World-Endurance by Esprit-Racing
 
WORLD-ENDURANCE.COM | 19.09.10 | 21:44 • Mis à jour le 19.09.10 | 21:45 WORLD-ENDURANCE.COM | 19.09.10 | 21:44 • Mis à jour le 19.09.10 | 21:45


Me voila parti pour l’avant dernière manche du championnat du monde d’endurance, le Bol d’Or sur le circuit F1 de Magny- cours.


Cela fait la 2ème fois que je roule sur ce tracé, pour l’occasion, je fais parti du team Sarazin bike avenue, équipe de la région du mans sur une Kawasaki de bike avenue #66 en catégorie Stocksport.
J’ai hâte c’est mon premier bol !


Lundi : J’arrive au circuit je découvre le team, car je connais qu’une partie du team, je découvre toute la structure, les motos, etc.…, ca motive tout ca !

On fait le point : le mardi sera sous le signe de la mise en place et les finitions, pour que tout soit prêt le mercredi pour les premières séances d’essais libres.


Mercredi : Ca y est je vais pouvoir essayer cette moto, le premier pilote part. Au bout d’un moment je prends la suite, la première impression fut que c’est une moto assez facile. Mais j’aurai des soucis coté châssis,  2 autres pilotes plus légers que moi, la moto bouge beaucoup, et je manque de confiance avec le train arrière.
Mais bon, on fait pas mal d’essais de suspension, on devrait y arriver, il nous reste une séance encore jeudi avant les choses sérieuses des qualifications.


Jeudi essai : je fais à peine quelque tours, on verra bien pour la qualif, ce n’est pas encore ça coté châssis mais faut faire avec…

Jeudi après–midi qualif : J’essaie de partir devant pour avoir des tours clairs et prendre des bonnes roues, je pars bien, je descends les chronos petit à petit, mais je galère un peu pour trouver les bonnes trajectoires etc…
Je me classe autour du milieu du classement de mon groupe de qualification.
Il
reste encore une séance qualif le vendredi !

Jeudi soir : essai de nuit : on doit faire minimum 5 ou 6 tours, donc la séance se résume à çà, par contre le circuit n’est pas très éclairé la nuit.


Vendredi 2ème séance qualif : Je pars très vite et les chronos commencent  à être pas mal. Je roule puis viens le moins marrant , je sors de l’épingle du château d’eau , monte les rapports. Ensuite il y a une courbe qui passe à plus de 200kms, à ce moment là, la moto se dérobe de l’arrière et je me retrouve à terre coincé sous la moto puis j’entame une glisse et des roulés-boulés pendant plus de 200m.
Par chance je m’en sors avec rien ou juste un hématome à l’épaule et des petits bobos par ici et par là je me qualifie en améliorant mon chrono de référence.

Vendredi soir : c’est l’ouverture de la voie des stands au public etc.…
toujours un super moment, de voir à quel point on peut faire plaisir surtout quand on retrouve des copains de Toulouse !


Samedi la course : nous partons 41ème sur la grille sur 57 partant et 67 engagés.
Je prendrai le 2ème relais, la tension est à son maximum. La procédure dure longtemps en plus, à peine 100m parcouru qu’une grosse chute fait déjà entrer le safety–car.
Nous voila à mon départ, on essaie encore des réglages, on verra bien, je pars sur un rythme assez calme. Il y a beaucoup de chutes depuis le début, on sent beaucoup de tension sur la piste.

Notre course se déroule bien, les mécanos assurent bien, et nous on reste assez réguliesr et sans prendre de risque, juste des petits soucis de grip à l’arrière mais un changement de carcasse et quelque clics à l’amorto arrière et on a trouvé une moto homogène.

La nuit se passe bien aussi, il y a beaucoup de fumées sur la piste à cause des divers feux au niveau de ligne droite, la visibilité du circuit n’est déjà pas terrible de nuit.

Au niveau classement petit à petit on remonte jusqu'à la 16ème place. Puis au petit matin la moto fait des ratés, je sors de suite et verdict une bobine a grillée. On perd pas mal de tours, on repart à la 23ème place, puis on remonte petit à petit, sans aucun soucis jusqu’au 15h.

 

 

Dans mon dernier relais je me rapproche de mon chrono qualif, je suis content. Puis viens 15h, mon coéquipier passe la ligne pour terminer au final à la 15ème place au scratch et à la 6ème place en Stocksport.
Et surtout un bonheur, plein de joie, de larmes !



Je tiens à remercier tout le team Sarazin, Bike Avenue, et surtout Greg de Maxxess Toulouse qui était là pour nous qui sont venue de Toulouse.
Un grand merci à Michelin aussi et merci aussi au gens sur lesquels on peu toujours compter et du soutient.


Merci !


Xavier Barbancon



Ajouter: World-Endurance - EWC - Xavier Barbancon, son premier Bol d’Or à Wikio Ajouter: World-Endurance - EWC - Xavier Barbancon, son premier Bol d’Or à Face Book Ajouter: World-Endurance - EWC - Xavier Barbancon, son premier Bol d’Or à Yahoo! Ajouter: World-Endurance - EWC - Xavier Barbancon, son premier Bol d’Or à Google Ajouter: World-Endurance - EWC - Xavier Barbancon, son premier Bol d’Or à Digg Ajouter: World-Endurance - EWC - Xavier Barbancon, son premier Bol d’Or à Technorati Ajouter: World-Endurance - EWC - Xavier Barbancon, son premier Bol d’Or à Live-MSN Ajouter: World-Endurance - EWC - Xavier Barbancon, son premier Bol d’Orà del.icio.us Ajouter: World-Endurance - EWC - Xavier Barbancon, son premier Bol d’Or à BlogMarks Ajouter: World-Endurance - EWC - Xavier Barbancon, son premier Bol d’Or à Scoopeo
Xavier Barbancon, son premier Bol d’Or (Esprit-Racing) Xavier Barbancon, son premier Bol d’Or (Esprit-Racing)
  • Dans la même catégorie

  • Pas de Bol au Bol d’Or pour le TRT27 Bazar 2 la Bécane

  • 4ème place au Bol d'Or pour le RAC 41 City Bike

  • Kevin DENIS et LTG 57 sur le podium Stocksport du 74ème Bol d'Or

  • Le Bol d’Or de Cyril Brivet avec Motovirus 69

  • La régularité du Team Bolliger Switzerland récompensée

Plus de news »

Publicité