World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 13.11.11 | 16:34 WORLD-ENDURANCE.COM | 13.11.11 | 16:34


Peugeot termine 2011 en beauté avec une sixième victoire en sept courses et un quatrième doublé. Anthony Davidson et Sébastien Bourdais s’imposent à Zhuhai devant Franck Montagny et Stéphane Sarrazin, à l’issue d’une course serrée où les Peugeot 908 ont une nouvelle fois allié performance, fiabilité et endurance. Ce doublé en Chine vient clore une année fructueuse marquée par un deuxième titre ILMC pour Peugeot.


Une victoire stratégique
A Zhuhai, pour la dernière course de la saison 2011, la stratégie a fait la différence. « Compte tenu de la chaleur et des conditions de piste, nous avons adapté nos choix en cours de route » explique Sébastien Bourdais. « J’ai ainsi fait un triple relais, dont un double avec les mêmes pneus. Cela a permis de faire la différence sur les Audi qui étaient très rapides.»

Ce choix audacieux s’avérait payant, puisque Sébastien Bourdais et Anthony Davidson remportaient ensemble leur deuxième victoire de la saison en adoptant de bout en bout un rythme soutenu. Jusqu’à l’arrivée de cette course palpitante, les pilotes de la numéro 7 conservaient un faible avantage sur Stéphane Sarrazin et Franck Montagny. Sur le même rythme, les deux Peugeot géraient la fin de course et augmentaient graduellement l’avance sur leurs poursuivants.

Le trafic et les pneus, les clés de la saison

A l’image de la lutte intense qui a animé cette année 2011, la gestion du trafic a encore une fois été une des clés de cette course, tout comme l’utilisation des pneumatiques. Le savoir-faire des pilotes du Team Peugeot Total ont souvent fait la différence dans ce domaine décisif des courses d’endurance. Sur le sinueux tracé de Zhuhai, ils ont de nouveau réalisé un sans faute.

Carton plein pour les Peugeot 908
Nouvelle voiture lancée en début de saison, la Peugeot 908 célèbre aujourd’hui sa cinquième victoire en sept courses. La fiabilité exemplaire, avec un seul abandon à noter cette année et la faible consommation de carburant et de pneus sont parmi les points forts. « Aujourd’hui la victoire s’est dessinée au tiers de la course » récapitule Bruno Famin, directeur technique de Peugeot Sport. « Notre adversaire est parti très vite, nous avons alors adapté notre stratégie, notamment en terme de choix de pneumatiques. Gagner ici était le deuxième objectif de la saison pour Peugeot, car les enjeux économiques sont importants en Chine pour la marque. Nous le faisons avec la manière, avec un doublé, une première ligne 100% Peugeot et le meilleur tour en course. Cette année nous avons remporté six des sept courses au calendrier. Toutes les confrontations avec notre adversaire ont été palpitantes et très intenses. Techniquement nous n’avons connu qu’un problème à Petit Le Mans, mais nous l’avons rapidement analysé et réagi en conséquence. C’est une très belle saison qui s’achève aujourd’hui. »


La saison 2011 de Peugeot en chiffres
7 courses
5 pole positions
1 première ligne 100% Peugeot
6 victoires
4 doublés
13 podiums
7 meilleurs tours en course
2 titres en ILMC (constructeurs et teams)
1 abandon


Film de la course :

La course démarre sur un sprint

A 11h00, sous un soleil de plomb, la course part sur une cadence infernale. Depuis la pole position, Sébastien Bourdais vire en tête devant Franck Montagny. Ce dernier se fait néanmoins déborder par les deux Audi avant la fin du premier tour. Les quatre premiers, Sébastien Bourdais devant Allan McNisch, Timo Bernhard et Franck Montagny évoluent sur un rythme similaire. Après dix minutes, les premiers retardataires se font dépasser par les voitures de tête. Gêné par le trafic, Sébastien Bourdais perd trois places et pointe au quatrième rang. Le premier passage par les stands fait évoluer le classement. L’Audi n°1 opte pour un double relais avec le même train de pneus tandis que dans le clan Peugeot on décide de changer de gommes des deux voitures. L’Allemand ressort donc en tête avec une vingtaine de secondes d’avance sur Franck Montagny et Sébastien Bourdais. Allan McNish perd pour sa part un tour, contraint à une intervention technique suite à un contact.

A chacun sa stratégie
La course se met peu à peu en place avec un trio regroupé en tête, l’Audi n°1 devant les deux Peugeot. Voyant Sébastien Bourdais hausser le rythme, Franck Montagny laisse passer son équipier peu avant la deuxième vague de ravitaillements. C’est là que les stratégies diffèrent. A bord de la Peugeot n°8, Stéphane Sarrazin relais Franck Montagny à 12h28 tandis que Sébastien Bourdais refait juste le plein de carburant et enchaine un triple relais, dont un double avec le même train de pneus. Il s’empare ainsi de la tête de la course, avec une quinzaine de secondes d’avance sur l’Audi n°1, désormais pilotée par Marcel Fässler.

Le classement évolue en fonction des arrêts aux stands. A l’entame de son deuxième relais Marcel Fässler se retrouve en tête devant Stéphane Sarrazin tandis qu’Anthony Davidson s’installe à bord de la Peugeot n°7. A la mi-course les Peugeot, qui effectuent de plus long relais que leurs adversaires, haussent le rythme.

A l’aise dans le trafic, Stéphane Sarrazin déborde le Suisse au 113e tour. Deux boucles plus tard, c’est Anthony Davidson qui s’illustre en s’emparant de la deuxième place. Le Britannique ne met que quelques tours pour revenir au contact de Stéphane Sarrazin. Il passe en tête à 13h56, juste avant que Stéphane Sarrazin ne rentre aux stands, pour passer le relais à Franck Montagny.

Une course limpide jusqu'au drapeau à damier.
Lors de son deuxième relais, Anthony Davidson parvient à se construire une avance suffisante permettant à Sébastien Bourdais de ressortir en tête après le cinquième passage de la Peugeot n°7 par les stands. Séparés par quelques secondes seulement, c’est en buttant sur des concurrents plus lents que la Peugeot n°8 perd le contact avec la voiture de tête. Après 249 tours rondement menés, Sébastien Bourdais et Anthony Davidson sont les premiers à franchir le drapeau à damier devant Franck Montagny et Stéphane Sarrazin offrant ainsi un beau doublé Peugeot.


Ils ont dit :

Sébastien Bourdais, Peugeot 908 n°7 :
« Je suis bien parti, mais j’ai été pris dans le trafic et les autres en ont profité. C’est souvent le cas lorsqu’on est le premier à arriver sur les voitures plus lentes. Nous avons ensuite changé de tactique avec succès. Cette course est à l’image de la saison : très disputée au début puis nos adversaires ont perdu le contact au fil des évènements. Au niveau performance, c’était plus serré que semble le montrer les résultats. Ce doublé couronne une très belle saison. Me concernant c’est ma troisième victoire. L’équipe a été très forte cette saison et tous les pilotes homogènes.»

Anthony Davidson, Peugeot 908 n°7 :
« Cela a été une course intéressante, indécise et stratégique. Le comportement de la voiture était parfait. Les pneus ne fonctionnaient pas trop en début de course. Nous n’avons pas paniqué et nous avons changé de gommes lors du premier relais. La voiture s’est alors mise à très bien fonctionner. Plus la piste chauffait, plus il y a avait de la gomme en piste et mieux c’était pour nous. Nous sommes tous très heureux de la saison qui vient de s’écouler. Nous avons prouvé sur tous les circuits le très bon niveau de performance la Peugeot 908 et du Team Peugeot Total.»

Stéphane Sarrazin, Peugeot 908 n°8 : « Ce week-end, mes trois équipiers ont été très rapides et personne n’a fait la moindre faute. On a tout donné et tout le monde a fait un super boulot. C’est une très bonne saison pour Peugeot, avec un deuxième titre consécutif en ILMC et une deuxième victoire consécutive ici en Chine. »

Franck Montagny, Peugeot 908 n°8 :
« Nous nous attendions à une course disputée, c’est forcément le cas sur ce circuit. Les quatre voitures sont parties avec des configurations de pneus différentes en début de course. Le notre ne me convenait pas forcément bien au début. Nous étions dans le coup pour la victoire jusqu’à mon second passage dans la voiture où j’ai été très gêné par le trafic et où j’ai perdu une quinzaine de secondes à causes d’une fausse alerte au safety car. Je suis très heureux de ce résultat et globalement très content de cette saison. Nous avons prouvé que nous pouvons gagner avec d’autres idées et d’autres technologies que notre principal adversaire. »


Classement des 6 Heures de Zhuhai 2011 :

1. Peugeot 908 #7 ; S.Bourdais – A.Davidson ; 249 tours en 6:01’24
2. Peugeot 908 #8 ; S.Sarrazin – F.Montagny ; + 38.651
3. Audi R18 TDI #2 ; M. Fassler - T. Bernhard ; + 1 tour
4. Rebellion Lola #12 ; N.Prost – N. Jani ; +6 tours
5. Oak Pescarolo #24 ; J. Nicolet – O. Pla – A. Prémat ; + 9 tours

Meilleur tour en course : Sébastien Bourdais, 1’23’’177


Positions Intercontinental Le Mans Cup :
Constructeurs :

1. Peugeot, 211 points
2. Audi, 119 points

Teams :
1. Team Peugeot Total, 113 points
2. Audi Sport Team Joest, 85 points
3. Rebellion Racing, 50 points
4. Team Oreca Matmut, 47 points
5. Oak Racing, 33 points
6. Aston Martin Racing, 22 points



Un communiqué Peugeot Sport



Cliquez pour agrandir l'image
Peugeot termine 2011 en beauté avec une sixième victoire en sept courses et un quatrième doublé. (D.R.)
Peugeot termine 2011 en beauté avec une sixième victoire en sept courses et un quatrième doublé. (D.R.)
  • Dans la même catégorie

  • Podium pour Audi dans la finale ILMC en Chine

  • 6 Heures de Zhuhai : Doublés pour Peugeot et BMW

  • ILMC, dernière manche à Zhuhai, l’équipe Audi en deuxième ligne

  • 6 Heures de Zhuhaï: Peugeot monopolise la première ligne

  • Championnat du Monde d’Endurance de la FIA 2012

Plus de news »

Publicité