World-Endurance by Esprit-Racing
 
WORLD-ENDURANCE.COM | 20.09.10 | 22:09 • Mis à jour le 21.09.10 | 06:49 WORLD-ENDURANCE.COM | 20.09.10 | 22:09 • Mis à jour le 21.09.10 | 06:49


Changement de pilote à la dernière minute, nouveau pneumatique PIRELLI et 35 concurrents dans la catégorie SUPERSTOCK et une météo incertaine : tous les éléments furent réunis pour donner une course haletante dans laquelle la YAMAHA #57 a brillée par sa régularité et l’efficacité de ses mécanos pour finir 8ème au scratch et 2ème Superstock.


Nicolas et Adrien non partants ...
Sous un temps froid et pluvieux, notre semaine commença par une mauvaise nouvelle venant de Nicolas JAULNEAU (Pilote #1). A 22h15 lundi soir, il nous appelle en sortant de l’hôpital après une chute en Enduro. Bilan, deux côtes cassées et le scaphoïde abîmé. Il est impossible pour lui de participer.

Puis Adrien GANFORNINA (Pilote #2), qui se présente avec 4 heures de retard pour le contrôle administratif pour finalement nous annoncer qu’il ne voulait pas rouler, car il ne se sentait pas à l’aise dans l’équipe. Une situation décevante pour l’équipe qui a plongé dans l’incertitude pour 24 heures.


Transfert de David PERRET !
Il nous fallait un troisième pilote car il était impossible d’envisager 24 heures sur le circuit de Magny-cours à deux pilotes. Plusieurs contacts ont été établi mercredi dans l’objectif des essais qualif de jeudi.
Finalement, le plus intéressé et intéressant fut David PERRET (Supersport 600cc) avec lequel l’équipe avait déjà discuté en 2009. Mais engagé avec l’équipe #39, nous nous sommes trouvé dans la situation bien inconfortable du démarcheur de pilote et il nous a donc fallut attendre qu’un transfert vers l’équipe #39 soit possible. A 12h00 le Jeudi, l’équipage est enfin figé et David intégrait les LTG pour ce 74ème Bol d’Or.

 

Un peu de jardinage,
Les premiers essais commencèrent par une chute de Bastien MACKELS sur une partie restée humide de la piste. La moto fut ramenée sans gros dommages mais après avoir glissé dans l’herbe gorgée de l’eau de pluie. Il fallut donc plus de 45 minutes aux mécanos pour nettoyer et remettre la moto en piste. Ainsi David pris la piste pour la première fois sur notre YAMAHA R1 en fin de séance et pour seulement 5 tours.

Qualif 1 avec les nouveaux pneus
PIRELLI nous donna de nouvelles enveloppes en  200/70. Ces nouvelles carcasses et nouvelles gommes nous obligèrent à faire du roulage et des adaptations sur le châssis. Ainsi tous nos pilotes partirent pour la première qualif en pneus de course afin de valider l’endurance des pneus et les suspensions. Résultat, l‘équipe se plaça à la 32ème place des temps cumulés.

Premières sensations de nuit
Les essais de nuit nous donnèrent la première mesure de notre vitesse. Kevin, Bastien et David roulèrent tour à tour pour vérifier le comportement de nos deux motos et valider le grip de nuit des nouvelles gommes. A cette occasion, Kevin accrocha la 17ème place des essais avec un chrono de 1’45’’00 démontrant à quel point notre ensemble YAMAHA + PIRELLI était compétitif.

Du gaz et du gaz
Vendredi matin, un grand ciel bleu nous attendait pour la seconde qualification. Kevin donna le rythme en descendant le chrono en 1’44’’00. Voulant tirer son pneu de qualif un peu plus loin, il finit en panne d’essence. A son tour, Bastien boucla son meilleur tour en 1’44’6.  David monta sur la moto avec pour premier objectif de se faire au 1000 cc. Il s’appliqua et, sans pneus de qualif, réalisa 1’46’’00!
Ces bons chronos nous placèrent 22ème sur la grille à deux places et 0,3s de la superpole avec des petits regrets mélangés à du soulagement dans toute l’équipe.

Course pleine de rebondissements
A 15h00, Kevin prit un excellent départ. Placé 22ème il sorti 17ème au premier tour pour entrer immédiatement sous safety-car du fait du premier gros crash de la course.

Bastien enchaîna avec un arrière sans grip mais il fait beau et nous n’avons jamais encore roulé dans ces conditions avec nos PIRELLI. Un ajustement des pressions fut nécessaire pour tout remettre dans l’ordre.

David, troisième pilote, su rester au contact de la tête de course alors que de nombreux concurrents maintenaient un rythme sous les 1’46’’.
Pendant les six premiers relais nos pilotes évitèrent les pièges ou beaucoup de favoris perdirent leurs chances soit sur chutes, soit sur problèmes mécaniques. Les mécanos leurs servirent les pneus et l’essence dans des chronos records (18 secondes pour le plein, 46 secondes pour le plein et les deux roues changées).

Dans le Top 10 après 6 Heures de course
Le premier quart de course passé, la YAMAHA 57 se plaçait 6ème au scratch et 2ème superstock, classement intermédiaire qui en dit long sur les mésaventures de la concurrence. Les écarts à ce stade de la course étaient encore faibles et toute l’équipe ne pouvait croire que cela en resterait là pendant les 18 heures restantes.

Petits pépins gros stress
21h52, après le ravitaillement de Bastien, les commissaires lui refusèrent l’accès à la piste car l’un de ces feux avant restait éteint. Retour à la poussette pour réparer. L’arrêt a duré 6 minutes alors que la course était sous safety-car, nous éloignant de la tête de course de 2 tours.

23h49, le speaker annonça une chute de la #57 à Adélaïde… toute l’équipe fût sur les nerfs.  David s’était fait poussé par le #33 au frein. Plus de peur que de mal car seule les protections de la moto furent touchées. L’inspection de la moto dura 2 minutes et Kevin repartit. Un tour fut encore perdu.
La tension et le stress montèrent crescendo alors que les minutes passaient.

Un finish difficile pour les hommes,
Alors que la moto tournait comme une horloge, nos pilotes commencèrent à être marqués par l’effort. Le premier à devoir lever le pied fut David. Sous les conseils du médical, David fit une pose de 4 heures afin de récupérer des douleurs dans ses bras.

Les positions et les écarts restèrent figés durant 7 heures. A 8h52, lorsque David reprit le guidon après notre 3ème changement de plaquettes, la #57 était 11ème au scratch, 3ème Superstock.
Chute en tête et rebondissements,

Vers 11h00, la #5 chuta et passa plusieurs fois par les stands, et nous voilà 2ème du Superstock. Puis plusieurs autres équipages souffrirent de chutes de problèmes mécaniques redistribuant leurs places au gré des événements.
A 15h00, notre YAMAHA tournant toujours comme une horloge, passa le drapeau à damier en 8ème place au général, 2ème des Superstocks…. Malgré la fatigue, la joie gagna toute l’équipe.

Retour sur la Coupe FIM
Ce résultat nous replace pour la course au podium de la Coupe d’endurance FIM Superstock. Maintenant à la cinquième place, nous sommes seulement à 11 points du second au classement, et 3 points du troisième. Tout reste possible !
Le dénouement se fera encore une fois sur la dernière épreuve au Qatar en Novembre.

Au nom de toute l’équipe, je remercie tout nos partenaires et sponsors sans qui rien de si formidable ne pourrait nous arriver.

Merci a tous !

Fred



Ajouter: World-Endurance - EWC - Kevin DENIS, Bastien MACKELS et David PERRET ont emmenés la #57 sur le Podium à Wikio Ajouter: World-Endurance - EWC - Kevin DENIS, Bastien MACKELS et David PERRET ont emmenés la #57 sur le Podium à Face Book Ajouter: World-Endurance - EWC - Kevin DENIS, Bastien MACKELS et David PERRET ont emmenés la #57 sur le Podium à Yahoo! Ajouter: World-Endurance - EWC - Kevin DENIS, Bastien MACKELS et David PERRET ont emmenés la #57 sur le Podium à Google Ajouter: World-Endurance - EWC - Kevin DENIS, Bastien MACKELS et David PERRET ont emmenés la #57 sur le Podium à Digg Ajouter: World-Endurance - EWC - Kevin DENIS, Bastien MACKELS et David PERRET ont emmenés la #57 sur le Podium à Technorati Ajouter: World-Endurance - EWC - Kevin DENIS, Bastien MACKELS et David PERRET ont emmenés la #57 sur le Podium à Live-MSN Ajouter: World-Endurance - EWC - Kevin DENIS, Bastien MACKELS et David PERRET ont emmenés la #57 sur le Podiumà del.icio.us Ajouter: World-Endurance - EWC - Kevin DENIS, Bastien MACKELS et David PERRET ont emmenés la #57 sur le Podium à BlogMarks Ajouter: World-Endurance - EWC - Kevin DENIS, Bastien MACKELS et David PERRET ont emmenés la #57 sur le Podium à Scoopeo
  • Dans la même catégorie

  • Xavier Barbancon, son premier Bol d’Or

  • Pas de Bol au Bol d’Or pour le TRT27 Bazar 2 la Bécane

  • 4ème place au Bol d'Or pour le RAC 41 City Bike

  • Kevin DENIS et LTG 57 sur le podium Stocksport du 74ème Bol d'Or

  • Le Bol d’Or de Cyril Brivet avec Motovirus 69

Plus de news »

Publicité