World-Endurance by Esprit-Racing
 
WORLD-ENDURANCE.COM | 20.12.10 | 21:28 • Mis à jour le 20.12.10 | 21:40 WORLD-ENDURANCE.COM | 20.12.10 | 21:28 • Mis à jour le 20.12.10 | 21:40


A compter de ce jour, le règlement technique des 24 Heures du Mans 2011, qui s’applique aussi aux séries ILMC, ALMS et LMS est disponible à la consultation à l’adresse Internet suivante :


http://www.lemans.org/fr/courses/24h/reglements.html

En voici néanmoins quelques grands traits. Philosophie générale à son élaboration.
Ce règlement a été basé de manière à toujours améliorer les points fondamentaux suivants :
- La sécurité.
- La préoccupation environnementale de manière à réduire les émissions de gaz et de bruit ainsi que l’utilisation d’éléments "consommables" (carburant, huile, pneus, plaquettes de frein…).
- L’équité sportive et technologique grâce aux possibilités de l’ACO d’ajuster en cours de saison les performances des voitures.
- La maîtrise des coûts.

En ce sens, voici les principales modifications:

LM P1
Règlement valable trois saisons, de 2011 à 2013, éventuellement reconductible.
1. Dans le cadre déjà connu de l’introduction d’un nouveau moteur moins puissant, le but est d’empêcher que les temps au tour soient inférieurs à 3’30’’ sur le Circuit des 24 Heures. La puissance des propulseurs sera ramenée à environ 520 chevaux. Ils émettront aussi moins de CO2 et consommeront moins de carburant.
2. Ouverture aux nouvelles technologies. L’introduction progressive de motorisations hybrides s’accompagnera d’un cahier des charges relatif à la sécurité de leur emploi mais aussi à veiller qu’elles ne deviennent en aucun cas une assistance au pilotage. La récupération et la restitution de l’énergie du freinage peuvent se faire aussi bien sur l’essieu avant que l’essieu arrière mais pas les deux sur la même voiture. Tous les types de technologies dites hybrides peuvent être proposés.
3. Imposition d’un nouvel appendice dorsal sur les capots moteurs, dits "ailerons de requin", pour améliorer la sécurité, sur les voitures entièrement nouvelles.
4. Contrôle systématique de déflection des ailerons.
5. Ajustement des performances par le biais de l’article 19 (l’ACO conserve, même en cours de saison la possibilité d’équilibrer les performances entre les différentes motorisations et technologies développées) ainsi que de la règle dite des ‘’2 %’’. Il s’agit dans ce dernier cas de contenir les temps au tour des meilleures voitures de chaque technologie dans une fourchette de 2 % par rapport à la voiture la plus rapide, toutes technologies confondues, par le biais de décisions prises par l’ACO.
6. Les voitures 2010 peuvent encore courir en 2011. Les configurations techniques devront être celles de 2010 mais les brides des moteurs seront modifiées et le réservoir de carburant sera ramené à 75 litres (contre 90) pour une adaptation aux nouvelles règles touchant à la réduction globale de la puissance des moteurs.

Evolutions futures à partir de 2014 ou 2015 tenant à la catégorie LM P1 :
L’ACO entend mettre sur pied une nouvelle réglementation éco-responsable, totalement innovatrice de manière à être toujours en accord avec les préoccupations environnementales.

Le règlement futur sera basé ainsi sur cinq notions majeures :
- Une quantité d’énergie sera allouée à chaque voiture. Il faudra donc exploiter au mieux cette quantité d'énergie pour s’offrir les meilleures chances de remporter la course. Le rendement (rapport de l’énergie dépensée / nombre de kilomètres parcourus) deviendra aussi important que la performance pure et la fiabilité.
- S’ouvrir plus largement aux nouvelles technologies en étudiant et acceptant les motorisations les plus originales.
- Réduire la taille et le poids des voitures.
- Réduire la consommation en carburant (et donc l’émission de CO2), l’objectif étant d’atteindre les 5 000 km parcourus grâce à 1 500 litres d’essence (avec un barème d’équivalence selon les carburants). A noter qu’en 1990, une voiture parcourait 5 000 km aux 24 Heures du Mans en consommant 2 550 l ; qu’en 2010, il a suffi de 1 876 l à la voiture la plus économe pour atteindre cette performance.
- Continuer à réduire la consommation de pneus. D’ores et déjà cette volonté a porté ses fruits. En 2010, certaines LM P1 ont utilisées onze trains de pneus aux 24 Heures du Mans contre dix-neuf en 2008.

LM P2
Le règlement en vigueur à compter de la saison 2011 l’est jusqu’au terme de l’année 2015 de manière à assurer une plus grande stabilité réglementaire favorable aux développements des écuries privées à qui cette catégorie s’adresse en priorité. La priorité a été donnée à la réduction des coûts.

Les axes majeurs de ce règlement :
- Le prix de vente d’une voiture neuve complète, sans moteur, ne doit pas excéder 345 000 €.
- Les moteurs, tous issus de la production désormais, ne peuvent être vendus plus que 75 000 €. Les révisions de ceux-ci ne peuvent s’effectuer avant trente heures d’utilisation et le coût d’une révision ne peut excéder 35 000 €. Sur les cinq saisons à venir les plages horaires d’utilisation avant révision passeront progressivement à 40 puis 50 heures.
- Chaque équipage se doit de compter en son sein un ‘’gentleman driver’’, répondant au système de catégorisation des pilotes déjà en vigueur.
- Afin d’éviter aux écuries d’investir dès 2011 dans une nouvelle voiture, les LM P2 de 2010 (sans limitation de prix) pourront continuer à courir en 2011. L’ACO procédera à des ajustements afin de garantir que les voitures 2010 ne soient pas plus performantes que les nouvelles voitures 2011.

LM GTE
La catégorie GT1 a été supprimée et le règlement GTE est basé à 95 % sur celui des actuelles GT2.

Deux classes sont créées : GTE Am et GTE Pro
GTE Am : un seul pilote professionnel est accepté dans l’équipage. Le modèle de la voiture engagé doit avoir au minimum un an d’existence. Cela dans le but de favoriser le second marché des GT.
GTE Pro : aucune restriction sur le modèle ou les pilotes. Le système de balance de performance, déjà existant dans tous les règlements ACO sera ajusté dès la troisième course de la saison (toutes séries confondus : ILMC, ALMS et LMS) de manière à garantir l’équité sportive.

FORMULA LE MANS
Ces voitures sont autorisées en ALMS (sous l’appellation LM PC), LMS ainsi qu’à la course de 6 heures qui aura lieu en Chine le 12 novembre 2011. Elles ne le sont pas aux 24 Heures du Mans, mais pourront participer à la journée test des 24 Heures du Mans, le 24 avril 2011.
Elles ne font pas l’objet d’un classement ILMC.
Le niveau de performance entre Formula Le Mans et LM P2 sera, si besoin, ajusté de manière à maintenir les écarts de 2010 entre ces deux catégories.
L’écurie victorieuse de cette catégorie en Le Mans Series gagnera une qualification aux 24 Heures du Mans 2012 en catégorie LM P2

Informations complémentaires
- Le retour de la journée test des 24 Heures du Mans sur le Circuit des 24 Heures, programmée le 24 avril 2011. Elle ne fut pas organisée en 2009 puis en 2010. A noter qu’il s’agit d’essais libres. Cette journée – payante pour les écuries qui décident de venir essayer leurs voitures sur le Circuit des 24 Heures – n’est pas obligatoire sauf pour les pilotes, les écuries et/ou les voitures n’ayant jamais disputé les 24 Heures du Mans par le passé.
- "Le 56e stand". Comme par le passé, l’ACO se réserve le droit d’accueillir une 56e voiture, hors règlement et hors classement , aux 24 Heures du Mans – mais aussi lors de toutes les épreuves de type ‘’Le Mans’’ – sous réserve que celle-ci fasse l’objet d’un projet technologiquement innovant tout en conservant des valeurs de sécurité, de fiabilité et de performance.
- Un nouveau boîtier d’acquisition de données sera imposé dans toutes les voitures (Formula Le Mans excepté) de manière à améliorer le suivi des contrôles effectués et accroître ceux-ci, ce boîtier possédant de surcroît un potentiel accru pour une utilisation d’une durée supérieure. L’analyse des données plus nombreuses permettra ensuite de mieux cerner le niveau de performances des voitures et des technologies employées.
- Ajout d’un capteur de niveau dans les boîtes tampon récupérant les vapeurs et projections d’huile (ou ‘’catch tank’’) de manière à tenir compte des valeurs environnementales et de sécurité (suppression des projections d’huile).
- En 2011, la règle concernant les bonus de points accordés en fonction de l’utilisation prolongée des moteurs, instaurée en LMS, est levée en LM P1 et LM P2. Une décision prise suite à l’introduction des nouvelles motorisations nécessitant une phase de développement.
- Création de commissions par catégorie pour les LM P1, LM P2 et LM GTE. Composées de six à huit membres issus des constructeurs, concurrents, motoristes, leur but sera de définir et accompagner les évolutions réglementaires ainsi que participer aux études concernant les équivalences de performance.

Un communiqué ACO sur www.lemans.org

En ce sens, voici les principales modifications :


Cliquez pour agrandir l'image
24 Heures du Mans (Esprit-Racing)
24 Heures du Mans (Esprit-Racing)
  • Dans la même catégorie

  • 24 Heures du Mans : Ouverture billetterie

  • Le calendrier 2011 de l’Intercontinental Le Mans Cup enfin dévoilé !

  • Luc Alphand raccroche

  • 24 Heures du Mans : les livres et DVD 2010

  • 1000 KM de Zhuhai, la télévision au rendez-vous d'une affiche prometteuse

Plus de news »

Publicité