World-Endurance by Esprit-Racing
|
WORLD-ENDURANCE.COM | 30.08.11 | 22:23 WORLD-ENDURANCE.COM | 30.08.11 | 22:23


La fiabilité de l’Aston Martin DBRS9 n°3 a permis à Pierre-Brice Mena et ses équipiers de réussir une excellente performance aux 24 Heures de Spa. Malheureusement, dans les épreuves de trois heures de la Blancpain Endurance Series, un grain de sable s’obstine toujours à… mettre son grain de sel !


A Magny-Cours, l’explosion d’un disque de frein a propulsé Julien Rodrigues dans le mur à 25 minutes de la fin, alors qu’une place dans le Top 5 semblait acquise.

35 voitures figuraient sur la liste des engagés de cette quatrième manche du championnat, dont le départ était programmé samedi à 18h15. Qualifiée en 15ème position par Yann Clairay, l’Aston Martin n°3 se glisse rapidement parmi les dix premiers, aux mains du même pilote lavallois. Elle pointe à la 7ème place quand Pierre-Brice Mena prend le relais peu après le cap de l’heure de course. Le jeune Angoumoisin aligne des tours rapides et réguliers, avant de passer le volant à Julien Rodrigues en 5ème position à 56 minutes du drapeau à damier.

Malheureusement, une demi-heure plus tard, l’auto oblique brutalement vers la gauche et heurte durement le mur du côté de l’épingle d’Adelaïde. Le pilote est OK mais les dégâts sont conséquents. On comprend rapidement qu’un disque de frein a cassé au moment où le pilote enfonçait la pédale pour aborder le virage.

« La voiture était sympa à conduire pendant mon relais et je pouvais tenir un bon rythme »
raconte Pierre-Brice.
« En performance pure, il nous est difficile de rivaliser avec les voitures plus récentes, mais c’est moins grave en condition de course, quand tout le monde roule en pneus usagés. Il fallait tout de même être vigilant avec les freins qui avaient tendance à chauffer. J’ai eu le temps de prévenir Julien au changement de pilote, je lui ai conseillé de pomper et de ne pas freiner trop tard. L’équipe fait courir ces Aston Martin depuis 2007 et c’est la première fois qu’elle connaît une telle rupture. »

Le vice-champion d’Europe FIA GT3 2008 se console avec deux petits points au championnat et, surtout, la satisfaction d’avoir accompli un très bon relais en faisant preuve d’un remarquable esprit d’équipe. Il espère terminer la saison sur une note positive en Angleterre dans un peu plus d’un mois.

Romane Didier / future racing commm



  • Blancpain Endurance Series, Magny-Cours 2/8 » Voir Blancpain...
  • Blancpain Endurance Series, Magny-Cours 3/8 » Voir Blancpain...
  • Blancpain Endurance Series, Magny-Cours 4/8 » Voir Blancpain...
  • Blancpain Endurance Series, Magny-Cours 5/8 » Voir Blancpain...
  • Blancpain Endurance Series, Magny-Cours 6/8 » Voir Blancpain...
  • Blancpain Endurance Series, Magny-Cours 7/8 » Voir Blancpain...
  • Blancpain Endurance Series, Magny-Cours 8/8 » Voir Blancpain...


  • Cliquez pour agrandir l'image
    Un disque… dur, dur ! (Esprit-Racing)
    Un disque… dur, dur ! (Esprit-Racing)
    • Dans la même catégorie

    • HEXIS AMR, BES MAgny-Cours, un Top 5 satisfaisant mais insuffisant

    • La 80e édition des 24 Heures du Mans se déroulera les 16 et 17 juin 2012

    • ILMC: Silverstone, terre d’anniversaires !

    • Blancpain Endurance Series à Magny-Cours, paroles de pilotes

    • Le drapeau des 24 Heures du Mans mis en vente aux enchères au profit des sinistrés japonais

    Plus de news »

    Publicité