualificatifs » Voir 24H00 du Mans...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    La Nissan Deltawing remet ça, et disputera la finale de l'American Le Mans Series (Esprit-Racing)
    La Nissan Deltawing remet ça, et disputera la finale de l'American Le Mans Series (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    Plus de news »

    Publicité