World-Endurance by Esprit-Racing
 
WORLD-ENDURANCE.COM | 29.08.10 | 21:49 • Mis à jour le 29.08.10 | 22:24 WORLD-ENDURANCE.COM | 29.08.10 | 21:49 • Mis à jour le 29.08.10 | 22:24


Stratégie, spectacle, bagarres et suspens… tous les ingrédients étaient réunis à Magny-Cours pour une exceptionnelle course d’endurance, la première du genre en Championnat de France FFSA GT ! Alors que les Audi R8 ont dominé les débats, c’est la Porsche Larbre Compétition de Patrick Bornhauser et Laurent Groppi qui s’adjuge la victoire après une spectaculaire remontée. Renaud Derlot et Arnaud Peyroles, solidement accrochés à leur place de leader du championnat qui terminent à la cinquième place. En Gentlemen Trophy, tout comme à Nogaro, la Ferrari du Team Sofrev-ASP pilotée par le « trio » Balthazard-Beaubelique-Savary s’est imposée devant la Lamborghini Gallardo du Ruffier Racing emmenée par la paire Cabanne-Vannelet.


Pour la première fois en catégorie GT3, le Championnat de France FFSA GT s’offrait à Magny-Cours (dans le cadre du Meeting Porsche Club Motorsport) une course au format « endurance », d’une durée de deux heures. Une initiative largement appréciée par la totalité des équipes et l’occasion pour les Teams Managers de mettre en exergue leurs qualités de fins stratèges. Seule contrainte, quatre arrêts minimums étaient imposés. Tempête sous les casques et dans les stands pour tirer le meilleur parti d’une course où performances et réflexion devaient marcher de concert dans le plus pur esprit de l’Endurance…
Les essais qualificatifs se déroulent enfin sur une piste sèche. Très vite, une hiérarchie dominée par les Audi, toutes les Audi, se dessine … Saintéloc Phoenix, Oreca et WRT se disputent tour à tour la pole. Le record de piste des GT3 tombe de plus de 2 secondes !

Ce match Audi est arbitré par la très performante Aston Martin LMP Motorsport d’Anthony Beltoise et Nicolas Tardif. Finalement, l’Audi R8 Oreca de David Hallyday et Stéphane Ortelli décroche le meilleur temps devant celle de Marc Sourd et Dino Lunardi (Saintéloc Phoenix), suivie de la deuxième Oreca confiée à Soheil Ayari et Bruno Hernandez. Avec quatre R8 dans les cinq premiers, la belle Allemande confirme son retour à l’avant-scène.
Cette séance sera marquée par la violente sortie de piste d’Olivier Thévenin qui propulsera sa BMW Alpina Sport Garage dans le mur. Plus de peur que mal et malgré la violence du choc, une seule côte cassée…
Autre sortie de piste spectaculaire pour la Ferrari 430 Sofrev-ASP de Mike Savary et Maurice Ricci en Gentlemen Trophy. La voiture, détruite, ne pourra prendre le départ, mais comme le règlement l’autorise, Mike Savary ne sera pas privé de course et rejoindra l’équipage Balthazard-Beaubelique sur la deuxième Ferrari. Dans cette catégorie, la Porsche Nourry Compétition de David Loger et Eric Mouez signe le meilleur chrono.

A 18h00, l’heure de la course sonne enfin… Les caprices de la météo ont cessé et c’est sur une piste totalement sèche que les pilotes s’apprêtent à en découdre.
Dino Lunardi réalise un magnifique envol en devançant le poleman, Stéphane Ortelli tandis que Grégory Guilvert (8ème sur la grille) perd d’entrée quatre places. A la fin du premier tour, Lunardi aux commandes contient Ortelli, Ayari, Franchi, Beltoise, Piccini, Derlot, Panis, Groppi (remonté de six places…) et Guilvert.
En Gentlemen Trophy, David Loger a réussi à garder l’avantage devant Gilles Vannelet et Jean-Luc Beaubelique.
Ces premiers tours sont l’occasion d’une véritable bagarre, digne d’un sprint. Dino Lunardi et Stéphane Ortelli ne cessent de s’améliorer le meilleur tour en course sur un rythme très soutenu.

Poursuivant sur sa lancée (parti de la 14ème place), Laurent Groppi est désormais 6ème au 13ème passage…
Après une demi-heure de course, Anthony Beltoise est le premier à regagner les stands pour le changement de pilote. Le spectacle est autant sur la piste que dans les stands. Les mécaniciens en combinaisons ignifugées et cagoulés font crépiter les pistolets pneumatiques.
Suivant la stratégie adoptée par chaque équipe, le duel se joue sur la piste mais aussi dans les stands où rapidité et précision font la différence. Contrairement au format habituel des courses, ici il faut aussi observer, s’adapter, réagir tout en « épiant » ses petits camarades… C’est aussi cela « l’esprit endurance » !

La valse des changements se poursuit sur un rythme effréné semant parfois le trouble chez les concurrents.
Au 29ème tour, coup de théâtre, Nicolas Tardif, trahi par sa boîte de vitesses est contraint à l’abandon.
En tête, Dino Lunardi tient bon face à Stéphane Ortelli, Soheil Ayari, Gregory Franchi, Renaud Derlot, Julien Canal, Grégoire Demoustier et Laurent Cazenave.
En fonction des changements de pilotes, la hiérarchie en place est rapidement bouleversée.
Après 1 h 06 de course, Greg Franchi, avec un seul arrêt est désormais leader devant Derlot (1 arrêt), Canal (1 arrêt), Sourd (2 arrêts), Hallyday (2 arrêts), Hernandez (2 arrêts), Groppi (2 arrêts), Merafina (2 arrêts), Cabanne (1 arrêt) et Guilvert (2 arrêts).
En Gentlemen Trophy, Georges Cabanne mène la danse devant Jean-Luc Beaubelique (2 arrêts) et Arthur Bleynie (2 arrêts).
Au 36ème passage, Laurent Groppi, toujours survolté, passe les « Gentlemen » et pointe à une belle 4ème place. La bagarre entre les Audi se poursuit, arbitrée par la Porsche et les Corvette.
Au 51ème tour, c’est au leader, Marc Sourd, d’être frappé par le sort, immobilisé en bord de piste suite à des problèmes d’essence. David Hallyday s’empare alors de la tête devant Patrick Bornhauser, Bruno Hernandez, Stéphane Lemeret, Arnaud Peyroles, Kurt Mollekens Grégoire Demoustier et Gérard Tonelli.
Mais à 18 minutes de la fin de course, alors que les écarts en tête sont très serrés, les neuf premiers n’ont effectué que trois arrêts, alors que le règlement est formel, quatre arrêts minimum sont obligatoires…

Au 60ème tour, soit à 10 minutes du damier, les quatre arrêts ont été effectués et Laurent Groppi installe la Porsche à la première place devant Stéphane Ortelli, Soheil Ayari, Stéphane Lemeret, Andrea Piccini et Arnaud Peyroles. Après près de deux heures de course, Laurent Groppi n’a que 1,4 sec d’avance sur Stéphane Ortelli. La fin de course s’annonce passionnante.
Malheureusement, au 62ème passage, un contact entre Gérard Tonelli (qui a un tour de retard) et Stéphane Ortelli va avoir des conséquences sur le classement final. Gérard Tonelli abandonne, roue endommagée, et Stéphane Ortelli rentre aux stands, roue crevée. L’Audi R8 LMS Oreca repartira mais bouclera l’épreuve à la 6ème place, avec sans doute beaucoup de regrets… Tout comme Olivier Panis qui effectuera le dernier tour au ralenti, moteur cassé.

Laurent Groppi et Patrick Bornhauser signent un magnifique succès au terme d’une incroyable remontée et après avoir appliqué une stratégie sans faille, « made in Larbre Compétition ». Soheil Ayari et Bruno Hernandez (Team Oreca) se classent à la deuxième place, première Audi, devant Greg Franchi et Stéphane Lemeret (WRT), auteurs d’une course exemplaire. Wilfried Merafina et Andrea Piccini (Saintéloc Phoenix) sont quatrièmes devant les solides leaders du Championnat Renaud Derlot et Arnaud Peyroles sur la Corvette Z06 du Graff Racing.

En Gentlemen Trophy, le « trio » Gabriel Balthazard, Jean-Luc Beaubelique et Mike Savary impose la Ferrari 430 Sofrev-ASP devant la Lamborghini Gallardo (Ruffier Racing) de Georges Cabanne – Gilles Vannelet et la Porsche 997 Cup S (Nourry Compétition) de David Loger et Eric Mouez. Ces derniers réalisent du même coup une belle opération et confortent leur position de leader au classement général.

A deux semaines de la prochaine manche de la Super Série FFSA à Albi, la fin de saison s’annonce passionnante sur un Championnat de France FFSA GT de très haut niveau où chaque équipe a su prouver ses compétences et son talent.

Contacts Super Série FFSA 2010
SRO Motorsport Group - SRO Paris
10 Rue Clément - 75008 Paris
www.ffsa.org - www.ffsagt.com - www.sromg.com



Ajouter: World-Endurance - AUTOEnd - FFSA GT: Une première réussie ! à Wikio Ajouter: World-Endurance - AUTOEnd - FFSA GT: Une première réussie ! à Face Book Ajouter: World-Endurance - AUTOEnd - FFSA GT: Une première réussie ! à Yahoo! Ajouter: World-Endurance - AUTOEnd - FFSA GT: Une première réussie ! à Google Ajouter: World-Endurance - AUTOEnd - FFSA GT: Une première réussie ! à Digg Ajouter: World-Endurance - AUTOEnd - FFSA GT: Une première réussie ! à Technorati Ajouter: World-Endurance - AUTOEnd - FFSA GT: Une première réussie ! à Live-MSN Ajouter: World-Endurance - AUTOEnd - FFSA GT: Une première réussie !à del.icio.us Ajouter: World-Endurance - AUTOEnd - FFSA GT: Une première réussie ! à BlogMarks Ajouter: World-Endurance - AUTOEnd - FFSA GT: Une première réussie ! à Scoopeo
Une première réussie ! (D.R.) Une première réussie ! (D.R.)
  • Dans la même catégorie

  • Matech Concepts – L’expérience et le savoir faire sont les clés du succès

  • 25ème 24H00 du Mans de Karting, un retour aux sources ...

  • Matech produira des Ford LMGT pour la nouvelle catégorie LMGT

  • Romain Dumas, lauréat du Volant ACO 1994, remporte les 24 Heures du Mans

  • Les 24 Heures du Mans 2010 consacrent Audi

Plus de news »

Publicité