World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 09.09.12 | 22:22 • Mis à jour le 10.09.12 | 06:41 WORLD-ENDURANCE.COM | 09.09.12 | 22:22 • Mis à jour le 10.09.12 | 06:41


Pour la troisième année de suite, le SRC Kawasaki de Julien Da Costa, Gregory Leblanc et Freddy Foray est monté sur la plus haute marche du podium des 24 Heures Moto alors que Suzuki, grâce à Vincent Philippe, Anthony Delhalle et Tsuda Takuya, deuxième, conserve son titre de Champion du Monde FIM d'Endurance.


La cinquième et dernière manche du Championnat du Monde FIM d’Endurance 2012 aura été exceptionnelle. Les 24 Heures Moto ont été gâtées par un temps superbe au Mans ainsi qu’une ambiance festive et sympathique grâce à des spectateurs enthousiastes.

Sur la piste, le début de la course fut tonitruant. La bagarre fit tout de suite rage entre la Kawasaki ZX 10 R de Da Costa, Leblanc, Foray et la Suzuki GSXR de Philippe, Delhalle, Takuya. Au terme d’une lutte qui ne cessa un seul instant, les deux machines passaient finalement l’arrivée dans cet ordre, séparées par 1’02’’, la Kawasaki remportant les 24 Heures Moto pour la troisième année consécutive. Un exploit d’autant plus retentissant que la moto des vainqueurs s’empare aussi du nouveau record de distance parcourue avec 844 tours (3 532,14 km, 147,028 km/h de moyenne) en 24 heures. Ce grand chelem permet à l’équipe SRC Kawasaki d’acquérir définitivement le trophée des 24 Heures Moto.

De son côté, forte de cette deuxième place, l’équipe Championne du Monde en titre, renouvelle l’exploit cette année encore. Il s’agit de la douzième couronne mondiale pour le Suzuki Endurance Racing Team, l’écurie officielle de la marque en endurance, dirigée par Dominique Méliand. Quant aux Français Vincent Philippe et Anthony Delhalle, ils s’emparent du titre mondial pilote.

La troisième marche du podium de l’épreuve a également été âprement disputée. Erwan Nigon, Sébastien Gimbert et Damian Cudlin la décrochait finalement au guidon de la BMW S1000RR. Pour la petite histoire, c’est la première fois qu’une machine européenne monte sur le podium des 24 Heures Moto. Si cette équipe rencontra de légers problèmes techniques en début de matinée, ils furent sans grande conséquence à l’inverse de la Yamaha n°94 (Checa, Foray, Lagrive) postulante elle aussi au titre avant l’épreuve mais qui termina au pied du podium.

La Honda de John Mc Guiness, Cameron Donald et Mathieu Gines, cinquième du général, a réalisé au Mans l’une de ses plus belles courses depuis son engagement l’an passé en mondial d’endurance. Une autre Honda, la n°55 National Motos (Bocquet, Buisson, Masson) terminait sixième et première machine privée. Cette équipe qui dut faire face à de nombreux déboires d’ordre technique effectua une belle remontée.

En Stocksport, les Suzuki n°72 et 50, deux candidates à la victoire de la catégorie, abandonnaient très tôt samedi soir. Après un combat acharné pour la tête de la catégorie, la Suzuki n°67 (Lucas, Hardt et Longearet) prenait l’avantage au petit matin et franchissait la ligne en vainqueur avant d’être déclassée après-course pour non-conformité technique. Du coup, c’est la Kawasaki n°33 (Perret, Salchaud, Chevaux) qui se voyait classée première sur tapis vert devant la BMW n°13 de l’équipe allemande composée de Vos, Vallcaneras et Pridmore. Ce rang conforte la première place de cette dernière équipe à l’issue de la Coupe du Monde FIM d’Endurance 2012, titre qu’elle aurait aussi emporté en étant classée troisième de la course.

La Yamaha n°333 (Bardet, Besnard, Berthome) est finalement la troisième machine de la catégorie.

Après avoir perdu la machine première en qualifications (la MV Agusta n°16) samedi, la catégorie Open perdait aussi son magnifique leader à 6 h 07 ce dimanche matin avec l’abandon de la Metiss suite à une casse moteur (rupture de bielle). Une moto pilotée par Michel, Huvier et Chéron et qui régna sans partage sur cette catégorie avant son retrait. La Ducati 1199 Panigale (Pagani, Teissier, Royer) de la Scuderia Zone Rouge héritait de la tête puis gagnait, devant la Yamaha n°113 (Tauziède, Carrillo, Charpin). Cet ordre restait inchangé jusqu’à l’arrivée.

Disputée devant 66 700 spectateurs, cette 35e édition des 24 Heures Moto fut la grande fête de la moto et des motards à laquelle aspiraient tout autant les spectateurs que les organisateurs et les concurrents. Elle se déroula dans un climat remarquable, prouvant que la classique d’endurance moto vient de tourner une page.

La prise de conscience qui s’est manifestée dans le sillage de la Charte du Spectateur Responsable initiée par l’Automobile Club de l’Ouest et mise en avant durant cette édition a permis de recréer un lien privilégié entre tous les acteurs de l’épreuve.

En 2013, le sport moto vivra de nouveau au rythme de quatre rendez-vous incontournables sur le circuit Bugatti : les 36e 24 Heures Moto, le Grand Prix de France (17-19 mai 2013), le Championnat de France Superbike et les Coupes de France Promosport.

>> Classement Final <<

>> Classement Championnat du Monde FIM d'Endurance <<


>> Classement Coupe du Monde FIM d'Endurance <<


Ils ont dits
Julien Da Costa, pilote de la Kawasaki n°11, vainqueur :
« Sébastien (Gimbert) et Erwan (Nigon, pilotes BMW) sont pour beaucoup dans cette victoire… Ils m’ont humilié pendant deux ans et c’est ça qui m’a motivé. Plus sérieusement, on a beaucoup travaillé l’hiver dernier, notamment sur les pneumatiques avec Pirelli. »

Grégory Leblanc, pilote de la Kawasaki n°11, vainqueur : « Victoire au Bol d’Or et aux 24 Heures Moto… C’est une année parfaite. On a dû pousser pendant toute la course pour résister à la Suzuki. J’ai envie d’aller me reposer maintenant. »

Freddy Foray, pilote de la Kawasaki n°11, vainqueur : « Il y a trois mois j’ai eu un accident... Alors c’est incroyable d’être ici ! »

Gilles Stafler, Directeur de SRC Kawasaki, écurie victorieuse : « C’est une très belle saison… Pour ne pas dire parfaite. Est-ce que nous ferons tout le Championnat du Monde FIM d’Endurance l’année prochaine ? Rien n’est décidé pour l’instant… Nous allons y réfléchir. !»

Vincent Philippe, pilote de la Suzuki n°1, 2ème, Champion du Monde 2012 : « C’est mon septième titre et j’espère que ce n’est pas le dernier. Ce week-end, notre moto était perfectible mais nous avons tout donné… J’aimerais bien renouer avec la victoire au Mans. Alors, à l’année prochaine ! »

Anthony Delhalle, pilote de la Suzuki n°1, 2ème, Champion du Monde 2012 : « On s’est bagarré pendant toute la course contre Kawasaki, mais comme on jouait le championnat, ce n’était pas facile de se lâcher complètement.»

Takuya Tsuda, pilote de la Suzuki n°1, 2ème :
« C’est la première fois que je dispute cette course et la première fois que je travaille pour une équipe française alors, forcément, je suis très content. J’espère vivement pouvoir revenir l’année prochaine. »

Dominique Méliand, Directeur de Suzuki SERT, 2ème , écurie Championne du Monde : « Remporter le titre, c’était notre souhait… Mais nous aurions aussi apprécié de remporter les 24 Heures Moto ! »

Sébastien Gimbert, pilote de la BMW n°99, 3ème : « J’étais venu pour gagner. Mais nous sommes tombés sur plus fort que nous. Nous finissons quand même 2e du Championnat du Monde FIM d’Endurance. Nous avons roulé très vite. D’ailleurs, hier, je me suis un peu emballé (référence à sa chute). »

Damian Cudlin, pilote de la BMW n°99, 3ème : « C’est une super expérience. C’est mon premier podium au Mans. L’équipe est très particulière, car nous sommes une véritable bande de copains. Nous étions très fort en qualifications, mais la course s’est déroulée autrement. »

Erwan Nigon, pilote de la BMW n°99, 3ème : « C’est une satisfaction pour BMW qui investit beaucoup depuis trois ans. Au début, notre venue faisait un peu rigoler. Aujourd’hui, tout le monde nous prend au sérieux. Nous aurions aimé battre Suzuki dans la course au titre. C’est raté. Nous essayerons l’année prochaine. »

Michael Bartholemy, Directeur de BMW en Endurance, 3ème : « Je suis un petit peu déçu. J’ai toujours rêvé de gagner cette course. Je suis quand même fier de l’équipe. J’espère que nous reviendrons l’année prochaine pour offrir un aussi beau spectacle. »

L’Automobile Club de l’Ouest donne rendez-vous à tous ses membres et à tous les passionnés de sport automobile pour son prochain grand événement : La Fête de l’ACO, organisée autour des circuits permanents du Mans du 28 au 30 septembre 2012.

Un communiqué ACO





  • 24H00 Moto sous le soleil de la Sarthe (2/8) » Voir 24H00 Moto...
  • 24H00 Moto sous le soleil de la Sarthe (3/8) » Voir 24H00 Moto...
  • 24H00 Moto sous le soleil de la Sarthe (4/8) » Voir 24H00 Moto...
  • 24H00 Moto sous le soleil de la Sarthe (5/8) » Voir 24H00 Moto...
  • 24H00 Moto sous le soleil de la Sarthe (6/8) » Voir 24H00 Moto...
  • 24H00 Moto sous le soleil de la Sarthe (7/8) » Voir 24H00 Moto...
  • 24H00 Moto sous le soleil de la Sarthe (8/8) » Voir 24H00 Moto...
  • Cliquez pour agrandir l'image
    24 Heures Moto 2012, Kawasaki vainqueur (Esprit-Racing)
    24 Heures Moto 2012, Kawasaki vainqueur (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    • 24 Heures Moto : La victoire à Kawasaki, le titre à Suzuki

    • 24 Heures Moto : La grande fête des motards

    • 24 Heures Moto, Bagarre à tous les étages !

    • 24 Heures Moto : Kawasaki se sort au mieux d'un début animé

    • MICHELIN en pole pour des 24 Heures Moto

    Plus de news »

    Publicité