World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 09.05.12 | 11:47 WORLD-ENDURANCE.COM | 09.05.12 | 11:47


Comme l'on s'y attendait, la pluie était au rendez-vous de la course samedi en Belgique. L'équipage au complet de l'Oreca-Nissan Signatech #23 a pu s'adapter à ces nouvelles conditions pendant le warm up matinal.


Comme prévu, Olivier Lombard était désigné pour prendre le départ, selon le principe du team offrant cet honneur au même pilote choisi pour la qualification.

« Après le départ, j'ai perdu trois places, mais j'ai surtout joué la carte de la prudence et de la sécurité. C'était sans doute le bon choix car un peu plus loin, deux ou trois pilotes ont fait des tête-à-queue. Vers la fin de ce premier tour, j'arrivais dans la courbe de Blanchimont quand le team m'a dit par radio de rentrer au box : ils ont décelé une crevaison lente sur les acquisitions de données par télémétrie. Il y avait déjà une perte de 300 ou 400 g au pneu arrière gauche. En fait je ne l'avais pas encore sentie, car sous la pluie c'est moins évident.

Quand je suis reparti, nous avions un tour de retard, et la seule chose dont je me suis occupé, c'était de me concentrer pour aligner de bons chronos. La piste est devenue très vite asséchante. Cela m'a très vite pénalisé, car nos pressions de pneus étaient un peu trop hautes, et vers la fin de mon premier relais je roulais à trois ou quatre secondes au tour de la plus rapide LMP2. J'ai donc fait un premier arrêt plus tôt que prévu pour chausser des pneus slicks, et j'ai enchaîné deux autres relais sur le sec. Ainsi je suis resté 2h40 au volant. Ce n'était pas prévu, mais ce qui s'est passé en début de course a changé notre stratégie.
»

Pointé dernier après le passage au stand du premier tour, Olivier Lombard a opéré une remontée aussi belle que méthodique, au point de hisser l'Oreca 03-Nissan Signatech #23 au 6e rang de la catégorie, ce qui était aussi la 2e des LMP2 inscrites au World Endurance Championship.
A l'approche du terme de ses trois relais, Olivier alignait régulièrement des chronos sous les 2'13“, c'est-à-dire dans les rythme des premiers. Jordan Tresson lui succédait et soutenait un très bon rythme lui permettant de passer en 5e position des LMP2, à 2 tours de la Zytek de tête.
Là, vers 19h20, alors qu'il s'apprêtait à rentrer pour céder les commandes à Franck Mailleux, l'inexpérience de Jordan lui faisait faire une petite erreur aux grandes conséquences. En actionnant la réserve de carburant, il désenclenchait involontairement le système antipatinage en touchant le bouton. La perte de contrôle engendrée l'amenait dans un mur, endommageant le côté gauche de l'Oreca-Signatech. Les 48 minutes passées au stand pour réparer ont réduit le temps de roulage de Franck Mailleux, qui ne prenait aucun risque pour rejoindre l'arrivée au 33e rang au général, soit le 13e des LMP2, et le 10e des LMP2 du WEC.

« Du positif ressort de cette course, même si nous sommes bien déçus par le résultat », conclut Olivier. « Les trois pilotes ont pu rouler et on s'est montré parmi les plus rapides. Depuis Sebring, nous avons tous apprécié l'efficacité et l'organisation de l'équipe, et il faut souligner le formidable travail et les efforts accomplis pour amener la voiture à l'arrivée. L'auto était techniquement fiable, ce qui est encourageant pour les 24 Heures du Mans. Pour continuer à les préparer, nous sommes concentrés sur la perspective de la journée test du dimanche 3 juin. Nous devions rester lundi pour rouler à Francorchamps, mais l'incident en course a fait qu'il nous manquait quelques pièces de rechange. Ce mercredi, nous allons mener une séance d'entrainement de nuit à Magny-Cours. »


Vous pouvez retrouver Olivier Lombard sur son compte Twitter - @OLombardPilote ou sur sa page Facebook - Olivier Lombard / Pilote



MEGAPRESS



Cliquez pour agrandir l'image
Olivier Lombard (D.R.)
Olivier Lombard (D.R.)
  • Dans la même catégorie

  • WEC 6H00 de Spa, une belle occasion manquée pour Soheil Ayari.

  • WEC 6H00 de Spa, une première positive pour Nelson Panciatici

  • WEC 6H00 de Spa, Quarté Audi pour une première !

  • OAK Racing, toujours dans la course au titre en Championnat du Monde

  • Première course et première pole position pour l'Audi R18 e-tron quattro

Plus de news »

Publicité