World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 07.10.11 | 21:26 WORLD-ENDURANCE.COM | 07.10.11 | 21:26


Christophe Bouchut n’en est pas à son premier titre international. Mais en devenant champion LM P2 de l’American Le Mans Series, il décroche une première couronne sur le continent américain qui apporte un éclat complémentaire à une carrière déjà bien remplie. Cerise sur le gâteau, puisque Christophe célèbre cette année ses 30 ans de compétition, ce titre s’accompagne d’un premier succès de catégorie à Petit Le Mans, une des courses phares du calendrier de l’endurance.


Baptême réussi à Laguna Seca…
L’équipe Level 5 Motorsport ne pouvait que se montrer satisfaite du résultat de l’avant-dernière manche de l’American Le Mans Series, disputée à la mi-septembre sur l’exigeant tracé californien de Laguna Seca. Il s’agissait en effet avant tout de faire débuter la HPD-ARX01g, la dernière née de la lignée des prototypes Honda Performance Development fraîchement sortie des ateliers de Wirth Research. Malgré un évident manque d’opposition dans la catégorie LM P2, débuter par une victoire est toujours agréable, surtout quand elle s’accompagne de la 4ème place au classement général.

Christophe revient sur ce baptême rondement mené :
« deux jours avant Laguna Seca, nous devions rouler à Sears Point, mais entre la construction de la voiture en Angleterre, le transport de l’autre côté de l’Atlantique et le montage, le timing était trop serré. Nous étions donc un peu tendus avant les premiers essais. Pourtant, la voiture nous a comblés. On l’a tout de suite sentie très rapide et fiable. Nous n’avons rencontré aucun problème d’un bout à l’autre de ce premier meeting, ce qui nous a presque surpris pour une voiture aussi neuve. Je l’ai qualifiée et Scott a pris le départ. Nous avons vécu six heures de course sans encombre. J’ai fait de bons chronos, y compris le meilleur tour de la catégorie, à 1’’5 du meilleur temps absolu, plus vite qu’une des LM P1. »


…Apothéose à Road Atlanta
La semaine de Petit Le Mans débute le dimanche précédent par une première journée de tests.
« En comptant la cérémonie de remise des prix et le voyage aller-retour en avion, ces dix jours ont passé à une vitesse folle. Nous avons roulé tous les jours sauf le mardi. L’équipe n’a rien laissé au hasard, elle voulait à tout prix briller pour cette dernière course américaine qui, à l’image de Sebring, est un monument aux USA. Pour Level 5, Petit Le Mans est presque aussi important que Le Mans. Ce n’est pas pour rien qu’une invitation pour les 24 Heures est en jeu sur cette seule course. »

Tout au long des séances d’essais, Christophe échange le meilleur temps avec l’Oreca-Nissan engagée par l’équipe Signatech et la deuxième HPD-ARX01g de Level 5 Motorsport. Mais la séance de qualification ne se déroule pas comme il l’avait imaginé.
« Le tableau de bord ne me donnait pas le « predicted lap », qui est un outil indispensable pour gérer la qualif. Sans lui, le pilote ne sait pas du tout où il en est. L’équipe a utilisé le système de panneautage classique et je n’ai vu que « P1 » d’un bout à l’autre de la séance, ce qui ne m’a pas encouragé à améliorer mon temps ! En fait, j’ai tenu la pole pendant 9 des 11 tours. Dans l’avant-dernier, Jean-Karl Vernay (Signatech) a amélioré d’un souffle, moins d’un dixième, et sous le drapeau, Luis Diaz a placé l’autre voiture du team en pole pour 305 millièmes. Je n’étais pas satisfait de ma position, mais heureux pour Diaz qui peut être un adversaire imprévisible et redoutable sur un tour. »

Mais nous sommes en endurance et seule la course compte vraiment. Au terme des 9 heures 34 de cette 14ème édition de Petit Le Mans, Christophe pouvait donc se réjouir d’avoir obtenu, en compagnie de Scott Tucker et Joao Barbosa, sa quatrième victoire de la saison et la huitième de sa carrière en ALMS.
« C’est une course nerveusement difficile à cause du trafic avec 52 voitures sur un circuit de quatre kilomètres. Scott a très bien roulé et à la fin de son double relais de deux heures, il était 2ème de la catégorie pas très loin de l’Oreca-Signatech ! J’ai ensuite pris le volant et face à Lucas Ordonez j’ai pu facilement remonter, prendre la tête et porter notre avance à plus d’une minute. On a perdu un peu de temps avec le harnais, une vingtaine de secondes, au moment où Joao est reparti, ce qui a permis à Signatech de reprendre l’avantage. Ils ont alors connu ce problème de direction qui les a fait rétrograder et nous nous sommes retrouvés en tête avec neuf tours d’avance, mais nous étions partis pour la victoire sans aucun doute. Comme à Laguna Seca, nous n’avons connu aucun souci et j’ai fait le meilleur temps de la voiture à la tombée de la nuit. »


Christophe ajoute un titre et une victoire significative à la liste des succès partagés avec Level 5 Motorsports depuis trois ans.
« Je dois remercier Scott pour m’avoir associé tout au long de l’année à ses résultats et ainsi remporter la couronne « Pilotes » ensemble. C’est un grand moment pour toute l’équipe qui est également titrée et qui a gagné deux invitations pour les 24 Heures du Mans. Le lendemain de la course, dans une ambiance très agréable, les organisateurs de l’ALMS nous ont remis des trophées magnifiques, de véritables œuvres d’art en cristal ! »


Tchin Tchin… Chine !
La fin de la saison américaine a été dignement fêtée, mais l’année n’est pas terminée. N’oublions pas que Petit Le Mans était également la sixième des sept manches de l’Intercontinental Le Mans Cup, un championnat qui connaîtra son dénouement en Chine le 13 novembre prochain.
« En ILMC, c’est notre première victoire après les podiums des 24 Heures du Mans et des 6 Heures d’Imola. On regrette de ne pas avoir pu courir à Silverstone, car il aurait été possible de lutter pour un autre titre à Zhuhai. La victoire sera donc notre unique objectif. »


Romane Didier / future racing



Cliquez pour agrandir l'image
Christophe Bouchut: vainqueur ILMC Petit Le Mans et champion ALMS (Esprit-Racing)
Christophe Bouchut: vainqueur ILMC Petit Le Mans et champion ALMS (Esprit-Racing)
  • Dans la même catégorie

  • Soheil Ayari est Champion International Le Mans Cup 2011 avant la fin de saison !

  • Une quatrième victoire, un deuxième titre et un ticket pour Le Mans !

  • OAK Racing au pied du podium à Petit Le Mans

  • Doublé et titres pour Peugeot Signatech Nissan et Larbre Compétition aussi couronnés.

  • Peugeot signe sa 4ème pole position à Road Atlanta

Plus de news »

Publicité