World-Endurance by Esprit-Racing
 
WORLD-ENDURANCE.COM | 17.11.10 | 17:50 • Mis à jour le 17.11.10 | 18:15 WORLD-ENDURANCE.COM | 17.11.10 | 17:50 • Mis à jour le 17.11.10 | 18:15


La finale à Doha a été magnifique avec 34 équipages au départ et plus de 15 concurrents en Superstock. Les chances des LTG étaient réelles, mais nos aventures mécaniques ont fortement perturbées le déroulement de la course et dégradées la performance de nos pilotes …


La dramatique était en place…
Avec une cinquième position au classement provisoire, un écart de 22 points avec le leader actuel, 11 points du second et de 2 points sur le troisième, il restait à toute l’équipe une chance de monter sur le podium final de la coupe du monde d’endurance FIM (Superstock).

Toutes nos forces furent donc engagées dans cette bataille avec un équipage composé d’Anthony LOISEAU, Kevin DENIS et Bastien MACKELS.

Très vite dans le rythme,
Aucun de nos pilotes ne connaissaient le tracé de Losail au Qatar autrement que sur Playstation. Pourtant dès les essais libres non officiels, Kevin nous gratifie d’un 2’08’’ déjà proche de notre meilleur temps de 2009.

Chaude et abrasives…
La piste nous attendait pour le travail habituel sur  les pneumatiques. PIRELLI nous a une fois de plus servi avec une grande générosité sur les références. Notre travail en coopération avec ces derniers nous permis de sélectionner nos deux pneus course avec une seule incertitude sur l’usure du pneu avant.

Une Boite cassée… pour les qualifs #1
Des le début de nos essais officiels, notre moto de qualification démontrait un problème grave sur la sélection. L’intervention de premier niveau n’ayant pas permis de résoudre le problème, nous fûmes contrains de faire rouler la moto de course aux qualifications. Ainsi nos trois pilotes partirent en pneus courses et se placèrent en 17ème au général et 4ème des superstock.

Un moteur cassé… en qualifs #2
Apres une courte nuit suite à la moto pliée lors des essais de nuits par Bastien, Anthony repris la piste chaussé de pneus tendres. Mais après 7 tours dont un en 2’06’’, son moteur perd soudainement sa puissance, crachant son huile par l’échappement sur ses poursuivants.
C’est la casse moteur…piston percé !
Sans moto de rechange notre séance s’arrête a cet instant et sans amélioration possible pour Kevin et Bastien.

La Superpole au box !
Alors que les chronos nous donnèrent accès à la super pole en nous plaçant 19eme au général, sans moto, nous ne pouvions pas défendre notre place.
La seule option pour nous fut d’ouvrir nos deux moteurs pour en reconstruire un. Tous les mécanos s’afférèrent donc a démonter, nettoyer et remonter un moteur puis une moto pour la course.

Bon départ, suivit d’un Stop & Go
Le warm up permis à nos trois pilotes de tester et valider la moto dans un rythme de 2’07’. Puis les mécanos se sont concentrés sur la vérification d’avant départ.

Avec Bastien comme premier pilote, la moto arrive malheureusement avec 20 secondes de retard au tour de formation.
L’équipe ramasse un stop & Go de 30 seconde au passage. Malgré cela Bastien pris un départ motivé et s’appliqua à tenir sa place au général évitant les pièges du peloton excité.

Second, Anthony poursuivit sur notre YAMAHA R1 dans un rythme de 2’07’’ appliquant avec sécurité le tableau de marche. Tours après tours, il dépassa nos adversaires et rentra après 23 tours en 16ème position.

Ce fut alors le tour de Kevin qui reparti en pneus neufs.
Toute l’équipe restait alors concentrée devant les écrans attendant une démonstration de pilotage. Mais, dans un rythme de 2’11’’, Kevin ne fit que 5 tours pour rentrer au box. La troisième vitesse ne passant plus, il prit la sage décision d’arrêter, trop dangereux sur ce circuit.

Grosses désillusions
Apres 2 heures de course, notre boite de vitesse était une fois de plus cassée, mais sachant que nous devions faire Bahrain, nous décidèrent tous de réparer dans l’ambiance de la course.

Gestes précis et sûrs, l’opération nous a pris 3h21 mins et a 18h30, Kevin remonta sur la moto pour finir son relais : 23 tours et un meilleur temps en 2’06’’90 de nuit.

Sans aucun point à marquer, les pilotes profitèrent de l’occasion pour peaufiner le réglage du châssis. La fin de course se termina donc par une séance d’essais au cours de laquelle Anthony signera un 2’05’’44…aggravant ainsi les regrets de toute l’équipe !

9eme de la Coupe du Monde FIM (SST)
La conséquence directe de ce nouveau résultat blanc est un recul dans le classement général, où avec seulement 32 points marqués en 2010, nous nous classons 9ème.

Enorme déception pour tous, nous restons néanmoins heureux d’avoir pu défendre une fois de plus les couleurs de nos partenaires.
Merci à tous.

A bientôt, Fred
www.teamltg.com



Ajouter: World-Endurance - EWC - Séance de mécanique pour le team LTG#57 à Doha ! à Wikio Ajouter: World-Endurance - EWC - Séance de mécanique pour le team LTG#57 à Doha ! à Face Book Ajouter: World-Endurance - EWC - Séance de mécanique pour le team LTG#57 à Doha ! à Yahoo! Ajouter: World-Endurance - EWC - Séance de mécanique pour le team LTG#57 à Doha ! à Google Ajouter: World-Endurance - EWC - Séance de mécanique pour le team LTG#57 à Doha ! à Digg Ajouter: World-Endurance - EWC - Séance de mécanique pour le team LTG#57 à Doha ! à Technorati Ajouter: World-Endurance - EWC - Séance de mécanique pour le team LTG#57 à Doha ! à Live-MSN Ajouter: World-Endurance - EWC - Séance de mécanique pour le team LTG#57 à Doha !à del.icio.us Ajouter: World-Endurance - EWC - Séance de mécanique pour le team LTG#57 à Doha ! à BlogMarks Ajouter: World-Endurance - EWC - Séance de mécanique pour le team LTG#57 à Doha ! à Scoopeo
Séance de mécanique pour le team LTG#57 (Esprit-Racing) Séance de mécanique pour le team LTG#57 (Esprit-Racing)
  • Dans la même catégorie

Plus de news »

Publicité